Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques universitaires - Forum - Cours à télécharger

A lire
Deug/Prépa
Licence
Agrégation
A télécharger
Télécharger
69 personne(s) sur le site en ce moment
E. Cartan
A lire
Articles
Math/Infos
Récréation
A télécharger
Télécharger
Théorème de Cantor-Bernstein
Théo. Sylow
Théo. Ascoli
Théo. Baire
Loi forte grd nbre
Nains magiques
 
 
 
 
 
next up previous
suivant: Equations différentielles linéaires du monter: Equations différentielles précédent: Equations différentielles du ordre

Sous-sections

Equations différentielles linéaires

Définition Une équation différentielle d'ordre $ n$ est linéaire ssi elle est de la forme

$\displaystyle L(y)=f(x) \eqno(*)
$

avec

$\displaystyle L(y) = a_0(x)\,y + a_1(x)\,y' + a_2(x)\,y''
+\cdots+ a_n(x)\,y^{(n)} ~.
$


Proposition L'application $ L:\CC^n\to\CC^0$ qui à la fonction $ y$ associe la nouvelle fonction $ L(y)$, est une application linéaire.

Démonstration En effet,

$\displaystyle L(y+z)$ $\displaystyle =\sum_{i=0}^na_i(x)(y+z)^{(i)}$    
  $\displaystyle =\sum_{i=0}^na_i(x)y^{(i)}+\sum_{i=0}^na_i(x)z^{(i)}$    
  $\displaystyle =L(y)+L(z)$    

et pour tout $ \l\in\R$,

$\displaystyle L(\l\,y)$ $\displaystyle =\sum_{i=0}^na_i(x)(\l\,y)^{(i)}$    
  $\displaystyle =\l\sum_{i=0}^na_i(x)y^{(i)}=\l\,L(y)$    


Définition L'équation différentielle

$\displaystyle L(y)=0\eqno(E.H.)
$

s'appelle équation homogène associée à $ (*)$.

Proposition L'ensemble $ S_0$ des solutions à $ (E.H.)$ est le noyau de l'application linéaire $ L$, c'est donc un sous-espace vectoriel de $ \CC^n(\R)$. L'ensemble $ S$ des solutions à $ (*)$ est donné par

$\displaystyle S = y_p + S_0 = \set{ y_p+y_h ; y_h\in S_0 }
~$ avec $\displaystyle ~ L(y_p)=f(x)
$

les solutions sont de la forme $ y=y_p+y_h$, ou $ y_p$ est une solution particulière de $ (*)$, et $ y_h$ parcourt toutes les solutions de l'équation homogène $ (E.H.)$.

Démonstration La première partie est évidente. En ce qui concerne la $ 2^e$ partie, d'une part toute fonction de la fome $ y_p+y_h$ est solution de $ (*)$: en effet, $ L(y_p+y_h) =L(y_p)+L(y_h) =f(x)+0 =f(x)$. D'autre part, soient $ y_1$ et $ y_2$ solutions à $ (*)$, alors on peut voir $ y_1$ comme la solution particulière $ y_p$ et toute autre solution $ y_2$ vérifie $ L(y_2-y_1) =L(y_2)-L(y_1) =f(x)-f(x) =0$, donc la différence $ y_h=y_2-y_1$ est bien une solution à $ (E.H.)$, donc un élément de $ S_0$.

Principe de superposition

Si $ f(x)=f_1(x)+f_2(x)$, une solution particulière est donnée par $ y=y_1+y_2$, où $ y_i$ est une solution à $ L(y_i)=f_i(x)$ (pour $ i=1,2$).

C'est une conséquence directe (voire la définition) de la linéarité de l'opérateur $ L$.

On reviendra sur ce principe très important (voire fondamental notamment en ce qui concerne les lois de la nature) dans les cas particuliers des équations différentielles linéaires du 1er et du 2nd ordre.


next up previous
suivant: Equations différentielles linéaires du monter: Equations différentielles précédent: Equations différentielles du ordre
Maximilian_F_Hasler
 

 
©Emmanuel Vieillard Baron 01-01-2001
Adresse Mail:

Inscription
Désinscription

Actuellement 16057 abonnés
Qu'est-ce que c'est ?
Taper le mot à rechercher

Mode d'emploi
En vrac

Faites connaître Les-Mathematiques.net à un ami
Curiosités
Participer
Latex et autres....
Collaborateurs
Forum

Nous contacter

Le vote Linux

WWW IMS
Cut the knot
Mac Tutor History...
Number, constant,...
Plouffe's inverter
The Prime page