Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques universitaires - Forum - Cours à télécharger

A lire
Deug/Prépa
Licence
Agrégation
A télécharger
Télécharger
77 personne(s) sur le site en ce moment
E. Cartan
A lire
Articles
Math/Infos
Récréation
A télécharger
Télécharger
Théorème de Cantor-Bernstein
Théo. Sylow
Théo. Ascoli
Théo. Baire
Loi forte grd nbre
Nains magiques
 
 
 
 
 
Théorème de Cauchy next up previous
suivant: Théorèmes de Sylow monter: Théorème de Cauchy et précédent: Introduction

Théorème de Cauchy

Théorème de Cauchy Soit (G,.) un groupe fini et p un diviseur premier de l'ordre de G. Alors il existe un élément d'ordre p dans G.
Démonstration Soit p un diviseur premier de |G|. Considérons l'ensemble

$\displaystyle X=\lbrace (x_1,...,x_p)\in \underbrace{G\times...\times G}_{p fois};x_1.x_2.  ...  .x_p=e \rbrace$

où e désigne le neutre de G. Pour choisir un élément x de X, nous devons faire p-1 choix d'éléments dans G, donc le cardinal de X est |G|$^{p-1}$. On fait agir $ {\mathbb{Z}}$/p $ {\mathbb{Z}}$sur X de la façon suivante: (On commettra sans aucun scrupule l'abus de notation qui consiste à identifier la classe d'équivalence de i$\in$ $ {\mathbb{Z}}$et l'élément de $ {\mathbb{Z}}$compris entre 0 et p-1 qui est un représentant de cette classe d'équivalence. Autrement dit, on ne sera pas gêné par l'égalité $\overline i$=k où k est le représentant de $\overline i$ qui est compris entre 0 (compris) et p (non compris)). Si x est l'élément (x$_1$,...,x$_p$) de X et si $\overline i$ est la classe d'équivalence de i (0$\leq$i<p) dans $ {\mathbb{Z}}$/p $ {\mathbb{Z}}$, alors $\overline i$.x=(x $_{\overline{1+i}}$,...,x $_{\overline{p+i}}$). On vérifie sans peine que ceci définit bien une action sur X. Supposons que G ne possède aucun élément d'ordre p.
Remarquons que l'orbite de (e,...,e)$\in$X n'a qu'un élément. Si un autre élément x de X n'a que lui même dans son orbite, alors en particulier,

$\displaystyle x=(x_{\overline{1}},...,x_{\overline{p}})= (x_{\overline{1+1}},...,x_{\overline{p+1}})=(x_2,...,x_p,x_1)=(x_3,...,x_1,x_2)=...$

Et donc x$_1$=x$_2$=...=x$_p$ et x$_1$$^{p}$=e, ce qui implique que G possède un élément x$_1$ d'ordre p et est contraire à notre hypothèse de départ. On suppose donc que (e,...,e) est le seul élément de X possèdant une orbite ne contenant que lui même. Si x est un élément de X, |w(x)| est alors un diviseur de | $ {\mathbb{Z}}$/p $ {\mathbb{Z}}$|=p différent de 1. Comme p est premier, ceci implique que |w(x)|=p. Choisissons alors des éléments x de X dont les orbites respectives partitionnent X. La formule des classes nous donne:

$\displaystyle \vert X\vert=\vert X^G\vert+\sum_{x partitionnant X} \vert w(x)\vert.$

Donc |X| est de la forme 1+m.p où m désigne le nombre d'orbites de taille plus grande que 1 et partitionnant X. Ceci contredit le fait que |X| est de cardinal |G|$^{p-1}$ qui est divisible par p. Nous venons alors de démontrer par l'absurde que G possèdait au moins un élément d'ordre p.


next up previous
suivant: Théorèmes de Sylow monter: Théorème de Cauchy et précédent: Introduction
E_Vieillard-Baron
 

 
©Emmanuel Vieillard Baron 01-01-2001
Adresse Mail:

Inscription
Désinscription

Actuellement 16057 abonnés
Qu'est-ce que c'est ?
Taper le mot à rechercher

Mode d'emploi
En vrac

Faites connaître Les-Mathematiques.net à un ami
Curiosités
Participer
Latex et autres....
Collaborateurs
Forum

Nous contacter

Le vote Linux

WWW IMS
Cut the knot
Mac Tutor History...
Number, constant,...
Plouffe's inverter
The Prime page