Pensez à lire la Charte avant de poster !

$\newcommand{\K}{\mathbf K}$


Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques supérieures
 Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques universitaires - Forum - Cours à télécharger

A lire
Deug/Prépa
Licence
Agrégation
A télécharger
Télécharger
161 personne(s) sur le site en ce moment
E. Cartan
A lire
Articles
Math/Infos
Récréation
A télécharger
Télécharger
Théorème de Cantor-Bernstein
Théo. Sylow
Théo. Ascoli
Théo. Baire
Loi forte grd nbre
Nains magiques
 
 
 
 
 

Addition dans Q

Envoyé par Orange75 
Addition dans Q
il y a cinq semaines
Bonjour,

Lorsque l’on construit l’ensemble des rationnels Q, on définit l’addition de la manière suivante : pour tous a, b, c, d, avec b et d non-nuls, a/b + c/d = (ba + cd)/(bd). Cette addition repose sur le fait que a/n + b/n = (a + b)/n (*), pour tout entier n non-nul, ainsi que (ka)/(kb) = a/b pour tout entier k non-nul (grâce à une relation classique d’équivalence avec laquelle on définit les classes d’équivalence). Elle induit aussi les propriétés de la multiplication dans Q que l’on définit après. Mais tout part du fait que (*) fonctionne. Je voulais alors savoir d’où venait exactement (*) ? Est-elle établie car elle se vérifie géométriquement** ? Ou y a-t-il une preuve arithmétique de ce résultat, c’est-à-dire du fait que, diviser (au sens premier du terme) une somme de deux entiers par n (entier non-nul) revient à sommer les divisons respectives par n de ces deux entiers [il s’agit bien de voir (*) comme (a÷n) + (b÷n) = (a + b)÷n]. C’est pour savoir à quel point l’ensemble des rationnels est défini à partir d’une vision intuitive de ses éléments.

Une personne m’a répondu que cette propriété découlait des axiomes des Éléments d’Euclide, et de la théorie des proportions. Mais je ne trouve pas sur Internet d’articles en venant à cette conclusion explicitement. Quelqu’un aurait-il un document qui apporte les éléments nécessaires dont découle cette propriété ?

**par exemple, en imaginant un rectangle de hauteur 1 et de longueur a et un autre de hauteur 1 encore et de longueur b, en mettant côte à côte ces deux-ci, on voit que l’en divisant par n et l’un et l’autre, cela revient à diviser par n le rectangle somme de hauteur 1 et de longueur (a + b) ;

Merci :)
Re: Addition dans Q
il y a cinq semaines
On n'a pas le choix pour définir une addition dans $\Q$ qui a les deux propriétés suivantes :
  • elle étend l'addition des entiers (et il y a un opposé, $0$ est neutre, et elle est associative) ;
  • la multiplication est distributive sur l'addition.
Il n'est pas si extravagant que ces deux propriétés sont souhaitables.

Supposons savoir ce qu'est $\Q$ : ses éléments peuvent être représentés par des « fractions » de la forme $a/b$ avec $a$ et $b$ entiers et $b$ non nul et on a l'équivalence : $a/b=c/d$ si et seulement si $ad=bc$. Voici quelques conséquences faciles.
On définit alors la multiplication par $(a/b)\cdot(c/d)=(ac)/(bd)$ (on vérifie que cela a un sens).
On vérifie alors que pour un rationnel $r$, on a l'équivalence : $br=a$ si et seulement si $r=a/b$. En effet, si $r=c/d$, l'égalité $br=a$ équivaut à $bc/d=a$ ou encore à $ad=bc$, c'est-à-dire $r=c/d=a/b$.
On peut alors affirmer que $\Q$ contient $\Z$. Plus précisément, dans $\Q$, l'entier $a$ s'identifie à la fraction $a/1$. [En fait, il est immédiat que si $a/1=c/1$, alors $a=c$, ce qui signifie que l'application $\Z\to\Q$, $a\mapsto a/1$ est injective.]

Dans ces conditions, montrons que s'il existe une addition compatible avec les propriétés requises, c'est celle que l'on veut. Soient $r=a/b$ et $s=c/d$ deux rationnels, que peut être leur somme $t=r+s$ ? On remarque que \[bdt=bd(r+s)=bdr+bds=d(br)+b(ds)=da/1+bc/1=ad+bc,\] et cela entraîne que $t=(ad+bc)/(bd)$.
Re: Addition dans Q
il y a cinq semaines
Si on prend comme définition informelle qu'un rationnel $r$ est solution de l'équation $br=a$ (ici $r=a/b$), on peut observer que si $r$ et $r'$ sont deux rationnels
\begin{align*}
br&=a \\
b'r'&=a'
\end{align*} alors en multipliant la première équation par $b'$ et la deuxième par $b$ et en additionnant
\begin{align*}
bb'(r+r')&=ab'+a'b &\text{ce qui montre que} \\
r+r' &= \frac{ab'+a'b}{bb'}
\end{align*}



Edité 2 fois. La dernière correction date de il y a cinq semaines et a été effectuée par AD.
Re: Addition dans Q
il y a cinq semaines
Le conseil qui t'a été donné est de lire les "éléments" d'Euclide. Tu n'as pas eu le temps de lire les 3 premiers livres des éléments, donc tu ne tiens pas compte des avis qu'on te donne.
Le message de maths Coss reprend ce qui t'a déjà été dit à plusieurs reprises sur ce forum ou un autre (*). Mais comme tu ne tiens pas compte de ce qu'on t'écrit, tu vas reposer la question combien de fois ?

A la base, l'idée intuitive des fractions est historiquement connue depuis deux ou trois millénaires. La théorisation de la construction des rationnels n'est que la reprise de "ce que tout le monde sait". Et c'est bien plus simple que ce que tu essaie de faire.

Cordialement.

"Pourquoi faire simple quand on peut compliquer ?"

(*) et Héhéhé te répète ce qu'il t'a déjà dit !!



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a cinq semaines et a été effectuée par gerard0.
Re: Addition dans Q
il y a cinq semaines
Si tu veux une raison pour montrer "qu'on ne peut pas faire autrement"

$\Bbb{Z}$ est un groupe abélien et $End(\Bbb{Z}) $ est l'anneau $\Z$.

$\Bbb{Q}$ est le plus petit groupe abélien contenant $\Bbb{Z}$ tel que pour tout $n$, $\underbrace{x+ \ldots +x}_n=1$ a une (unique) solution $x \in \Bbb{Q}$.

Alors $End(\Bbb{Q}) $ est l'anneau $\Q$.



Edité 2 fois. La dernière correction date de il y a cinq semaines et a été effectuée par reuns.
Re: Addition dans Q
il y a cinq semaines
Très bien, d’accord. Merci à tous et bonne soirée !
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter

Liste des forums - Statistiques du forum

Total
Discussions: 136 310, Messages: 1 317 626, Utilisateurs: 24 007.
Notre dernier utilisateur inscrit Sana79.


Ce forum
Discussions: 5 042, Messages: 60 985.

 

 
©Emmanuel Vieillard Baron 01-01-2001
Adresse Mail:

Inscription
Désinscription

Actuellement 16057 abonnés
Qu'est-ce que c'est ?
Taper le mot à rechercher

Mode d'emploi
En vrac

Faites connaître Les-Mathematiques.net à un ami
Curiosités
Participer
Latex et autres....
Collaborateurs
Forum

Nous contacter

Le vote Linux

WWW IMS
Cut the knot
Mac Tutor History...
Number, constant,...
Plouffe's inverter
The Prime page