Pensez à lire la Charte avant de poster !

$\newcommand{\K}{\mathbf K}$


Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques supérieures
 Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques universitaires - Forum - Cours à télécharger

A lire
Deug/Prépa
Licence
Agrégation
A télécharger
Télécharger
171 personne(s) sur le site en ce moment
E. Cartan
A lire
Articles
Math/Infos
Récréation
A télécharger
Télécharger
Théorème de Cantor-Bernstein
Théo. Sylow
Théo. Ascoli
Théo. Baire
Loi forte grd nbre
Nains magiques
 
 
 
 
 

Passer le CAPES à 50 ans

Envoyé par luben 
luben
Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
bonjour,

Je suis ingénieur électronicien, je souhaite enseigner depuis longtemps (je donne des cours particuliers de temps en temps)
Je n'en peux plus de mon boulot actuel, et cette fois j'ai décidé de me lancer pour tenter d'avoir le CAPES (ou CAFEP) de Maths

Y aurait-il quelqu'un sur ce forum, et notamment ancien ingénieur qui aurait passé le CAPES après plus de 20/25 ans sans avoir planché sur le moindre cours après le Bac?
Et si oui, est-il raisonnable de pouvoir dire que je pourrais me présenter au printemps prochain, sachant que je n'ai pas touché donc à mes cours de Math Sup/Math Spé depuis 27 ans, ou bien vaut-il mieux se faire 1 an de remise à niveau + 1ans de prépa CAPES ?

Merci beacoup à ceux qui voudront bien de tenter de m'apporter des éléments de réponse

PS: je précise que je ne peux pas lâcher mon boulot sans avoir un pb de ressources et que donc la préparation que je ferai sera uniquement après le boulot (soit pas plus de 2H le soir, et quelques heures le week-end)
landolfi
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Adiu, Luben
Personnellement, je n'avais pas fait de math depuis la terminale C: j'étais devenu géologue. Et puis de 35 à 37 j'ai bossé seul le DEUG de math puis de 37 à 39 j'ai passé la licence de math, tout en travaillant à mi-temps, à la suite de quoi j'ai été reçu limite au CAPES. Ensuite j'ai voulu passer l'agreg interne, mais là, c'était trop difficile.
Bon tout est possible, mais il faut hénaurmaiman de temps de travail et le temps ne suffit pas : en plus il faut s'organiser, ne pas se disperser, toujours relancer la motivation en se botant le train. Il faut voir le cours rapidement et faire des problèmes. Indispensable aussi de de se mettre dans un groupe qui prépare, et même si on se dit: bon dieu ce n'est pas ma place ici, je n'y entends rien.
Maintenant j'ai passé les cinquante et peut-être vais-je regoûter les joies de l'agreg interne.
Donc tout est possible : bon courage, Luben!

landolfi
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
avatar
Bonjour luben,

Pourquoi pas, mais il semble évident qu'il y a une bonne période de travail pour reprendre les habitudes de rédaction, retrouver les règles classiques, etc.
Par contre, il vaut mieux te renseigner précisément sur le problème de la retraite, car il y a une règle de 15 ans comme fonctionnaire pour l'ouverture des droits à la retraite fonction publique. Si tu es déjà fonctionnaire, pas de problème, sinon, tu as intérêt à voir les caisses de retraite pour savoir ce qui se passera si tu arrètes avant 15 ans.

Cordialement
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
bonjour,

j'ai passé le capes à 51 ans (120ième) sans avoir fait de maths pendant 25 ans,
après de l'informatique et de la finance.
Ce qui est difficile, ce n'est pas de passer le concours du Capes mais la pédagogie
in situ et in vivo .
En classe de 5ème, il faut faire passer des trucs du style:

(+5)-(+6)=(+5)+(-6)=-(6-5)

sans se faire jeter... ça, c pas gagné. Tu as un élève sur dix qui comprend.

Bon courage et lançe toi à l'eau.

cordialement,



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a douze années et a été effectuée par mathelot.
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
bonjour luben

concernant la retraite, tu n'as pas de souci car si tu fais une activité réduite d'enseignement tes droits sont reversés sur ta retraite principale de salarié

concernant le capes tu peux le préparer et le réussir (j'ai eu des élèves de ton âge pour le capes de sciences sociales mais en math c'est possible aussi)

Il faut effectivement du travail et de la volonté mais ton potentiel intellectuel est toujours là et ta motivation aussi et c'est l'essentiel.

Si tu as gardé tes cours de sup et spé tu as intérêt à les reprendre;
tu as intérêt à t'inscrire dans une bibliothèque universitaire (ouverte jusqu'à 20 heures) pour profiter des bouquins de math très nombreux offerts aux étudiants de licence;
tu peux aussi t'inscrire au Cned (Centre national d'enseignement à distance) qui propose un cycle de préparation au capes, cela t'aidera à bien cibler le programme du concours

bonne chance!

cordialement
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Bonjour Luben,

Belle initiative, et courageuse de surcroît. Là où il y a une volonté, il y a un chemin, donc même s'il te faut un peu plus de temps, tu le décrochera ce CAPES.

Je te signale un site (sans forum) consacré au CAPES, fort utile, fait par le passionné Dany Jack Mercier: mégamath (à taper sur google).
Voilà, et quand tu bloques, les.mathematiques.net t'aideront bien.
Bon courage,
gauss
meskiangasher
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Vu ta formation, tu pourrais aussi te présenter au CAPET de génie électrique option électronique (qui est malheureusement fermé pour la session 2008, je crois, il faudrait attendre la prochaine session).

Car pour le CAPET ton ancienneté en tant que cadre est prise en compte (les 2/3 je crois) pour ton reclassement (ainsi que le service militaire, pour 10 mois je crois), ce qui t'éviterait de commencer au premier échelon (avec une petite vingtaine d'années d'ancienneté, tu devrais pouvoir être reclassé au 8ème échelon, la différence de paie est plus que conséquente !). Et si tu veux absolument enseigner les maths, tu pourras toujours passer le CAPES de maths l'année suivante, après avoir été reclassé.

Tu peux aussi présenter, vu ta situation, le CAPES de maths "troisième concours".
luben
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
bonjour à tous,

Je tiens à remercier vivement ceux qui ont répondu à mon post.

Pour meskiangasher: c'est quoi le "3ème concours" et quelle est la différence avec le capes externe?

luben
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Bonjour à tous,
une question: j'avais entendu parler d'une limite d'âge de 40 ans pour être fonctionnaire ? est-ce vrai ?
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
D'après Siac, pas de restriction d'âge.
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Franchement, c'est peut-être "non culturel" mais je vous recommande le film "Rocky Balboa": il s'y dit des choses pas si mal concernant la vieillesse.
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Christophe Chalons, décidément, on n'a pas les mêmes valeurs ! :D
youssef80
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Bonsoir,
j'ai connu un ingénieur éléctronicien (40 ans) qui a passé le capes avec succès après l'avoir préparé pendant un an.
Bon courage et bonne chance. Il faut se dire que c'est jouable.
Youssef
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Rocky Balboa, c'est le truc avec Stalone ? eye popping smiley

Si c'est le cas, je plussoie ce cher Aleg :D



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a douze années et a été effectuée par pioupiou.
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
vas y , bonne chance
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
avatar
Bah, regarder Rocky ou la coupe du monde de rugby...:D
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
C'est pas tellement de regarder Rocky qui est blamable (on a tous des hauts et des bas), mais de le citer comme s'il contenait de profonds messages sur le sens de l'existence eye popping smiley
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Luben
Si t'es pas déjà fonctionnaire, plus que la retraite il me semble que c'est la limite d'age de 44 ans (je crois que c'est cela) pour rentrer dans la fonction publique qui va te gêner. COmpte tenu de ton age c'est le problème N°1 plus que la retraite. Je crois que d'aucuns confondent la limite d'age pour passer le CAPES et la limite d'age pour entrer dans la fonction publique. On peut très bien, même si je n'en vois pas beaucoup l'intérêt passer le CAPES sans chercher à rentrer dans la fonction publique, et il en est de même pour l'agrégation (je conçois d'ailleurs plus facilement le fait qu'on puisse passer (et être reçu (stage non validé)) l'agreg) sans entrer dans l'éducation nationale car c'est une carte de visite qui peut permettre d'intervenir comme vacataire dans les universités, au CNAM, dans certaines grandes écoles etc))

Sinon,
en ce qui me concerne j'ai passé le CAPES peu de temps avant la limite d'age soit une vingtaine d'année après la taupe et une quinzaine d'année après avoir arrêté toute forme de mathématiques. Je n'aurais même pas été capable de faire l'intégralité d'une épreuve de BAC C de l'époque. En fait la mémoire est très curieuse: il y a des choses de Terminale que j'avais oubliées (probas élémentaires, similitudes) et des choses de prépas que j'avais pas oubliées (comme le théorème de Heine allez savoir pourquoi). Pour info je ne savais même plus ce qu'était une série entière. J'ai bossé deux trois heures par jour (un peu plus pendant les vacances) pendant six mois,en solitaire (pas d'IUFM) tout en travaillant et avec deux enfants...et j'ai eu le CAPES. Compte tenu de la nullité du niveau que j'avais quand je me suis remis aux maths pour le CAPES, même si j'ai dû avoir un peu de chance à l'oral (je me suis quand même pris un carton à la deuxième épreuve orale, mais je pense que le facteur chance est plus important au CAPES qu'à l'agreg), je m'interroge encore sur le niveau mathématique de ceux qui présentent le CAPES (ou alors l'oral du CAPES n'est qu'une gigantesque lotterie) , d'autant que:
-la plupart n'ont que cela à faire (pas de travail ou d'enfants à élever), sont jeunes (esprit vif, mémoire plus opérationnelle), ne font que des maths depuis au moins 3 ans, et la plupart sont de plus dans une prépa CAPES en IUFM.
-pendant ces six mois j'ai passé 75% de mon temps à travailler la géométrie (attention la géométrie du CAPES ça peut être méchant et être ingénieur n'aide en rien) et que je n'ai eu de géométrie ni à l'écrit ni à l'oral ...mais c'est une autre histoire...

BOn j'arrête car je sens que le fil va dévier à cause de moi

Pour se résumer: ne t'embarque pas dans la préparation d'un concours de la fonction publique si tu as passé la limite d'age



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a douze années et a été effectuée par e=mc3.
meskiangasher
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Citation
e=mc3
Si t'es pas déjà fonctionnaire, plus que la retraite il me semble que c'est la limite d'age de 44 ans (je crois que c'est cela) pour rentrer dans la fonction publique qui va te gêner. COmpte tenu de ton age c'est le problème N°1 plus que la retraite. Je crois que d'aucuns confondent la limite d'age pour passer le CAPES et la limite d'age pour entrer dans la fonction publique.

Effectivement il y avait autrefois une limite d'âge (45 ans) pour rentrer dans la fonction publique. Et je crois que c'était pour une question de retraite (il fallait avoir au moins 15 de services pour obtenir une pension). C'est supprimé de manière générale (certains corps ont encore une limite d'âge), lorsqu'un agent fait moins de 15 ans il relèvera du régime général de la retraite. Je crois que cette suppression des limites d'âge systématiques est en partie due au contexte communautaire européen, en particulier contre les discriminations.

Donc il n'y a aucun souci, on peut passer le CAPES externe à 50 ans !
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
bonjour à tous,

Merci meskiangasher, car e=mc3 commençait à me faire douter sur cette histoire d'âge limite...par contre e=mc3, je vais probablement prendre ton exemple de parcours qui est encourageant pour moi: je vais tenter en 8/9 mois (je viens de commencer à résurger mes cours de Sup/spé (plutôt "hard" au premier abord, mais je suppose que c'est une question de s'y mettre)). je vais m'inscrire en parallèle au CNED...et tant pis si je ne l'ai pas au printemps prochain, je repasserai l'année suivante...
Le plus gros problème pour moi c'est le salaire...car malgré l'approche très séduisante de meskiangasher (passer par un CAPET pour profiter de mon anciennenté dans l'électronique pour ne pas commencer au 1er échelon), je suis un "théorique" et peu pratique, je suis d'ailleurs dans ma profession passé depuis de nombreuses années dans des fonctions plutôt de chef de projet/reporting financier: je n'ai pas du tout envie de me replonger dans de l'électronique de base avec y compris les TP associés....mais c'est vrai que redémarrer à 1500 euros ça n'est pas évident.
Je ne sais pas si les cours particuliers ont bonne presse dans l'enseignement public (ou privé d'ailleurs) mais j'ai l'intention sur les premières années d'en faire beaucoup pour compenser la baisse de salaire..(le nécessaire en tout cas pour vivre correctement avec mes charges actuelles ...et le temps de finir le remboursement de ma maison par exemple)

A+
luben
Que
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Luben,

Ce n'est hélas même pas 1500 €, mais 1370 € (avec quelque aide si tu as des enfants à charge). Ne compte pas trop non plus donner des cours particuliers les 2 premières années en tout cas. Préparer un cours sérieusement demande vraiment beaucoup de temps lorsqu'on a pas l'habitude (Je suis capable de passer des heures et des heures pour préparer une scéance....)
Madec
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Bonjour Luben ,

J'ai un peu le même profil que toi , ingénieur depuis 1980 , la cinquantaine .
Au bout de 6 ans , ce métier me barbait déjà un peu , alors en 85 j'ai passé le CAPES ( après avoir revu mes cours de Sup/Spé le soir + quelques devoirs du CNED), à l'époque j'avais été admissible avec 13 en analyse et 11 en algèbre/géométrie ; mais je n'avais pas passé l'oral du fait d' amicale pression familiale (un deuxième enfant en route, perte significative de salaire , probabilité importante de déménagement lointain ... etc)

Depuis lors , mon métier m'ennuie toujours presque autant mais j'essaie de le faire le plus honnêtement possible et certes je regrette parfois ce choix de 85 .
Ceci dit je pense qu'il y a un monde entre aimer faire des Maths ( le coté rigoureux, ludique ,ouvert, esthétique etc..) et les enseigner ; d'autant que la population d'élève actuelle est probablement moins réceptive que celle d'alors et les programmes de collège et Lycée très significativement réduits .
Bref se lancer dans l'enseignement avec une image datée ( d'environ 30 ans) du monde de l'éducation risque de révéler des surprises .

Mais je suppose que tu as pesé tout celà ,en tout cas bravo pour la démarche , c'est courageux , et bonne réussite pour la suite.
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Moi j'ai été soumis à cette limite d'age. Je me souviens clairement avoir rempli des papiers qui stipulaient ce point lorsque j'ai demandé à passer cadre territorial. Et le jour de l'entretien lors de l'inspection de titularisaioin l'inspecteur m'a clairement fait comprendre que dans très peu de temps j'atteindrais la limite d'age me permettat de retourner éventuellement dans le cadre Etat.
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
merci de préciser ce que c'est que "cadre territorial" et "cadre état",

luben
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Bref se lancer dans l'enseignement avec une image datée ( d'environ 30 ans) du monde de l'éducation risque de révéler des surprises.

Typiquement le genre de raisons qui font que je ne serai jamais, oh grand jamais, enseignant :D
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
De pioupiou
Citation

C'est pas tellement de regarder Rocky qui est blamable (on a tous des hauts et des bas), mais de le citer comme s'il contenait de profonds messages sur le sens de l'existence


Je suis sérieux pourtant.
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Je suis sérieux pourtant

C'est bien ce qui nous effraye eye rolling smiley
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Vous savez quoi?

Rocky (le premier) et Rambo (le premier également) furent réellement de bons films.

Ce sont les suites qui sont d'une débilités à faire pâlir Jean-Claude Vandamme...
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
oooohhh vous zallez quand meme pas m'obliger à vous citer les extraits exacts quand-même :S

Je ne dis pas qu'en tant que film c'est un bon film (jsuis un peu d'accord avec Airy). Je dis qu'il donne une présentation "correcte" et pas toujours évidente à comprendre de la vieillesse à "un large publique de jeunes".

Je suis en désaccord avec la fin d'ailleurs qui gâche un peu le reste, en ce qu'elle le "contredit".
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
As-tu pensé que si tu es admis tu seras probablement obligé de déménager assez loin de chez toi ?

cf [www.radiofrance.fr]
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Je me fais une obligation de répondre à la question du fil (premier post):

Personnellement, je te conseille "d'y aller". Non pas parce que je suis sûr que tu vas y arriver, mais parce que je suis sûr que le seul fait de "réviser" est quelque chose qui te tente.

Les gens qui te répondent ne tiennent pas compte de ton âge (enfin pas forcément). Passer le CAPES, pour toi, avant d'être un changement de boulot, j'ai l'impression que c'est l'occasion de pratiquer un sport (certes, cérébral). Alors vaaaaaaaaaaasssssssssssssssssyyyyyyyyyyyyy et éclate-toi bien.

Et puis, si tu le rates dis-toi bien que finalement, ton boulot d'ingénieur mieux payé que celui de prof de collège "détruit" par les sales gamins des banlieues pourries est pas si mal.

En ce qui concerne ta "stratégie", rien que ce forum te permet de déjà t'adonner à moult exos imprévisibles, dont la plupart sont exactement dans l'esprit "capes" (enfin je suppose).

Et rappelle-toi que dans la vie on ne peut contourner complètement le fait:

qu'on ne désire que ce qu'on n'a pas

N'oublie pas de nous tenir au courant de tes évolutions "capesiennes" lol ("lol" c'est un code internet pratiqué par les ados qui veut dire "clin d'oeil" ou aussi "je souris")



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a douze années et a été effectuée par christophe chalons.
Teg
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
avatar
lol veut surtout dire laughing out loud ...
c'est un peu plus gras que "je souris".
c'est cool de voir que certains gardent un esprit "ado" eye rolling smiley
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Dans la fonction publique, il existe des collectivités territoriales (par exemple si tu travailles pour une municipalité) où la mobilité est moindre. Je crois que le secondaire et le primaire sont assez différents à ce propos. Sinon le problème du secondaire est plus lié à des collectivités ultra marines.

Ce qu'il faut retenir des interventions c'est qu'il semble qu'il y a eu un changement récent concernant la limite d'age. Est ce arrivé en même temps que le système LMD je ne sais pas. Mais la queston de la retraite reste ouverte.Jean Lismonde parle de service réduit. C'est quoi? Je sais que quand j'étais maitre aux je cotisais pour une caisse locale qui assure la retraite du privé. Mais maitre aux. et service réduit ce n'est pas pareil
pour ma part j'ai du racheter des points du privé:
Premier obstacle: il faut que ce soit techniquement possible
Deuxième obstacle: ça coûte cher

Attention si tu n'atteins pas la durée minimum et pour la retraite privée et pour la retraite publique tu est obligé d'effectuer cette fusion. Mais ton cas est différent du mien car tu disposes d'années en plus (une dizaine). Il y a des calculs à faire et le plus dur c'est de trouver quelqu'un qui te donne les formules permettant de faire des simulations. C'est quasiment impossible.

Tu peux également racheter les années d'étude. là encore çâ coûte cher, mais tu auras intérêt à le faire vu le peu d'années où tu auras travaillé pour l'éducation nationale si tu veux bénéficier d'une retraite de fonctionnaire.

Je n'ai pas cherché à te faire peur. mais une fois que tu auras quitté ton boulot d'ingénieur à 50 ans tu pourras difficilement faire marche arrière et cette histoire de retraite n'est vraiment pas un détail.

Pour moi les choses étaient différentes (à moins que ce ne soit pareil pour toi) . Quand j'ai passé le concours je travaillais à mon compte depuis déjà plusieurs années .



Au fait Luben, moi aussi je suis ingénieur électronicien et j'avais horreur de l'électronique! Seules certaines choses tournant autour des maths ou de la physique m'intéressaient (traitement du signal, radars, antennes, hyperfréquences etc), mais l'électronique de base pour moi c'est comme la chimie minérale de prépa: BEURK. Du coup j'ai tout de suite bifurqué vers l'informatique dans ma vie professionnelle.

Sinon fais les choses comme tu le sens et ne passe pas la fin de ta vie professionnelle à ne pas faire ce que tu as envie de faire ou, pire encore, à faire ce que tu ne veux pas ou plus faire.
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Ok, merci

J'ai vu sur un autre forum quelqu'un qui disait qu'il avait jusqu'à 10 bouquins pour sa préparation et qu'il les avaient tous apportés au concours: ça veut dire qu'on peut apporter des bouquins de Maths aux épreuves (écrites comme oral) ???!!!

luben
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
A l'écrit non!!!
A l'oral il faut qu'il y ait un ISBN et qu'il ne sot pas interdit
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
pioupiou Écrivait:
-------------------------------------------------------
> Bref se lancer dans l'enseignement avec une image
> datée ( d'environ 30 ans) du monde de l'éducation
> risque de révéler des surprises.
>
> Typiquement le genre de raisons qui font que je ne
> serai jamais, oh grand jamais, enseignant :D

C'est bien vrai ça ... si tu y vas avec des convictions alors tu vas vite déchanter.
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Arrêtez de lui casser la baraque.
Si jamais tu te mets à douter, fais quelques semaines de maitre aux. ça de donnera une idée de l'ambiance.
Personnellement je pense qu'il y a autant de métiers d'enseignants que d'élèves et d'établissements. Une première expérience dans un établissement difficile dans lequel tu récupères en plus les classes les plus dures parce que celui que tu remplaces est partie en dépression nerveuse ça peut sacrément te remuer et te faire douter de tes capacités à enseigner. Mais, même au sein d'un établissement difficile tu découvriras avec bonheur qu'il y a des élèves agréables et travailleurs (bon il ne sont pas nombreux, mais ils existent) et que les élèves les pires sont en fait largement minoritaires. Il faudra en tous les cas que tu apprennes à gérer ton seuil de tolérance.
Utilisateur anonyme
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Bonsoir,

Pour avoir été prof pendant un an et demi en Chine et deux semaines en France, je peux te dire que pour moi le métier de professeur est passionnant si tu l'exerces auprès d'un public convenable et avec un bon salaire. Mais à la fin de la journée, ce qui compte c'est d'être heureux ...
Lavenac Nathalie
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Bonjour,

Je suis moi-même de formation ingénieur en physique mais j'ai exercé dans le privé pendant 17 ans au cours desquels j'ai fait un peu tous les métiers dont dernièrement celui de Responsable du Personnel. J'ai appris mi-septembre que j'allais être licenciée et j'en ai profité pour me lancer sur ce qui me tentait vraiment l'enseignement et donc logiquement avec mon diplôme le capes de mathématiques. Je me suis inscrite à l'IUFM à la dernière minute et ai commencé les cours avec 3 semaines de retard.


Je suis assez embêtée parce qu'en fait il n'y pas de cours à l'IUFM, ce ne sont que des TD et des séances de préparation aux oraux. Dans un premier temps, ma première préoccupation est de récupérer des bases en vue de préparer l'écrit et visiblement il faut que je fasse cela seul. J'envisage les cours par correspondance, pensez-vous que cela soit une bonne idée et si oui, quel organisme me recommandez-vous?

Merci de vos réponses.

Nathalie
luben Écrivait:
-------------------------------------------------------
> bonjour,
>
> Je suis ingénieur électronicien, je souhaite
> enseigner depuis longtemps (je donne des cours
> particuliers de temps en temps)
> Je n'en peux plus de mon boulot actuel, et cette
> fois j'ai décidé de me lancer pour tenter d'avoir
> le CAPES (ou CAFEP) de Maths
>
> Y aurait-il quelqu'un sur ce forum, et notamment
> ancien ingénieur qui aurait passé le CAPES après
> plus de 20/25 ans sans avoir planché sur le
> moindre cours après le Bac?
> Et si oui, est-il raisonnable de pouvoir dire que
> je pourrais me présenter au printemps prochain,
> sachant que je n'ai pas touché donc à mes cours de
> Math Sup/Math Spé depuis 27 ans, ou bien vaut-il
> mieux se faire 1 an de remise à niveau + 1ans de
> prépa CAPES ?
>
> Merci beacoup à ceux qui voudront bien de tenter
> de m'apporter des éléments de réponse
>
> PS: je précise que je ne peux pas lâcher mon
> boulot sans avoir un pb de ressources et que donc
> la préparation que je ferai sera uniquement après
> le boulot (soit pas plus de 2H le soir, et
> quelques heures le week-end)
bs
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
avatar
Bonjour,

Ingénieur en préretraite, j'ai été admis au CAPES à 56 ans...
Pour l'agreg, par contre, je cale...

Cordialement.
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Salut luben,
Je découvre ton poste.
Je suis ingénieur (école moyenne ESTP), j'ai décidé de passer le CAPES externe après 15 ans sans maths et tout en bossant, j'y ai été reçu (classé dans le 1er décile). Ensuite j'ai pris une année de report de stage pour préparer l'agreg externe, résultat: pas admissible (c'est dire le fossé abyssal qu'il y a entre les 2 concours), l'année suivante 2ème tentative pendant mon stage, résultat: admissible mais pas admis, l'année d'après, pendant mon 1er poste, 3ème tentative, résultat: admis. Conclusion: pour un ingénieur moyen qui a fait une bonne Sup et Spé, le capes externe est plutôt facile mais l'agreg externe est très dure (je ne suis vraiment pas une star en maths, d'ailleurs je n'aime pas ça!).
Mais le plus important dans tout ça c'est que le boulot de prof est passionnant, que les gosses sont géniaux, vivants, directs, souvent gourmands d'apprendre et parfois vraiment attachants. C'est un métier génial!! Tu vas t'éclater comme je m'éclate (en collège). Je ne regrette pas du tout mes 75 keuros annuels, les hotels 5 étoiles et les bonus pour acheter ta disponibilité sans limites, les soucis de licencier des pauvres types qui ne retrouveront jamais de boulot. Vas-y à fond, si tu es motivé par l'éducation ça vaut le coup!
Emmanuel



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a douze années et a été effectuée par emmanuel.
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Avis d'un prof :

Que le métier soit "passionnant", voire "génial", soit, admettons : certains jours, c'est vrai.
Que les "gosses" soient vivants, directs (même un peu trop..) et attachants, sans aucun doute. Mais qu'ils soient "géniaux" et "gourmands d'apprendre", là, c'est bien trop lyrique pour être vrai...
Maple
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
ha ha ha, moi c'est l'hotel 5 étoiles qui m'a bien fait rire.
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
1) Aleg: le bonheur d'un prof ne fait pas recette. Il est de bon ton quand on est prof de se plaindre de ses élèves. Mon regard sur mes élèves a radicalement changé quand j'ai décidé de considérer chacune et chacun d'eux comme ma propre fille et mon propre fils. Depuis ce jour là, oui, je trouve chacun d'eux, à son niveau, génial et gourmand d'apprendre. Même le plus provocateur, même le plus en refus scolaire. Ils sont tous capables de réussir quelque chose et ils en ont terriblement envie. On a l'immense chance et l'immense privilège d'être face à des gamins qui débordent de vie et de rêves. D'autres doivent s'occuper d'adultes ternes, aigris, endurcis par les épreuves de la vie,...
Tous les problèmes que je rencontre aujourd'hui sont absolument microscopiques par rapport à ceux auxquels j'ai dû faire face dans ma vie antérieure.
2) Maple: heureux de t'avoir fait rire. Cela dit, demande donc à une multinationale quelconque le rating des hôtels où elle envoie ces cadres sup en Espagne, Italie, Portugal.
3) Luben: et c'est pas tout! Tu vas retrouver 2 libertés inestimables que tu as oubliées depuis bien longtemps:
- tu construis et mènes tes séances librement, sans reporting hebdo à ton boss !
- quant au temps libre, c'est indécent ! Je sais déjà que certains qui n'ont jamais quitté l'école diront que ce sont mes propos qui le sont ! Mais objectivement, par semaine, tu fais (agrégé en collège) 15h + 1 heure sup + 1 heure de concertation avec tes collègues + 1 heure de réunion (conseils de classe, projet péda,...en gros 35 h par an) + 5 heures de prépa de cours + 5 heures de corrections, bilan: 28 h par semaine et encore je ne suis pas sûr que tous passent 1 h de concertation par semaine ni 35 h de réunions par an...

Bref, mon unique but est ici de t'encourager à y aller. L'éducation nationale a besoin de regards différents et expérimentés.



Edité 3 fois. La dernière correction date de il y a douze années et a été effectuée par AD.
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
C'est presque une conversion mystique que tu nous racontes..
(PS : je ne me suis pas plaint de mes élèves, j'ai juste exprimé l'avis que la réalité est sans doute plus nuancée que tes propos dithyrambiques).
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Pour tout dire, la motivation première de ma reconversion était plutôt un gros ras-le-bol et un besoin de visibilité pour ma vie privée. Autant dire que c'était beaucoup plus "intéressé" que "mystique". Avec une telle motivation mon entrée dans l'enseignement aurait pu être catastrophique. Et puis, en fait, j'ai très vite adoré ce boulot et j'ai alors pris le parti d'en parler avec un vocabulaire très positif, limite candide, histoire d'être en décalage avec la pensée unique médiatique - trop souvent relayée par les profs eux-mêmes - selon laquelle l'école n'en finit pas d'agonir.
Tu as raison: non tu ne t'es pas plaint de tes élèves et oui je tiens des propos délibérément dithyrambiques!
bs
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
avatar
Bonsoir,

J'ai quatre connaissances [neveu-ami(e)s] qui après leur diplôme d'ingénieur, et avoir exercé un emploi dans le privé, se sont reconvertis via Capes-Agreg vers l'enseignement (Maths/Mécanique/Physique). Leur motivation principale était à l'origine de passer moins de temps au travail pour avoir plus de temps libre, afin d'assouvir leur passion respective: guitare-triathlon-équitation, et la quatrième pour mieux s'occuper de ses jeunes enfants.

Tous sont aujourd'hui très contents de leur sort, ne regrettent rien, et c'est à peine s'ils ont la nostalgie de leur ancien salaire.

Personnellement, j'ai toujours été très heureux dans "ma" multinationale, même s'il me restait peu de temps pour famille et loisirs (dont entraînement marathon / triathlon).

Excellente soirée.
Maple
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
Bon, on peut plus rigoler maintenant; le «rating» d'Espagne, du Portugal et d'Italie n'est peut-être pas le 5 étoiles du standard nord américain, et les «cadres sup» ne descendent peut-être pas au même endroit qu'un ingénieur lamda qui se tape une mise en service dans le grand Nord. C'est tout!
Re: Passer le CAPES à 50 ans
il y a douze années
oulala, ça fait hyperlongtemps que je suis pas venu: promis, je vais répondre à chaque msg reçu par mail.

En attendant, je commence à intervenir ici: sur ce qu'a dit Emmanuel, je pense que c'est une question de gout ou de sensibilité... A "sensibilité" près, je pense qu'il a raison. Un oubli cependant: il ne faut pas cacher sous le lit le délicat et tabou problème de la discipline. Les élèves sont géniaux, certes, enfin à leur façon. Mais quand ils s'écartent des règles les plus élémentaires de discipline comportementale il peuvent transformer le métier de prof en enfer (combien de profs ont été détruits dans les ghettos?). Je me suis promis, en rappelant ça à chaque fois, que je n'oublierai jamais ceux et celles qui souffrent inutilement de n'avoir pas apprécié à sa juste valeur cette donnée.

Le reste du témoignage d'Emmanuel est plutôt semblable à ce que je pourrais dire moi-même. L'enfance et l'adolescence sont les derniers moments de la vie où on parvient à exprimer au quotidien ce mystère insolent de la vie humaine, avec son désir de beau plus que de bon, son orgueil irraisonné, et pour la plupart, où on n'a encore pas de sang (au sens figuré) sur les mains (encore que..)

Apres une vie de cadre à 6000E/mois, c'est sûr que ça donne l'impression d'une rédemption, un sentiment de retour aux vraies choses...

Mais c'est un peu "trompeur" de dire à un excadre "passe l'agreg (ou le capes) et vas y". Peut-être que lui n'aura pas ce contact facile avec les ados et regrettera amèrement l'aventure...

En plus de l'agreg (ou du capes), je pense qu'il faut une dose de "folie" pour ce métier. Donc, attention...
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter

Liste des forums - Statistiques du forum

Total
Discussions: 139 730, Messages: 1 362 642, Utilisateurs: 25 281.
Notre dernier utilisateur inscrit LEGI.


Ce forum
Discussions: 4 324, Messages: 81 924.

 

 
©Emmanuel Vieillard Baron 01-01-2001
Adresse Mail:

Inscription
Désinscription

Actuellement 16057 abonnés
Qu'est-ce que c'est ?
Taper le mot à rechercher

Mode d'emploi
En vrac

Faites connaître Les-Mathematiques.net à un ami
Curiosités
Participer
Latex et autres....
Collaborateurs
Forum

Nous contacter

Le vote Linux

WWW IMS
Cut the knot
Mac Tutor History...
Number, constant,...
Plouffe's inverter
The Prime page