Pensez à lire la Charte avant de poster !

$\newcommand{\K}{\mathbf K}$


Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques supérieures
 Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques universitaires - Forum - Cours à télécharger

A lire
Deug/Prépa
Licence
Agrégation
A télécharger
Télécharger
50 personne(s) sur le site en ce moment
E. Cartan
A lire
Articles
Math/Infos
Récréation
A télécharger
Télécharger
Théorème de Cantor-Bernstein
Théo. Sylow
Théo. Ascoli
Théo. Baire
Loi forte grd nbre
Nains magiques
 
 
 
 
 

Dualité en dimension finie (canoniquement)

Envoyé par hk-futur-mpsi 
Dualité en dimension finie (canoniquement)
le mois dernier
Soit $E$ un ev de dimension finie. Je comprends que $E$ est isomorphe à son dual $E^*$ car on peut démontrer (cette démo ne me pose pas de problème) qu'en choisissant une base $\mathcal B=(e_1,\dots,e_n)$ de $E$ et en notant $\mathcal B^*=(e_1^*,\dots,e_n^*)$ sa base duale, l'application $f_{\mathcal B}:E\rightarrow E^*$ définie par $f_{\mathcal B}(e_i)=e_i^*$ est un isomorphisme (par le théorème de rigidité des applications linéaires).

Ensuite, je lis dans un cours et aussi sur Internet la mise en garde qui dit que $E$ et $E^*$ ne sont toutefois pas "canoniquement (*)" isomorphes, justement parce que l'isomorphisme $f_{\mathcal B}$ dépend de $\mathcal B$. Je suis d'accord que la preuve d'au-dessus montre seulement que $E$ et $E^*$ sont isomorphes mais pas canoniquement. Toutefois, rien ne nous dit (en tout cas pas la preuve précédente) qu'il n'existe pas une autre preuve qui exhibe un isomorphisme qui ne dépende pas d'un choix de base préalable. Cela peut-il se prouver ?

(*) j'ai également lu sur Internet qu'a priori, cette notion n'est pas vraiment définissable (?) et qu'il faut ici la comprendre comme (corrigez-moi si je me trompe) : "$E$ et $F$ sont canoniquement isomorphes ssi il existe un isomorphisme de $E$ sur $F$ et cet isomorphisme est indépendant d'un choix de base préalable".
Re: Dualité en dimension finie (canoniquement)
le mois dernier
Un isomorphisme de $\varphi:E\to E^*$ revient au choix d'une forme bilinéaire non dégénérée $b$ sur $E\times E$ ($b(x,y)=\varphi(x)(y)$). Je ne connais pas de forme bilinéaire non dégénérée "canonique" sur $E\times E$.
Re: Dualité en dimension finie (canoniquement)
le mois dernier
Merci, je ne connais pas ce concept de dégénération mais je vais regarder en ce sens.
Re: Dualité en dimension finie (canoniquement)
le mois dernier
Cela ne va pas vraiment aider puisqu'il fait alors prouver qu'il n'existe pas de forme bilinéaire non dégénérée "canonique", et on n'est pas avancé sur le sens du mot "canonique".
À ma connaissance il n'y a pas d'argument 100% convaincant qui résolve la question; mais on peut résoudre des approximations de la question. Par exemple on peut décréter que la notion de transformation naturelle correspond à la notion de "morphisme canonique" (c'est débatable mais c'est un point de vue), auquel cas on peut prouver effectivement plusieurs choses :
1- (en adaptant la définition de transformation naturelle pour un foncteur covariant et un foncteur contravariant) La seule transformation naturelle $E\to E^*$ est la transformation nulle, en particulier il n'existe pas d'isomorphisme naturel (donc avec notre approximation, pas d'isomorphisme canonique)
2- (sans rien adapter) Il n'existe pas de transformation naturelle $E\otimes E\to k$ qui soit en tout point une forme bilinéaire non dégénérée, donc en particulier, pas de telle forme "canonique".

"Mathematics, rightly viewed, possesses not only truth, but supreme beauty"-Russell
Re: Dualité en dimension finie (canoniquement)
le mois dernier
Voir cette note de Matthieu Romagny qui détaille un peu la réponse de Maxtimax.
Re: Dualité en dimension finie (canoniquement)
le mois dernier
Bonjour
La démonstration produite dans votre cours pour l'isomorphisme entre $E$ et son dual est la même que celle entre deux espaces vectoriels de même dimension finie. On comprend mieux pourquoi elle ne dit rien sur l'aspect canonique.

Il y a quand même des exemples importants.
1) $K^n$

2) Si l'espace $E$ est muni d'un produit scalaire euclidien (canonique ou pas).
À un vecteur $x$ on associe la forme linéaire qui à $y$ associe $(x, y)$.
Il n'y a pas en fait isomorphisme canonique entre l'espace vectoriel $E$ et son dual mais entre l'espace euclidien $E$ et son dual. Ce n'est pas très clair mais je n'ai pas le vocabulaire pour l'expliquer...
Donc ce cas n'est pas vraiment un isomorphisme canonique si le produit scalaire ne l'est pas. On comprend que c'est moins canonique que le cas 3) ci-dessous.

3) Si on peut munir $E$ d'un produit scalaire canonique : on retrouve 2)
Exemple important avec $\R^n$ et le produit scalaire canonique.

4) Hors sujet si ça n'est pas dans votre programme : ce qui est remarquable et mystérieux c'est qu'il y a un isomorphisme canonique entre $E$ (de dimension finie) et son bidual.



Edité 1 fois. La dernière correction date de le mois dernier et a été effectuée par AD.
Re: Dualité en dimension finie (canoniquement)
le mois dernier
Il y a bien un isomorphisme canonique d'un espace euclidien sur son dual (et par ailleurs je ne sais pas ce qu'est un produit scalaire canonique sur un espace vectoriel réel)
En effet, un espace euclidien est par définition un espace vectoriel réel de dimension finie muni d'une forme bilinéaire symétrique définie positive (et donc non dégénérée). Ciomme je l'ai dit plus haut, cette forme bilinéaire non dégénérée donne canoniquement un isomorphisme de $E$ sur son dual.
Re: Dualité en dimension finie (canoniquement)
le mois dernier
Ben si
Il y a un produit scalaire naturel sur $\R^n$
Dois-je l'expliciter ?



Edité 1 fois. La dernière correction date de le mois dernier et a été effectuée par AD.
Re: Dualité en dimension finie (canoniquement)
le mois dernier
Je répète que je ne sais pas ce qu'est un produit scalaire canonique sur un espace vectoriel réel. Le produit scalaire canonique standard sur $\mathbb R^n$, je le connais. Mais il y a d'autres espaces que $\mathbb R^n$.



Edité 2 fois. La dernière correction date de le mois dernier et a été effectuée par AD.
Re: Dualité en dimension finie (canoniquement)
le mois dernier
avatar
Bonsoir,

Cf. ceci et ceci.

Cordialement,

Thierry
Re: Dualité en dimension finie (canoniquement)
le mois dernier
Qu'est-ce donc que le théorème de rigidité des applications linéaires ?



Edité 1 fois. La dernière correction date de le mois dernier et a été effectuée par Héhéhé.
Re: Dualité en dimension finie (canoniquement)
le mois dernier
J'imagine qu'il s'agit de l'énoncé disant qu'une application linéaire est un isomorphisme si et seulement si elle envoie une base sur une base.



Edité 1 fois. La dernière correction date de le mois dernier et a été effectuée par Poirot.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter

Liste des forums - Statistiques du forum

Total
Discussions: 137 204, Messages: 1 327 719, Utilisateurs: 24 352.
Notre dernier utilisateur inscrit Bagagnan Ganihou.


Ce forum
Discussions: 17 284, Messages: 167 611.

 

 
©Emmanuel Vieillard Baron 01-01-2001
Adresse Mail:

Inscription
Désinscription

Actuellement 16057 abonnés
Qu'est-ce que c'est ?
Taper le mot à rechercher

Mode d'emploi
En vrac

Faites connaître Les-Mathematiques.net à un ami
Curiosités
Participer
Latex et autres....
Collaborateurs
Forum

Nous contacter

Le vote Linux

WWW IMS
Cut the knot
Mac Tutor History...
Number, constant,...
Plouffe's inverter
The Prime page