Pensez à lire la Charte avant de poster !

$\newcommand{\K}{\mathbf K}$


Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques supérieures
 Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques universitaires - Forum - Cours à télécharger

A lire
Deug/Prépa
Licence
Agrégation
A télécharger
Télécharger
199 personne(s) sur le site en ce moment
E. Cartan
A lire
Articles
Math/Infos
Récréation
A télécharger
Télécharger
Théorème de Cantor-Bernstein
Théo. Sylow
Théo. Ascoli
Théo. Baire
Loi forte grd nbre
Nains magiques
 
 
 
 
 

Géométrisation de la logique.

Envoyé par Pablo_de_retour 
Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
avatar
Bonsoir à tous,

J'aimerais vous exposer un problème qui me tracasse depuis ce matin : smiling smiley

Il s'agit d'une variante du théorème de Gelfand Naimark, très connu en géométrie non commutative, ou du théorème de Swan en théorie des fibrés sur des espaces de Hausdorff compacts, et modules projectives, ou de plein d'autres théorèmes dans d'autres théories algébro-géométriques, comme la théorie des schémas, la théorie des faisceaux quasi cohérents, la théorie de surfaces de Riemann ... etc.

Le point commun entre ces théorèmes issues de plusieurs théories distinctes, mais présentant une certaines analogie, est la possibilité d'algébrisation de certains espaces géométriques, et la géométrisation de certaines structures algébriques, d'où la correspondance :
- Géométrie $ \longleftrightarrow $ Algèbre.

Entrons dans le vif du sujet :

J'aimerais trouver une démonstration de l'anti-équivalence fonctorielle suivante qui permet de voir la théorie des ensembles comme une géométrisation de la logique, et inversement, la logique comme une algébrisation de la théorie des ensembles.

Il s'agit de l'anti-équivalence suivante :
$$ \{ \ \mathrm{sets} \ \} \simeq \{ \ \text{complete atomic Boolean algebras} \ \}^{ \mathrm{op} } $$
Comment démontrer l'anti-équivalence entre ces deux catégories ?

Merci d'avance.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
Prendre l'algèbre de Boole des parties dans un sens, et l'ensemble des atomes dans l'autre

"Mathematics, rightly viewed, possesses not only truth, but supreme beauty"-Russell
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
avatar
Merci.
Oui, alors, dans un premier temps, on définit le premier foncteur : $ F \ : \ \{ \ \mathrm{sets} \ \} \longrightarrow \{ \ \text{complete atomic Boolean algebras} \ \}^{ \mathrm{op} } $ par : $ F(E) = \mathcal{P} ( E ) $, et le deuxième foncteur : $ G \ : \{ \ \text{complete atomic Boolean algebras} \ \}^{ \mathrm{op} } \to \{ \ \mathrm{sets} \ \} $, j'ai du mal à l'exprimer proprement. Peux tu m'aider s'il te plaît ?
Merci d'avance.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
Réfléchis à ce que tu veux obtenir. Tu as deux algèbres de Boole atomiques complètes, avec un morphisme $f : A\to B$.
Dans tes rêves, $A=P(E), B=P(F)$ et $f= g^{-1}$ avec $g: F\to E$. Dans ce rêve là, comment décrire $g$ à partir de $f$ ?
Si tu veux plus d'indications et vu que tu aimes les trucs catégoriques abstraits ( smiling bouncing smiley ) tu peux décrire $g$ à partir de $f$ en pensant à l'équivalence $\mathbf{Set}/X \simeq \mathbf{Set}^X$

"Mathematics, rightly viewed, possesses not only truth, but supreme beauty"-Russell



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a six semaines et a été effectuée par Maxtimax.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
avatar
Citation
Maxtimax
Dans tes rêves, $A=P(E), B=P(F)$ et $f= g^{-1}$ avec $g: F\to E$. Dans ce rêve là, comment décrire $g$ à partir de $f$ ?

Alors, je sais que le foncteur $ \mathcal{P} \ : \ \mathrm{Ens} \to \mathrm{Ens} $ est représentable par l'ensemble : $ \{ 0 , 1 \} $.
En effet : $ \forall E \in \mathrm{Ens} $ : $ \mathcal{P} (E) = \mathrm{hom}_{ \mathrm{Ens} } ( E , \{ 0 , 1 \} ) $. Non ?
Soit $ f : A \to B $ un morphisme d'algèbres de Boole atomique complète.
Comme tu le dis, si dans mes rêves $ A = \mathcal{P} ( E ) $ et $ B = \mathcal{P} ( F ) $, alors : $ f = \mathcal{P} (g) \ : \ \mathcal{P} ( E ) \to \mathcal{P} ( F ) $ qui s'identifie à $ f = \mathrm{Hom} ( g , \{ 0 , 1 \} ) \ : \ \mathrm{hom}_{ \mathrm{Ens} } ( F , \{ 0 , 1 \} ) \to \mathrm{hom}_{ \mathrm{Ens} } ( E , \{ 0 , 1 \} ) $ définie par : $ \mathrm{hom} (g , \{ 0 ,1 \} ) ( h ) = h \circ g $ avec : $ g : F \to E \in \mathrm{Set} / \{ 0 ,1 \} $. Non ?
Mais, je ne comprends pas où tu veux en venir. smiling bouncing smiley
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
avatar
Ah, d'accord, $ g : F \to E \in \mathrm{Set} / \{ 0 , 1 \} $.
Donc : $ g : \ \mathrm{hom}_{ \text{ Bool } } ( B , \{ 0 , 1 \} ) \to \mathrm{hom}_{ \text{ Bool } } ( A , \{ 0 , 1 \} ) $ défini par : $ g ( h ) = h \circ f $. Non ?
Mais comment justifier que : $ E/ \{ 0 , 1 \} = \mathrm{hom}_{ \text{ Bool } } ( A , \{ 0 , 1 \} ) $ et $ F / \{ 0 , 1 \} = \mathrm{hom}_{ \text{ Bool } } ( B , \{ 0 , 1 \} ) $?
Merci d'avance.



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a six semaines et a été effectuée par Pablo_de_retour.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
avatar
$ E/ \{ 0 , 1 \} = \mathrm{hom}_{ \text{ Bool } } ( A , \{ 0 , 1 \} ) $ par la bijection : $ \varphi : \ E/ \{ 0 , 1 \} \to \mathrm{hom}_{ \text{ Bool } } ( A , \{ 0 , 1 \} ) $ définie par : $ \varphi ( x) ( \ell ) = \ell (x) $. Non ?
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
Tu racontes n'importe quoi...

"Mathematics, rightly viewed, possesses not only truth, but supreme beauty"-Russell
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
avatar
Tu expliques alors.



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a six semaines et a été effectuée par Pablo_de_retour.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
C'est n'importe quoi pour les raisons suivantes :

1- Tu as mal renseigné le domaine (ou le codomaine) de $\mathcal P$

2- tu justifies une représentabilité de foncteur par une égalité qui a- n'en est pas une; b- en admettant l'abus de notation sur $=$ (qui n'est pas si grave) ne concerne que les objets, pas les flèches. La propriété en question est vraie, mais ce n'est ni utile ici ni une preuve complète.

3- Tu mélanges $A\to B$, $B\to A$, $E\to F$ et $F\to E$.

4- Tu écris $g: F\to E \in \mathbf{Set}/\{0,1\}$ ce qui n'a pas de sens ici

5- Tu réutilises la notation $g$ pour une autre application qui n'a rien à voir.

6- Tu écris $E/\{0,1\}$ qui n'est pas une notation usuelle et que tu n'as pas défini, et tu écris une égalité avec $\hom (A, \{0,1\})$ que tu voudrais justifier mais pour ça il faudrait déjà définir tes termes.

Et finalement tu n'as rien écrit de nouveau, juste répété des choses soit inutiles, soit fausses, soit sans aucun sens, soit reprises du contexte sans aucun apport. Voilà pourquoi je dis que tu racontes n'importe quoi. Si tu veux que je t'aide plus (peut-être d'autres seront plus généreux.ses) il faudra que tu écrives des choses qui ont un sens sans lancer des mots que tu ne comprends pas et que tu précises ce qui te pose problème

"Mathematics, rightly viewed, possesses not only truth, but supreme beauty"-Russell
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
avatar
On a : $ \mathcal{P} \ : \ \mathrm{Ens} \to \mathrm{Ens}^{ \{ 0 , 1 \} } $, au lieu de : $ \mathcal{P} \ : \ \mathrm{Ens} \to \mathrm{Ens} $. Non ?

Peux tu m'écrire ici la solution du problème de manière propre pour que je puisse la mémoriser pour que ça devient une habileté pour moi ? Merci infiniment.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
Non. Tu continues à écrire n'importe quoi.

Et non je ne le ferai pas - ce n'est pas comme ça ("mémoriser une solution") qu'on fait des maths. Par contre, si tu fais des efforts, je t'aiderai à trouver la solution

"Mathematics, rightly viewed, possesses not only truth, but supreme beauty"-Russell
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
avatar
Ici : [www.fuw.edu.pl] , page : $ 23 $, exemple : $ 13 $, on dit que : $ \mathcal{P} \ : \ \mathrm{Ens} \to \mathrm{Ens} $. Pourquoi tu dis que c'est faux ?.
Tu voudrais dire que : $ \mathcal{P} \ : \ \mathrm{Ens} \to 2^\mathrm{Ens} $. Non ?
Je précise que $ 2 $ est la catégorie : $ 2 = \{ 0 , 1 , \ \mathrm{id}_0 : 0 \to 0 , \mathrm{id}_1 : 1 \to 1 , f_{0,1} : 0 \to 1 \ \} $



Edité 4 fois. La dernière correction date de il y a six semaines et a été effectuée par Pablo_de_retour.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
Lis l'exemple 13 plus en détail. Il s'agit d'un foncteur différent de celui qui nous intéresse.

"Mathematics, rightly viewed, possesses not only truth, but supreme beauty"-Russell
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
avatar
Lequel nous intéresse alors ? Moi, je ne sais pas. J'ai expliqué où j'en suis dans mon chemin. Je ne peux pas aller plus que ça dans mon raisonnement. Il faut quelqu'un pour m'aider.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
Celui qui est contravariant (sinon tu n'as aucune chance d'obtenir l'équivalence souhaitée !).

Bon allez je te donne un coup de main : si $f:E\to F$ alors $f^{-1} : P(F)\to P(E)$ vérifie $f(x)=y \iff y\in f^{-1}(x) \iff \{y\} \leq f^{-1}(\{x\})$

"Mathematics, rightly viewed, possesses not only truth, but supreme beauty"-Russell



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a six semaines et a été effectuée par Maxtimax.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
De mon téléphone, Pablo. Ces outils linguistiques de traductions diverses entre géométrie et algèbre ont acquis leur lettre de noblesse parce qu'ils ont "qualifié" in fine et de manière INATTENDUE des évidences pures qui ne se voyaient pas à cause du labyrinthe des définitions en aller et retour. Autrement dit tu as des cycles avec retour au point de départ que les spécialistes retiennent mieux avec ces qualifications.

La, tu veux appliquer ça à des choses où l'évidence n'a par essence pas besoin d'être retenue (autrement dit tu veux pontifier un cycle de longueur ... 3 , voire 2). Scientifiquement c'est littéralement idiot. Une évidence de longueur 1 milliard on comprend qu'on l'habille, mais une de longueur 3 bof bof.

Quant à utiliser le mot géométrie à toutes les sauces idem. Les ensembles sont les espaces projectifs sue le corps F1 (c'est vrai), mais le dire => s'inscrire aux soirées des précieuses ridicules.

Et je ne commenterai pas tes difficultés avec la syntaxe tes confusions entre a^b et b^a, mais en plus du reste elles ne te fo t pas avancer. Dommage, si tu étais plus simple on essaierai de s'orienter.

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
avatar
Oui. Alors, $ f^{-1} : \mathcal{P} ( F ) \to \mathcal{P} ( E ) $ est uniquement déterminé par les atomes de $ \mathcal{P} ( F ) $.
Soit $ \{ y \} \in \mathcal{P} ( F ) $ un atome de $ F $ :
On pose : $ L_y = f^{-1} ( \{ y \} ) \in \mathcal{P} ( E ) $.
Alors : $ f : E \to F $ défini par $ f(x) = y $, est l'unique morphisme tel que : $ f^{-1} ( \{ f(x) \} ) = L_{ f(x) } $. Non ?
C'est redondant, mais ...
Voilà. J'ai défini $ f : F \to E $. Et après ?

Edit : Croisement avec le message de CC.



Edité 5 fois. La dernière correction date de il y a six semaines et a été effectuée par Pablo_de_retour.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
avatar
Pour récapituler :
A partir d'un morphisme $ f : E \to F $, on construit un morphisme : $ f^{-1} : \mathcal{P} ( F ) \to \mathcal{P} ( E ) $, et inversement, à partir d'un morphisme $ g \in \mathrm{hom}_{ \mathrm{Bool } } ( A, B ) $, on a pu ''recover'' $ f : E \to F $ tel que : $ f^{-1} = g $. Ainsi, $ \Phi_{E,F} \ : \ \mathrm{hom}_{ \mathrm{Set} } ( E , F ) \to \mathrm{hom}_{ \mathrm{Bool } } ( \mathcal{P} ( F ) , \mathcal{P} ( E ) )$ est bijective pour tout $ E,F \in \mathrm{Set} $. D'où : le foncteur : $ \bullet^{-1} : \mathrm{Set} \to \mathrm{Set} $ est fully faithful. Il reste à montrer qu'il est essentiellement surjective. C'est à dire, $ \forall A $ : a complete atomic boolean algebra, il existe $ E \in \mathrm{Set} $ tel que $ \mathcal{P} ( E ) = A $.
Comment faire pour résoudre ça ?
Merci d'avance.



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a six semaines et a été effectuée par Pablo_de_retour.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
Je t'ai dit dans mon premier message comment construire un quasi-inverse de $\mathcal P$

"Mathematics, rightly viewed, possesses not only truth, but supreme beauty"-Russell
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
avatar
Un quasi inverse $ T \ : \ \mathrm{Bool} \to \mathrm{Set} $ est défini par $ T (A) = \displaystyle \bigcup_{ a \in A } \{ \{ \ a \ \} \} $. Non ?
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
Non. $T(A)$ a le même cardinal que $A$, donc $\mathcal P (T(A))$ n'a aucune chance d'être isomorphe à $A$. A nouveau, je te l'ai indiqué dans mon premier message

"Mathematics, rightly viewed, possesses not only truth, but supreme beauty"-Russell
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
avatar
Je ne sais pas exprimer ce quasi inverse. C'est difficile. sad smiley
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
avatar
Citation
CC
Les ensembles sont les espaces projectifs sue le corps $ \mathbb{F}_1 $

Christophe. Peux tu détailler un peu ce propos que tu affirmes là ? Merci.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
Les droites sont les ensembles de cardinal 2. J'étais sûr que ce serait le seul truc qui te marquerait grinning smiley

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
Post effacé : le fil doit resté en logique pure et dure.



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a cinq semaines et a été effectuée par claude quitté.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
avatar
Bonjour Claude :

Je viens de survoler vite le papier des quelques 27 pages que tu mentionnes, et il suffit de lire la page $ 1 $ et $ 2 $ pour comprendre comment se fait la classification des finitely generated projective modules ( i.e : Algebraic vector bundles over a compact algebraic manifold ) ici sur la $ 2 $ - sphère algébrique : $ B = \mathbb{C} \otimes_{ \mathbb{R} } \mathbb{R} [x,y,z] / ( x^2 + y^2 + z^2 - 1 ) $. Qu'est ce que tu ne comprends pas exactement dans ces deux premiers pages de ton pdf ?
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
avatar
Citation
Maxtimax
A nouveau, je te l'ai indiqué dans mon premier message

Peux tu m'écrire avec des formules mathématiques, l'expression du foncteur quasi inverse $ T $ ?
Merci d'avance
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
avatar
Pourquoi refuses tu me donner la réponse Maxtimax. C'est un théorème du cours qu'il n'est pas nécessaire d’être trouvé par les élèves. Mais, il faut suivre sa démonstration pour le comprendre. Je ne suis pas obligé de trouver la démonstration moi meme.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
Citation
Pablo_de_retour
Je ne suis pas obligé de trouver la démonstration moi meme.
C'est ce qui te manque pour progresser en maths Pablo: l'habitude de trouver des démonstrations par toi-même. Cela s'apprend en s'exerçant à le faire.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
avatar
Merci Foys pour le conseil. J'espère que quelqu'un viendra m'aider dans mon problème, car je n'arrive pas à m'en sortir.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
Allez je suis généreux je me répète : un quasi-inverse est donné par $B\mapsto $ ensemble des atomes de $B$.

Je te laisse deviner ce qu'il fait sur les morphismes en utilisant ce que j'ai dit plus haut.

"Mathematics, rightly viewed, possesses not only truth, but supreme beauty"-Russell
Re: Géométrisation de la logique.
il y a six semaines
avatar
Merci. smiling smiley
Pour les morphismes :
Soit $ f : A \to B $ un morphisme entre complete atomic Boolean algebras défini par : $ f(x) = y $
Alors, puisque : $ f(x) = y \ \ \Longleftrightarrow \ \{ x \} \leq f^{-1} ( \{ y \} ) $, alors, $ T(f) : T(B) \to T(A) $ est définie par : $ T(f)( a ) = b $, pour tout atome $ a \in B $ tel que $ b \in f^{-1} (a) $. Non ? Mais ce qui pose problème est que $ b $ n'est pas un élément canonique dans $ A $ ( i.e : qui ne dépend pas d'un choix parmi d'autres choix possibles d'éléments dans $ f^{-1} ( \{ a\} ) $ ) qui vérifie : $ T(f) (a) = b $. Comment remédier alors à ce problème ?



Edité 2 fois. La dernière correction date de il y a six semaines et a été effectuée par Pablo_de_retour.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a cinq semaines
avatar
@Maxtimax :
Peux tu m'indiquer comment on exprime : $ T(f) : T(B) \to T(A) $ s'il te plaît ? Merci.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a cinq semaines
avatar
Pourquoi tu ne réponds pas Maxtimax ? Il n'y'a que toi qui peut répondre à la question posée. sad smiley
Re: Géométrisation de la logique.
il y a cinq semaines
Post effacé : le fil doit resté en logique pure et dure.



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a cinq semaines et a été effectuée par claude quitté.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a cinq semaines
avatar
Citation
Claude
Je pense qu'il y a encore des simplifications à apporter sur la partie facile de ce papier (une infime partie donc).

Si tu cherches une simplification ou une manière simple de saisir le calcul des objets classifiants figurant dans ton pdf, tu n'as qu'à voir ce qui se passe de point de vue K-théorie topologique, parce que on utilise des notions très basiques de la topologie algébrique, et tu faciliteras aussi la tache pour moi, parce que je ne suis pas familier avec la K - théorie algébrique. J'ai suivi un cours sur la K - théorie algébrique, mais j'ai arrêté au milieu de la route.

Bref,


Dans $ \mathbb{R} $ :
On a : $ \mathrm{Pic} ( A ) = P_1 ( A ) = \mathrm{Vect}_1^{ \mathbb{R} } ( S^2 ) = \pi_1 ( SO_1 ) = 1 $.
On a : $ \tilde{K}_0 ( A ) = \tilde{K}_0^{ \mathrm{top} } ( S^2 ) = \pi_2 ( BO ) = \pi_1 ( O ) = \mathbb{Z} / 2 \mathbb{Z} $
avec : $ O $ la limite inductive de la suite des groupes orthogonaux définie par : $ O_1 \to O_2 \to O_3 \to \dots \to \dots $.

Dans $ \mathbb{C} $ :
On a : $ \mathrm{Pic} ( B ) = P_1 ( B ) = \mathrm{Vect}_{1}^{ \mathbb{C} } ( S^2 ) = \pi_1 ( U_1 ) = \pi_1 ( S^1 ) = \mathbb{Z} $.
On a : $ \tilde{K}_0 ( B ) = \tilde{K}_0^{ \mathrm{top} } ( S^2 ) = \pi_2 ( BU ) = \pi_1 ( U ) = \mathbb{Z} $
avec : $ U $ la limite inductive de la suite des groupes unitaires définie par : $ U_1 \to U_2 \to U_3 \to \dots \to \dots $.



Edité 5 fois. La dernière correction date de il y a cinq semaines et a été effectuée par Pablo_de_retour.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a cinq semaines
avatar
Citation
Claude
En particulier l'idéal inversible $\fp = \langle x+iy, 1-z\rangle$ de $B$, l'anneau de la 2-sphère complexe $B = \C[x,y,z]/\langle x^2 + y^2 + z^2 - 1\rangle$. C'est lui qui contrôle la structure de $\Pic(B)$ et de $\widetilde {\K}_0(B)$.

Je ne suis pas familier avec la version algébrique des groupes de Picard comme groupes des idéaux inversibles pour la multiplication. Cependant pour l'exemple des groupes de Picard figurant dans ton pdf, je connais la version topologique qui dit que $ P(A) = 0 $ parce que, à isomorphisme près, tout fibré en droites réel est trivialisable sur $ S^2 $. Donc, $ P(A) = \mathrm{Vect}_1^{ \mathbb{R} } ( S^2 ) = 1 = \{ \mathbb{R} \times S^2 \} $.
On a, en version topologique également, $ P(B) = \mathrm{Vect}_1^{ \mathbb{C} } ( S^2 ) = \mathbb{Z} = \{ \ O(n) \ | \ n \in \mathbb{Z} \ \} $ avec : $ O(n) = O(1) \otimes \dots \otimes O(1) $ ( $n$ - fois ) où $ O(1) $ est le dual du fibré tautologique $ O (-1) $ sur $ S^2 $.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a cinq semaines
Post effacé : le fil doit resté en logique pure et dure.



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a cinq semaines et a été effectuée par claude quitté.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a cinq semaines
Je signale juste aux lecteurs que quel que soit l'intérêt des considérations récentes du fil, on n'a absolument pas du tout de relation avec une quelconque "géométrisation de la logique"

Je pense aussi qu'il est important de rappeler ce qui suit:

1/ L'arbitrage des maths est toujours évident.

2/ Ce qui est difficile dans les maths, c'est de gagner, et non pas d'arbitrer

3/ Pour des raisons pratiques, les discussions d'experts, durant le cours de leur recherche d'une preuve de quelque chose qu'ils essaient de prouver, cours qui peut durer 50 ans, peuvent apparaitre complexes et informelles. Mais ce ne sont que des échanges d'intimité. In fine, si une preuve est trouvée, ce sera une succession brutale, formelle d'évidences et d'admis antérieurs. Un logiciel très simple, sans âme a priori pourra valider la preuve.

4/ Les maths étant de la logique appliquée, la logique garde beaucoup plus "congénitalement" ce que je viens de rappeler à l'état visible et immédiat. En effet, sinon, il faudrait dire "et pourquoi ça, et comment tu prouves ci, etc" à chaque étape et au final on n'aurait rien gagné.

5/ Quand la logique "devient difficile", c'est dû à des choses qui sont maintenant bien connues et ont un statut prouvable: les grands cardinaux, pour le dire médiatiquement, les échelles de consistency-strength pour le dire de manière plus grise.

6/ Mais au niveau** 0 (ie algèbre, géométrie, etc), voire au niveau 1 (analyse), les atomes sont accessibles à tous et bien connus. Prétendre les jenesaispasquoi (les géométriser par exemple) provoquerait une boucle d'invalidité, puisque l'édifice reposerait exactement sur admettre des choses qui seraient prétendument revendiquées comme "élucidées" par ledit édifice.

** niveaux de certitude (plus l'indice est grand moins c'est sûr à cause des axiomes de l'infini engagés).

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
Re: Géométrisation de la logique.
il y a cinq semaines
Le fil se trouve dans cette rubrique parce son thème initial est la logique catégorique (topos, foncteurs etc), après il a dévié vers l'algèbre. Les frontières entre domaines des maths sont juste très floues.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a cinq semaines
avatar
D'accord, on recentre la discussion à nouveau sur le sujet initial de ce fil qui est la dualité : Théorie des ensembles $ \longleftrightarrow $ Logique ( i.e : Géométrisation de la logique ).
Pas grave pour ce petit dérapage qui s'est produit.
Claude pourra aussi apporter son aide sur ce sujet s'il en a. Je n'ai jamais vu Claude discuter de théorie des ensembles / Logique depuis son arrivée au forum. Je ne sais pas s'il a du gout pour ça. smiling smiley
Re: Géométrisation de la logique.
il y a cinq semaines
Ce n'était pas un reproche mais une précision.

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
Re: Géométrisation de la logique.
il y a cinq semaines
Citation
claude quitté
Faut évidemment croire que les anneaux de polynômes sur des corps sont factoriels.

grinning smiley
Re: Géométrisation de la logique.
il y a cinq semaines
avatar
Oui. Mais ces moqueries qui vous amusent maintenant seront transformés en pleurs lorsque vous aurez la démonstration sous vos yeux. et là vous resterez la bouche grandement ouverte pendant toute votre vie, et vous resterez en regret toute votre vie d'avoir blâmé ce pauvre Pablo injustement, parce qu'il a simplement résout un énigme très mystérieux qui a perduré depuis l'antiquité, et qui présenté la clé d'un grand bouleversement qu'attendent les mathématiques. eye rolling smiley



Edité 5 fois. La dernière correction date de il y a cinq semaines et a été effectuée par Poirot.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a cinq semaines
Bonjour,

Des mots, toujours des mots ..........
Des promesses, toujours des promesses ..........
Pablo est toujours incapable de fournir la moindre démonstration de ses élucubrations !!!!!.........
Tu es et restera un clown, comme dit par ailleurs !!

Cordialement,

Rescassol
Re: Géométrisation de la logique.
il y a cinq semaines
avatar
Rescassol :

Je ne demande pas ce qui est impossible à réaliser.
Je demande juste qu'on m'ouvre un compte sur arxiv.org et m'autoriser la publication dans cette revue. Après la publication, vous aurez tous la démonstration devant vos yeux. Ainsi, ce mystère derrière la résolubilité des équations algébriques par radicaux vous sera ôté et vous serez tous satisfait pour ce travail laborieux de recherche que j'ai réalisé.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a cinq semaines
Oups, il est temps que je m'arrache de là. La principale raison est que ce fil est un fil de logique pure et dure : l'algèbre n'a rien à y faire. Désolé, j'avais très mal compris en lisant le PREMIER post.

Par précaution, on ne sait jamais une descente de police est si vite arrivée, j'ai effacé mes 3 contributions qui relevaient de l'algèbre et faisaient vraiment tache par rapport aux autres échanges de logique. Sincèrement désolé : à l'avenir, je ne le ferais plus, promis, juré.
Re: Géométrisation de la logique.
il y a cinq semaines
Bonjour,

Tu as raison, Claude.
Continue en algèbre tes échanges passionnants avec Gai Requin et Goléon.
Je suis loin de tout comprendre, mais je suis.

Cordialement,

Rescassol
Re: Géométrisation de la logique.
il y a cinq semaines
Salut Claude, j'espère que ce n'est pas mon post qui a (même un peu) généré tes effacements. C'est le fil de Pablo, j'ai posté pour signaler un point très isolé (qu'en maths, les axiomes "de fond" pérennes doivent avoir quelques propriétés spécifiques).

En rien, et je l'ai précisé juste après, je ne faisais le moindre reproche à qui que ce soit, ni ne souhaitais, même indirectement, demander à "ce fil" (dont la place devrait plutôt être dans shtam) de s'orienter vers de la logique.

De manière générale, de toute façon, à moins de souhaiter défendre la notion de propriété ou de droit d'auteur, je n'encourage pas le recours à l'effacement.

J'espère qu'un jour tu m'expliqueras le sentiment très fortement hostile que tu exhibes assez régulièrement contre la logique. (Mais ceci est totalement un apparté et non en rapport avec ce fil)

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter

Liste des forums - Statistiques du forum

Total
Discussions: 137 360, Messages: 1 329 721, Utilisateurs: 24 412.
Notre dernier utilisateur inscrit Rita09.


Ce forum
Discussions: 2 115, Messages: 41 168.

 

 
©Emmanuel Vieillard Baron 01-01-2001
Adresse Mail:

Inscription
Désinscription

Actuellement 16057 abonnés
Qu'est-ce que c'est ?
Taper le mot à rechercher

Mode d'emploi
En vrac

Faites connaître Les-Mathematiques.net à un ami
Curiosités
Participer
Latex et autres....
Collaborateurs
Forum

Nous contacter

Le vote Linux

WWW IMS
Cut the knot
Mac Tutor History...
Number, constant,...
Plouffe's inverter
The Prime page