Pensez à lire la Charte avant de poster !

$\newcommand{\K}{\mathbf K}$


Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques supérieures
 Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques universitaires - Forum - Cours à télécharger

A lire
Deug/Prépa
Licence
Agrégation
A télécharger
Télécharger
62 personne(s) sur le site en ce moment
E. Cartan
A lire
Articles
Math/Infos
Récréation
A télécharger
Télécharger
Théorème de Cantor-Bernstein
Théo. Sylow
Théo. Ascoli
Théo. Baire
Loi forte grd nbre
Nains magiques
 
 
 
 
 

Maths et philosophie

Envoyé par babsgueye 
Maths et philosophie
l’an passé
avatar
La philosophie est-ce de la mathématique ? Est-ce l'inverse ? Ou bien ont-elles seulement un grand espace d'intersection ?
Quand je discute d'une assertion philosophique, je tiens un raisonnement de logique mathématique.
Amicalement !

[Even death will die. Mathematics and Art are at the begining and 4 ever.]
Babacar



Edité 1 fois. La dernière correction date de l’an passé et a été effectuée par AD.
Re: Maths et philosophie
l’an passé
bonjour

Mathématique et philosophie sont les deux piliers intellectuels de notre baccalauréat national
qui leur accorde des coefficients relativement importants, que l’on ne rencontre pas à l’étranger dans les examens du même genre.
C’est en fait un héritage pédagogique de la Révolution française et de la période napoléonienne.
Mais dans le nouveau bac qui nous attend en 2021 la mathématique devient une spécialité en option, alors que la philosophie reste obligatoire.

Les points communs entre math. et philo. existent car les deux disciplines dans leur développement utilisent principalement la logique
c’est-à-dire l’enchaînement déductif de raisonnements cohérents et exhaustifs.
Et il existe des analogies sur la forme (non sur le fond) entre mathématique et philosophie un peu comme entre physique et sociologie.
D’autre part on peut remarquer qu’il existe des sciences gravitant directement autour de la philosophie (psychologie et psychanalyse)
comme il existe des techniques dépendant directement des mathématiques (comptabilité, actuariat, statistique et informatique).

De grands mathématiciens ont été philosophes (Pythagore, Descartes, Leibniz, Newton)
et de grands philosophes ont été matheux (Platon, Pascal, Diderot, Kant).
Mais l’éthique (la recherche du bien) appelée aussi spiritualité, qui est un chapitre important de la philosophie
est complètement absente des mathématiques qui ne se préoccupent ni du bien ni du mal. Et la phrase de Montaigne :
« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » concerne peu les mathématiques, moins en tout cas que les sciences de la vie.

La philosophie et la mathématique, disciplines de base fournissent concepts et outils à la sociologie et à la physique, sciences de base
qui elles-mêmes génèrent d’autres sciences, les sciences sociales pour la première et les sciences de la vie et de la Terre pour la seconde.
Il est évident que l’influence de la philosophie est plus importante sur les sciences sociales que sur les sciences physiques
et de même, le poids des mathématiques est plus sensible en physique qu’en sociologie.

En fait la philosophie fait une analyse critique (appelée épistémologie) des mathématiques mais avec une influence modeste sur le fond.
Et réciproquement la philosophie est peu concernée par les théorèmes et trouvailles mathématiques
beaucoup moins en tout cas que les découvertes en sciences de la vie et sciences de la Terre.
En effet une découverte en science physique (et ses répercussions historiques) peut durablement influencer la philosophie
par exemple l’héliocentrisme et sa condamnation par l’Eglise catholique au moment du procès de Galilée en 1633
puis son triomphe scientifique à partir des années 1720 (grâce à Newton).
Ces deux événements ont eu des conséquences incontestables en philosophie (la Terre n’est plus le centre du monde
comme on le croyait depuis Aristote et Ptolémée) et surtout sur les philosophes français (Fontenelle, Voltaire, Diderot puis Comte et Littré)
qui désormais afficheront une méfiance tenace envers la religion (c’est la naissance de la laïcité).

cordialement
Re: Maths et philosophie
l’an passé
Rabelais doit se retourner dans sa tombe.
Re: Maths et philosophie
l’an passé
Un élément commun aux deux disciplines : $\phi$
Re: Maths et philosophie
l’an passé
avatar
Merci pour ce cours sur la philo que je vais prendre le temps de relire @jean lismonde.

Merci aux autres intervenants.

''La connaissance est libératrice, le savoir reposant et salvateur.'' Babacar

[Even death will die. Mathematics and Art are at the begining and 4 ever.]
Babacar
Re: Maths et philosophie
l’an passé
avatar
@Joaopa : c'est le moins qu'on puisse dire !
Re: Maths et philosophie
l’an passé
avatar
D'après les mathématiques, dans $\emptyset$ toutes les propriétés sont vraies, qu'en pense le philosophe @zeitnot ?

[Even death will die. Mathematics and Art are at the begining and 4 ever.]
Babacar
Re: Maths et philosophie
l’an passé
La philosophie réfléchit à des questions intéressantes, mais sans jamais donner de réponse exacte.
Les mathématiques donnent des réponses exactes, mais à des questions sans intérêt.
Re: Maths et philosophie
l’an passé
avatar
Citation
TomTom77
Les mathématiques donnent des réponses exactes, mais à des questions sans intérêt.

Comment peux-tu dire ça, sachant tous ce qui a été réalisé sur la base des mathématiques appliquées. Les mathématiques sont partout dans notre vie. Ne sais-tu pas que le monde, je dirais même l'univers a été conçu avec les chiffres, ce qui explique l'harmonie qu'on retrouve sur les choses tout à fait naturelles.
Amicalement.

[Even death will die. Mathematics and Art are at the begining and 4 ever.]
Babacar



Edité 1 fois. La dernière correction date de l’an passé et a été effectuée par AD.
Re: Maths et philosophie
l’an passé
C'était une boutade bien sûr.

Pour l'homme de la rue, une question intéressante est une question qui touche à l'humain, ce qui n'est jamais le cas pour les questions mathématiques.

Imaginons qu'un bon génie nous propose de nous révéler la réponse à l'une des deux questions suivantes au choix :
1- Comment être heureux ?
2- Existe-il une infinité de nombre premiers jumeaux ?

Mathématicien ou pas, tout le monde choisirait la première je pense.
Re: Maths et philosophie
l’an passé
Mais que faire si le bon génie répond que pour être heureux, il faut savoir s'il existe une infinité de nombre premiers jumeaux ??
Dom
Re: Maths et philosophie
l’an passé
Que faire ? Demander à son jumeau ?
Re: Maths et philosophie
l’an passé
avatar
Tomtom : Ça me fait une belle jambe de savoir qu'il y a une infinité de nombre premiers jumeaux si je n'ai pas la démonstration ! De la même façon, si je sais comment devenir heureux mais que je ne peux pas l'appliquer est-ce que ça ne me rendra pas triste ?

Enfin, un mathématicien heureux devrait sans doute choisir la deuxième question winking smiley


Champ-Pot-lion, je suppose que tu connais déjà cette blague mais :
Un génie omniscient arrive sur terre et déclare qu'il répondra à une question, et une seule. Après de longues hésitations (quel est le sens de la vie ?, dieu existe-t-il ?, comment être heureux ? ...) des mathématiciens trouvent enfin la bonne question à poser : "quel est le couple dont le premier élément est la meilleure question à poser et dont le second élément est la réponse à la question du premier élément". Le génie répond alors que le premier élément de ce couple est la question qu'ont posé les mathématiciens et que le deuxième élément du couple est la réponse qu'il est en train de donner.



Edité 2 fois. La dernière correction date de l’an passé et a été effectuée par Corto.
Re: Maths et philosophie
l’an passé
avatar
''En tout il y a trop, sauf en l'Esprit !'' et Le théorème d'incomplétude de Gödel ?

[Even death will die. Mathematics and Art are at the begining and 4 ever.]
Babacar
Re: Maths et philosophie
l’an passé
@Corto Je ne connaissais pas cette blague ! grinning smiley Les mathématiciens ont été bien peu précautionneux en laissant au génie le choix dans l'interprétation de "meilleure". Ils auraient pourtant bien dû savoir l'importance des définitions.
Re: Maths et philosophie
l’an passé
Excellente blague @Corto ! Je ne la connaissais pas non plus!


Pour ceux qui aiment penser à rebrousse poil, vous pouvez visiter le Blog : [theblacksheepleblog.blogspot.com]
Re: Maths et philosophie
il y a onze mois
avatar
Bonjour,

Je laisse à babsgueye de découvrir ce joli pdf suivant : [hal.archives-ouvertes.fr] dédié exclusivement aux personnes s’intéressant aux liens qui peuvent exister entre mathématiques et philosophie.
Re: Maths et philosophie
il y a onze mois
avatar
Merci @Pablo_de_retour ! C'est intéressant de le parcourir.

[Even death will die. Mathematics and Art are at the begining and 4 ever.]
Babacar
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter

Liste des forums - Statistiques du forum

Total
Discussions: 139 781, Messages: 1 363 458, Utilisateurs: 25 300.
Notre dernier utilisateur inscrit Seth.


Ce forum
Discussions: 4 448, Messages: 67 954.

 

 
©Emmanuel Vieillard Baron 01-01-2001
Adresse Mail:

Inscription
Désinscription

Actuellement 16057 abonnés
Qu'est-ce que c'est ?
Taper le mot à rechercher

Mode d'emploi
En vrac

Faites connaître Les-Mathematiques.net à un ami
Curiosités
Participer
Latex et autres....
Collaborateurs
Forum

Nous contacter

Le vote Linux

WWW IMS
Cut the knot
Mac Tutor History...
Number, constant,...
Plouffe's inverter
The Prime page