Pensez à lire la Charte avant de poster !

$\newcommand{\K}{\mathbf K}$


Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques supérieures
 Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques universitaires - Forum - Cours à télécharger

A lire
Deug/Prépa
Licence
Agrégation
A télécharger
Télécharger
67 personne(s) sur le site en ce moment
E. Cartan
A lire
Articles
Math/Infos
Récréation
A télécharger
Télécharger
Théorème de Cantor-Bernstein
Théo. Sylow
Théo. Ascoli
Théo. Baire
Loi forte grd nbre
Nains magiques
 
 
 
 
 

Gebrane et Houellebecq

Envoyé par depasse 
Gebrane et Houellebecq
l’an passé
Bonsoir,

Citation
Michel Houellebecq
Les gens se méfient des hommes faisant des maths à partir d'un certain âge : ils supposent chez eux beaucoup d'égoïsme et sans doute un peu de vice ; je ne peux pas leur donner tort.

Citation
Gebrane
Le meilleur moyen de fuir le monde est de pénétrer les mathématiques

Je me sens justement visé par ces deux citations.
Et vous?

Amicalement
Paul
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
avatar
"les" gens ne comprennent pas qu'on puisse s'occuper non professionnellement avec les mathématiques: cela relève du masochisme pour eux.

Quant à la deuxième phrase elle doit avoir un sens qui aurait été évident pour Freud. hot smiley

PS:
Pendant que la terre entière avait les yeux fixés sur des boules je m'escrimais à essayer de calculer une intégrale. Je dois vraiment être anormal. grinning smiley

Je vis parce que les montagnes ne savent pas rire, ni les vers de terre chanter.(Cioran)
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
Il parle de vice, mais n’est ce pas vicieux de blâmer quelqu’un pour son hobby? Il ne me viendrait pas à l’idee de reprocher à un joueur de Curling son activité. De même, j’ai horreur des choux de Bruxelles, mais je n’ai rien contre les amateurs de ce légume.
df
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
Je ne comprends pas les accusations de vice et d'égoïsme. La morale réprouve la pratique solitaire des maths ?
Les joueurs d'échecs, les petits génies de l'informatique ou les ingénieurs sont admirables mais les mathématiciens sont vicieux ! Bizarre...
Bon, moi qui suit de plus en plus asocial, je ne déteste pas me plonger dans les délices de l'abstraction matheuse (du moins à des profondeurs qui me sont accessibles).
Mais je ne vois pas en quoi ce devrait être la règle pour tout vrai mathématicien digne de ce nom.

En lisant la citation de Houellebecq, j'ai pensé à une autre citation de Montesquieu:
"Pour faire de grandes choses il ne faut pas être au-dessus des hommes. Il faut être parmi eux"
Je suis sûr que ça reste encore un peu vrai pour les maths !

Enfin, Houellebecq dit "(...) à partir d'un certain âge".
Je voudrais savoir à partir de que âge les mathématiques deviennent un vice.
...



Edité 1 fois. La dernière correction date de l’an passé et a été effectuée par df.
paf
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
Houellebecq dit n'importe quoi comme souvent. J'ai rencontré suffisamment de matheux pour savoir que la majorité d'entre eux sont des gens normaux et parfois très différents les uns des autres... comme les non-matheux ! Certains sont sûrement égoïstes et/ou vicieux mais ils ne représentent pas forcément une proportion plus grande qu'ailleurs.

Après, dans cette citation, il y a sûrement au fond un côté "je hais les maths et j'en suis fier" très classique en France et @fdp a bien trouvé le soi-disant vice que des non-matheux pouvaient y voir (il faut dire que certains ont souffert des maths en tant qu'élève et que même sans ça, il reste la caricature "maths = grosse formule atroce qu'on ne comprend pas et qui ne sert à rien").

Par contre, je me sens moi aussi visé par la 2e citation (peut-être en tant qu'introverti) mais elle est moins idiote que la première car telle qu'elle est formulée, elle ne concerne pas tous les matheux qui pour beaucoup ne sont pas plus introvertis que la moyenne (on est loin de la caricature du Professeur Tournesol ou du geek asocial).
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
avatar
Bonjour,

Quelqu'un peut-il préciser d'où sort cette citation ?
Je suis assez fan de Houellebecq et je ne me souvenais pas de cette phrase. Les particules élémentaires, peut-être ?
GG
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
C'est marrant parce que Google, notre soi-disant ami, nous apprend instantanément que c'est dans "Plateforme", mais que la phrase est travestie puisque Houellebecq écrit (ch. 1, deuxième paragr., p. 9 de mon édition "J'ai lu") :

"Les gens se méfient des hommes seuls en vacances, à partir d'un certain âge : ils supposent chez eux beaucoup d'égoïsme et sans doute un peu de vice ; je ne peux pas leur donner tort."

Quand on pense que certains prennent pour argent comptant des paroles écrites il y a des millénaires, ça fait peur ! smiling smiley
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
Bonjour, quant à moi l'intérêt pour les maths m'a en partie sauvé d'une grave dépression . J'étais obsédé et terrorisé par la mort et les maths m'ont apporté un "je ne sais quoi" de sérénité.
Bon dimanche et allez les bleus!
Jean-Louis.
df
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
La citation de Montesquieu: "Pour faire de grandes choses..." est gravée sur le fronton d'un organisme de formation (AFPA) situé à quelques rues de chez moi et cette citation figure parmi une dizaine d'autres attribuées à Saint-Exupéry ou au philosophe Clément Rosset etc...
Je me souvenais qu'il y en avait une qui contenait le mot "Algèbre"... mais je n'arrivais pas à m'en rappeler exactement.
Elle me semblait assez jolie, plutôt hermétique et franchement pessimiste ! Pour la retrouver, j'ai essayé divers mots clés sur internet comme "Horreur-Algèbre": en vain.
Finalement, profitant d'une brève sortie, je suis repassé devant le bâtiment en question.

L'auteure de la citation est la philosophe Simone Weil (1909-1943) dont Wikipedia nous apprend qu'elle est la soeur cadette du mathématicien André Weil:

$\textbf{"Argent, machinisme, algèbre. Les trois monstres de la civilisation actuelle."}$

[pensees.simoneweil.free.fr]

ps: Pourtant les tests d'aptitude de l'AFPA en logique, calcul (et algèbre !) sont plutôt costauds !
...



Edité 3 fois. La dernière correction date de l’an passé et a été effectuée par df.
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
Serais-je un monstre selon Mme Weil?

Heureusement que je suis topologue analyste(et oui je vous ai trompé tous ce tempsgrinning smiley.).
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
Bonsoir,

Je me suis donc fait abuser par la fake citation attribuée à Houellebecq en exergue de notre forum deux jours avant que vous la repropose!

Fort heureusement GG m'a cloué l' bec et rétabli la vérité.

Cependant, pour moi en tout cas, ce sont de bien belles vacances que de faire des maths à la retraite tandis que c'était un travail que d'être prof. Les termes "vice" et "égoïsme" sont connotés péjorativement par les moralisateurs que je tiens pour détestables. Aussi ne me fustigè-je pas en disant me sentir visé par cette désormais fausse citation.

Quant au rapport de FdP ou de Freud au concept de pénétration...seul le premier est encore apte à en causer hot smiley

Amicalement
Paul
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
Pour ma part, faire des Mathématiques maison a toujours été d'une grande joie(d'autant plus quand j'arrive à créer du raisonnement.). mais à l'école ce n'est pas le cas(il faut obéir à des consignes, suivre des domaines pour lesquels j'ai peu d'attraits ou dont je ne vois pas les applications pour ce qui me motive et supporter des élèves, je resterais poli.).

Donc ces gens peuvent allé voir ailleurs si j'y suis et parler tant qu'ils veulent cela ne m'empêchera pas de continuer. D'autant plus quand c'est un poète littéraire qui dit cela(je ne parle pas de gebrane.). ... Moi aussi je peux dire que les Philosophes se battent sur du vocabulaire(moi je dis que la liberté c'est trucs, bah non moi je dis que c'est bidule car Kant... .).



Edité 1 fois. La dernière correction date de l’an passé et a été effectuée par Algèbre.
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
avatar
Dans ma signature je vise surtout le sens : Les mathématiques est un refuge lorsque le monde extérieur est hostile. C'est un monde fermé et pour y pénétrer, il faut apprendre son langage.

--------------------------------------------------------------------------
[Le meilleur moyen de fuir le monde est de pénétrer les mathématiques ]
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
avatar
Citation
Depasse
Quant au rapport de FdP ou de Freud au concept de pénétration...seul le premier est encore apte à en causer

Le choix des mots, des phrases disent quelque chose de celui qui les prononce/les écrits j'en suis convaincu.

J'aime bien la citation donnée par Df:

"Pour faire de grandes choses il ne faut pas être au-dessus des hommes. Il faut être parmi eux"

Je vis parce que les montagnes ne savent pas rire, ni les vers de terre chanter.(Cioran)



Edité 1 fois. La dernière correction date de l’an passé et a été effectuée par Fin de partie.
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
Et puis égoïste? Plein de domaine appliqués et de progrès sont et demeurent grâce aux Mathématiques.

Pendant ce temps, le philosophe, entre autre, se promène dans le 16ème et crie aux inégalités alors qu'il n'a jamais mis les pieds dans un quartier populaire ou blablate à la télévision...
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
Algèbre je trouve que tu ne devrais pas catégoriser comme ça. Et puis, pense aux philosophes mathématiciens, ça mettra de la nuance dans tes propos ;)

signature : En Mathématiques, on ne comprend pas, on s'habitue.
df
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
Algèbre: mais non tu n'es pas un monstre ! Je pense que madame Veil a été traumatisée par les travaux de son matheux de frère.
...
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
Boole et Bill : la plupart des Philosophes Mathématiciens que j'ai recontrés m'ont toujours parus embrouilleurs, peu concis et avec un côté j'ai fait comme ça donc toi tu dois faire comme ça. Il y avait des Mathématiciens parmis eux et parfois des non Mathématiciens(les pires à mes yeux.). : ces derniers ont souvent un air hautain faces aux Mathématiques(du genre j'en ai jamais fait mais pas besoin je comprend comment ça marche, en tout cas mieux que toi qui y a passé du temps.). je les appel les 1 + 1 = 3. Pour l'anecdote, un jours y en avait un qui voulait me montrer que 1 + 1 = 3. Je l'ai laissé causé son baratin et à la fin je lui ai dit : "en acceptant l'abus de notation de confondre un entier avec sa classe de congruence, $1 + 1 = 3$ dans $\mathbb{Z}/1\mathbb{Z}$".

df : son frère était incroyable, il est rentré à 16 ans à Ulm et il y a une rumeur comme quoi il a établi à cet âge une preuve du postulat de Bertrand différente de celle qui pré existait. Donc je la comprend un peuwinking smiley.



Edité 1 fois. La dernière correction date de l’an passé et a été effectuée par Algèbre.
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
avatar
En plus il lisait la Bhagavad Gita dans le texte.
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
avatar
Algèbre: l'éternel clash entre les philosophes qui sont hautains faces aux mathématiques, et les mathématiciens qui méprisent les philosophes... Tu ne crois pas qu'il serait temps un peu de grandir?
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
C'est Michel qui a lancé la première pierre. Moi si il n'y avait pas de tels propos(du genre "égoiste" ou encore "vicieux".). je serais resté dans mon coin à ne pas les aimer mais sans le dire. Jusqu'en terminal j'étais ouvert avec ces gens mais à chaque fois que j'ai eu un dialogue avec eux c'est toujours la même chose : tu parles de nombres mais est ce qu'il existent? Tu parles de vérité mais tu ne sais pas ce que c'est. On ne peut pas faire des Mathématiques comme une fin mais comme un moyen bla bla bla.

J'en ai marre de cette attitude autaine de philosophe qui juge sans arrêt et ne laisse pas tranquille.

Et puis il y a eu une discussion là dessus, j'y répond. Et si ça t'embête ou si ça ne t'intérrese pas je m'en fiche.
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
avatar
Je pense que ce que Mme Weil dénonce par le mot "algèbre" dans la citation ci-dessus, c'est le fait de rapporter tous les aspects de la vie humaine à des nombres (Saint-Exupéry dénonce la même chose dans Le Petit Prince). Évidemment, pour le mathématicien, le mot "algèbre" évoque bien d'autres choses. Mais n'est-il pas possible de se comprendre pour autant, au-delà du choix des mots?

Par ailleurs les question de ce que sont les nombres ou de sais-je ce que c'est que la vérité, je me les pose presque chaque jour, alors je ne vois pas pourquoi quelqu'un d'autre ne pourrait pas me les poser aussi.
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
avatar
Citation
Shah d'Ock
Je pense que ce que Mme Weil dénonce par le mot "algèbre" dans la citation ci-dessus, c'est le fait de rapporter tous les aspects de la vie humaine à des nombres

Et depuis les années 40, ce mouvement s'est considérablement amplifié. On vit dans une société individualiste mais nous ne sommes considérés par ceux qui gouvernent que comme des nombres, des statistiques.
Quand ils s'adressent à nous, ils ne parlent pas de la vie des gens mais de la vie des nombres (dette, pib,taux de chômage....)

Je vis parce que les montagnes ne savent pas rire, ni les vers de terre chanter.(Cioran)
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
avatar
Je ne sais pas, je n'étais pas né, en 40.



Edité 1 fois. La dernière correction date de l’an passé et a été effectuée par AD.
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
Salut Algèbre,

Comme déjà dit -et tu as sûrement zappé mon message,c'est moi, Paul, et non Michel (Houellebecq) qui ai proposé cette citation que je croyais, à tort, de lui. Pour retrouver la vraie sienne il faut, dans la mienne, remplacer "faisant des maths" par "seuls en vacances". Houellebecq ne mérite donc pas ton courroux!

Un livre qui pourrait te réconcilier avec au moins un philosophe est "La philosophie de l'Algèbre" (PUF 1962). Son auteur est le philosophe Jules Vuillemin qui dédie son livre à son ami Pierre Samuel. Sa thèse est que la philosophie doit terriblement à l'Algèbre et est très en retard par rapport à elle. Il donne des pistes pour algébriser la philosophie; il pense que c'est urgent. Tu pourras l'utiliser pour clouer l'bec (je la ressors) à tout hautain philosophe. Mais ne parles-tu pas surtout d'élèves de la classe de philo au lycée?

Cordialement
Paul
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
avatar
Pour rebondir sur le post de FdP, non seulement on ne voit les gens que comme des sources de nombres, mais ce n'est même pas pour leur beauté. Comme beaucoup de gens les élites au pouvoir ne voient pas qu'un nombre n'est pas juste plus grand ou plus petit qu'un autre mais qu'ils recèlent des merveilles de particularité. Je ne peux m'empêcher de trouver le nombre parfait 28 plus beau que 39, de même qu'une pierre fine m'émeut davantage qu'un vulgaire caillou.
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
avatar
Sylvain:

Leur utilisation vulgaire salit les nombres qui ne peuvent pas protester et se révolter contre le funeste destin que ces gens leur réservent.

Je vis parce que les montagnes ne savent pas rire, ni les vers de terre chanter.(Cioran)



Edité 2 fois. La dernière correction date de l’an passé et a été effectuée par Fin de partie.
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
avatar
Et il en est de même de notre belle langue qu'on embourbe dans la fange de l'ignorance.
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
avatar
Debout les forçats de l'arithmétique! Debout les damnés des décimales! Nous ne sommes rien, soyons tout!
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
Je ne dis pas que c'est mal de se poser ces questions, ce qui est mal c'est quelqu'un qui te dit que si tu ne te les poses pas c'est pas bien et qui faut que tu le fasses sinon tu n'as rien compris.
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
Bonsoir,

Ce Houelleberq est un pseudo-écrivain profondément médiocre, pervers, frustré et fasciste, qui a dit de certains peuples qu'ils "proliféraient comme des rats" (sic) et autres joyeusetés. Un tout petit monument de bêtise promu par la bêtise de notre époque.

Qu'alea dise bien l'apprécier...je me sens d'un seul coup moins "fan" de toi.
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
avatar
@Lltav : qu'as-tu lu de Houellebecq ?
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
avatar
Je n'ai lu que le premier livre de cet écrivain, Extension du domaine de la lutte, qui est tout de même un bon roman selon moi.

Je ne suis pas fan de la personnalité de cet auteur qui a un goût immodéré pour la provocation politiquement incorrecte. J'imagine que cela fait un peu partie d'un plan de com' destiné à faire vendre ses bouquins.

PS:
N'était-elle pas belle cette chanson:

[www.youtube.com] ?

(paroles de Houellebecq)

Cet auteur a aussi écrit un essai sur H-P-Lovecraft,
[www.babelio.com]
Je me suis promis de le lire à l'occasion.

Je vis parce que les montagnes ne savent pas rire, ni les vers de terre chanter.(Cioran)
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
Algèbre a écrit :

> "en acceptant
> l'abus de notation de confondre un entier avec sa
> classe de congruence, $1 + 1 = 3$ dans
> $\mathbb{Z}/0\mathbb{Z}$".

Hum, ne serait-ce pas plutôt $\Z/1\Z$ ? smiling smiley $\Z/0\Z$ m'a l'air assez isomorphe à $\Z$...
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
Oui oui oui. Tu as raison Brian. Dire que j'ai laissé cette bêtise affichée si longtemps.
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
avatar
Dans la cuisine ?
jma
Re: Gebrane et Houellebecq
l’an passé
Salut,

De mon téléphone :

Je reprends un peu ce fil car on a une citation, hors contexte, fausse tirée d'un roman de fiction dont l'auteur est sujet à contreverse voire provocateur qui est ni un aphorisme, ni une boutade ou une maxime. Que dire ? Je préfère l'acteur en cycliste complètement dingue à l'écrivain.

C'est un peu : donnez-nous n'importe quel livre et nous ferons pendre son auteur.

Pour la deuxième citation, à ce niveau, ce n'est plus Freud qu'il faut convoquer mais Lacan. Remarquez, il n'y a pas plus cartésien que Freud puisqu'il a construit un modèle du fonctionnement psychique sur la base de ce qui apparaît comme complètement farfelu après on adhère ou pas à ce système.

Enfin, comme dans la série, je crie au monde entier : "I'm not a number. I'm a free man". J'espère quand même qu'un médecin n'a pas été confronté qu'à des maladies très rares et, qu'il saura prendre les bonnes décisions grâce à des symptômes observés sur de nombreux patients. Statistiques, cela ne cache vraiment pas son objet d'études car je crois qu'ethymologiquement ça veut dire "science de l'Etat". Comment concilier le bien commun et l'intérêt particulier ? La question à un euro et une réponse à des milliards d'euros.

Bonne soirée.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter

Liste des forums - Statistiques du forum

Total
Discussions: 137 204, Messages: 1 327 720, Utilisateurs: 24 352.
Notre dernier utilisateur inscrit Bagagnan Ganihou.


Ce forum
Discussions: 883, Messages: 11 911.

 

 
©Emmanuel Vieillard Baron 01-01-2001
Adresse Mail:

Inscription
Désinscription

Actuellement 16057 abonnés
Qu'est-ce que c'est ?
Taper le mot à rechercher

Mode d'emploi
En vrac

Faites connaître Les-Mathematiques.net à un ami
Curiosités
Participer
Latex et autres....
Collaborateurs
Forum

Nous contacter

Le vote Linux

WWW IMS
Cut the knot
Mac Tutor History...
Number, constant,...
Plouffe's inverter
The Prime page