Pensez à lire la Charte avant de poster !

$\newcommand{\K}{\mathbf K}$


Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques supérieures
 Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques universitaires - Forum - Cours à télécharger

A lire
Deug/Prépa
Licence
Agrégation
A télécharger
Télécharger
174 personne(s) sur le site en ce moment
E. Cartan
A lire
Articles
Math/Infos
Récréation
A télécharger
Télécharger
Théorème de Cantor-Bernstein
Théo. Sylow
Théo. Ascoli
Théo. Baire
Loi forte grd nbre
Nains magiques
 
 
 
 
 

surjectivité, injectivité

Envoyé par novice 
surjectivité, injectivité
il y a treize années
Bonjour, soit f une application de (Q,+) dans (Z,+),
Z étant inclus dans Q, peut-on déduire quelque chose sur f à propos de son injectivité ou surjectivité?...
merci
Irtus
Re: surjectivité, injectivité
il y a treize années
On ne peut rien en déduire car Q et Z sont equipotents
Re: surjectivité, injectivité
il y a treize années
avatar
C'est quoi une "application de (Q,+) dans (Z,+)" ?

Je connais bien les applications de Q dans Z, et encore mieux les morphismes de groupe de (Q,+) dans (Z,+) (faut dire pour ces derniers qu'il n'y en a pas beaucoup), mais les "applications de (Q,+) dans (Z,+)" (j'ai bien une idée, puisque + ne désigne jamais qu'un ensemble dans les deux cas, mais à mon avis tu ne penses pas à la même chose)...
Re: surjectivité, injectivité
il y a treize années
oui effectivement il s'agit d'un morphisme de groupes
Re: surjectivité, injectivité
il y a treize années
avatar
Bonjour.

Il y a une chose de sûre, quand même. Comme $(\Q,+)$ n'a pas de sous-groupe de torsion, le seul morphisme non injectif de $(\Z,+)$ dans $(\Q,+)$ est le morphisme nul. De plus il n'y a pas de morphisme surjectif car l'image d'un quelconque morphisme est de la forme $\Z a$ où $a$ est l'image de $1$.
Re: surjectivité, injectivité
il y a treize années
Oui on devait en conclure que le morphisme était nul effectivement, mais je me demandais, si dans un cas plus général, ou l'un des deux ensembles étaient inclus d'ans l'autre, on pouvait en déduire quelque chose sur l'injec-ou la surjectivité...voilà, merci beaucoup en tout cas.
Re: surjectivité, injectivité
il y a treize années
avatar
Non tu ne peux rien déduire. Regarde par exemple $G=\Z$ et $H=2 \Z$, on a $H \subset G$ et pourtant $f(x)=4x$ définit un morphisme de $G$ dans $H$, injectif et non surjectif.

La bonne méthode c'est celle de Bruno.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter

Liste des forums - Statistiques du forum

Total
Discussions: 137 378, Messages: 1 329 954, Utilisateurs: 24 418.
Notre dernier utilisateur inscrit Edouardo01.


Ce forum
Discussions: 17 311, Messages: 167 902.

 

 
©Emmanuel Vieillard Baron 01-01-2001
Adresse Mail:

Inscription
Désinscription

Actuellement 16057 abonnés
Qu'est-ce que c'est ?
Taper le mot à rechercher

Mode d'emploi
En vrac

Faites connaître Les-Mathematiques.net à un ami
Curiosités
Participer
Latex et autres....
Collaborateurs
Forum

Nous contacter

Le vote Linux

WWW IMS
Cut the knot
Mac Tutor History...
Number, constant,...
Plouffe's inverter
The Prime page