Pensez à lire la Charte avant de poster !

$\newcommand{\K}{\mathbf K}$


Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques supérieures
 Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques universitaires - Forum - Cours à télécharger

A lire
Deug/Prépa
Licence
Agrégation
A télécharger
Télécharger
123 personne(s) sur le site en ce moment
E. Cartan
A lire
Articles
Math/Infos
Récréation
A télécharger
Télécharger
Théorème de Cantor-Bernstein
Théo. Sylow
Théo. Ascoli
Théo. Baire
Loi forte grd nbre
Nains magiques
 
 
 
 
 

L'indspensable enseignement des mathématiques

Envoyé par Fin de partie 
L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
avatar
[www.liberation.fr]

Malheureusement on n'échappe pas aux vieux poncifs éculés:

Citation
Tribune de Libé
Des compétences scientifiques, notamment sur la biologie humaine, la méthode scientifique et la théorie de l’évolution, permettent par exemple de mieux comprendre les soins dispensés en cas de maladie et de développer l’esprit critique afin de mieux lutter contre la désinformation et le réchauffement climatique et d’enrayer la vague antivaccination.

Je ne me prononcerais pas sur les compétences en biologie humaine mais le reste suggère qu'il faut avoir fait des mathématiques ou des sciences pour éveiller l'esprit critique. Je suis de plus en plus sceptique face à cette affirmation.
J'ai l'impression que l'enseignement des sciences et des mathématiques a exactement l'effet inverse sur bon nombre de gens: ne pas développer le bon sens, que les élèves abandonnent ce bon sens et s'en méfient dès qu'on leur parle de sciences ou de mathématiques, ils le laissent au vestiaire avant d'entrer en classe. grinning smiley

Je vis parce que les montagnes ne savent pas rire, ni les vers de terre chanter.(Cioran)



Edité 2 fois. La dernière correction date de il y a onze mois et a été effectuée par Fin de partie.
Re: L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
avatar
Le scepticisme, l'esprit critique, cela fait partie des sciences de manière fondamentale. Mais encore faut-il véritablement enseigner les sciences, et non pas présenter un livre de recettes sans aucune justification. Donc oui, la science aiguise l'indépendance d'esprit, mais non, notre enseignement de la cultive pas.
Re: L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
avatar
Quelqu'un qui n'a pas étudié les sciences est nécessairement crédule et sans esprit critique?

Par ailleurs, la méthode scientifique a tendance à saucissonner un problème (pour le résoudre généralement).
Quand il s'agit de faire de la communication sur un sujet sociétal qui a un rapport avec les sciences une des "tranches" va être privilégiée pour faire passer le message voulu en occultant toutes les autres qui permettraient de nuancer le propos, généralement lénifiant.

(Je ne veux pas donner d'exemple pour ne pas polémiquer inutilement mais j'ai un ou deux exemples en tête)

Je vis parce que les montagnes ne savent pas rire, ni les vers de terre chanter.(Cioran)



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a onze mois et a été effectuée par Fin de partie.
Re: L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
avatar
Citation

Quelqu'un qui n'a pas étudié les sciences est nécessairement crédule et sans esprit critique?

Je n'ai jamais dit que l'esprit critique est spécifique aux sciences, seulement que c'en était un élément fondateur. On pourrait également dire que si l'on enseignait l'histoire de manière plus approfondie, avec ses investigations, ses théories, ses doutes, plutôt que de montrer un paysage de certitudes figées (et illusoires), alors les étudiants auraient davantage d'esprit critique. Et cela fonctionne sans doute avec toutes les matières. Il faut tout de même avouer que la science joue un rôle particulier dans notre société, et être mieux formé dans certains de ses domaines (eg. informatique, biologie) pourraient avoir un impact bénéfique.

Finalement, la question est de savoir si l'on souhaite donner un "savoir" aux étudiants, ou bien former des esprits indépendants. Comme souvent, la réponse la plus raisonnable semble être "un peu des deux". Mon impression à froid est que l'enseignement tend vers le deuxième aspect, mais néglige le premier, alors que toute réflexion doit pouvoir s'appuyer sur un socle solide. Résultat : les étudiants ne savent pas grand chose, et ne savent pas non plus quoi en faire. (C'est un avis naïf écrit à froid, il demanderait sans doute d'être étayé.)

Citation

Par ailleurs, la méthode scientifique a tendance à saucissonner un problème (pour le résoudre généralement).

La méthode scientifique, ou bien les "scientifiques" ? (Je mets le mot scientifique entre guillemets, parce qu'il est rare que de vrais scientifiques soient sollicités pendant les débats sociétaux, du moins c'est mon impression. À la place, on a le droit à des chroniqueurs ou à deux ou trois "spécialistes" qui font le tour de tous les plateaux télé.)

Citation

Quand il s'agit de faire de la communication sur un sujet sociétal qui a un rapport avec les sciences une des "tranches" va être privilégiée pour faire passer le message voulu en occultant toutes les autres qui permettraient de nuancer le propos, généralement lénifiant.

Il me semble qu'il s'agit davantage d'un problème lié au média qu'à une réflexion scientifique. En théorie, la réflexion scientifique est parfaite au sens où elle doit réfléchir aux biais qui peuvent se présenter et les corriger dès qu'ils sont détectés. Bien sûr, en pratique la réflexion n'est jamais parfaite, mais avec le temps et suffisamment d'intervenants, on doit pouvoir s'approcher d'un résultat convenable. Seulement, je ne connais aucun média grand public faisant ce genre de travail. J'aurais plutôt tendance à dire que la réflexion scientifique est essentiellement absente des médias.
Re: L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
avatar
Citation
Seiros
J'aurais plutôt tendance à dire que la réflexion scientifique est essentiellement absente des médias.

Ce n'est pas en une minute ou même en cinq que tu expliques proprement quelque chose d'un peu complexe généralement. Les médias fonctionnent par saucissonnage en tranches très "fines" qui s'enchaînent à une vitesse vertigineuse qui ne permet pas de vraie réflexion.

Citation
Seirios
Je n'ai jamais dit que l'esprit critique est spécifique aux sciences

et:

Citation
Seiros
(...) Il faut tout de même avouer que la science joue un rôle particulier dans notre société, et être mieux formé dans certains de ses domaines (eg. informatique, biologie) pourraient avoir un impact bénéfique.

Cette formation elle est donnée depuis des décennies*.
Je pense que le résultat n'est pas du tout de développer chez ceux qui ont été soumis à cet enseignement l'esprit critique mais de donner l'impression à ces gens que c'est quelque chose de complexe qu'ils ne pourront pas complètement comprendre ce qui fait que ces gens n'associent pas spontanément le bon sens à cet enseignement. Ils se perdent dans les détails et les abstractions, dans une forêt de symboles qui ne favorisent aucun recul sur les choses et par là même aucun développement de l'esprit critique.

* l'argument objecté est qu'on n'enseigne pas bien. Mais ce on n'"enseigne pas bien" ne fait référence généralement qu'au contenu mathématique, physique etc et pas à la façon d'aborder les choses.

PS:
Le jour où on mettra comme priorité, pas simplement de l'affichage, le développement de l'esprit critique dans les programmes on aura avancé. M'est avis que si les gens se mettaient à avoir trop d'esprit critique cette société s'effondrerait en moins d'un an. grinning smiley

Je vis parce que les montagnes ne savent pas rire, ni les vers de terre chanter.(Cioran)



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a onze mois et a été effectuée par Fin de partie.
Re: L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
avatar
Citation

Cette formation elle est donnée depuis des décennies*.
* l'argument objecté est qu'on n'enseigne pas bien. Mais ce on n'"enseigne pas bien" ne fait référence généralement qu'au contenu mathématique, physique etc et pas à la façon d'aborder les choses.

Je ne sais pas ce qui est dit "généralement", mais pour ma part je ne pense pas qu'il y ait une seule matière qui soit enseignée correctement. (Disons que je parle de l'enseignement à partir du collège, le primaire est sans doute un peu particulier.) Donc, dans ce que je dis, "cette formation" n'est pas n'a probablement jamais été donnée.

Citation

Le jour où on mettra comme priorité, pas simplement de l'affichage, le développement de l'esprit critique dans les programmes on aura avancé.

C'est également mon avis.
Re: L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
avatar
Mais pas l’esprit hyper-critique.

Le café est un breuvage qui fait dormir,
quand on n’en prend pas.
-+- Alphonse Allais -+-
Re: L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
D'accord au sujet de l'esprit hyper-critique.

Je vois surtout une espèce de nouvel obscurantisme qui s'appuie sur ce que j'ai envie d'appeler une "critique artiste" de la science (qui se confond en grande partie avec celle du capitalisme : [fr.wikipedia.org])

Un exemple qui continue à me donner des frissons est cette interview de la ministre de la Santé (Agnès Buzyn, qui est médecin cancérologue, et qui marche sur des oeufs au sujet de l'homéopathie)

[twitter.com]

Nathalie Saint-Cricq tient à faire dire à la ministre que la "sagesse ancienne d'un certain nombre de civilisations", c'est du "pipeau absolu".

Ali Baddou articule enfin explicitement les deux (science et capitalisme)
"vous, vous faites confiance à la chimie... [non, je fais confiance à ce qui est évalué scientifiquement] ... et aux labos pharmaceutiques"
Re: L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
avatar
Marsup:
Pas étonnant que cette femme marche sur des oeufs:
Citation
Tradingsat
En termes d'activité, Boiron a fait état d'un chiffre d'affaires de 617,54 millions d'euros, ce qui témoigne d'une augmentation de 0,5% comparativement à 2016.
[www.tradingsat.com]
Voir aussi:
[www.verif.com]
Cette entreprise emploie plus de 2000 personnes.

Je vis parce que les montagnes ne savent pas rire, ni les vers de terre chanter.(Cioran)
Re: L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
Oui, oui, d'ailleurs les journalistes jubilent sur ce thème :
Ali Baddou "mais enfin, combien de milliards de personnes ont recours à l'homéopathie : regardez en Chine, en Inde [...] mais on sent que vous n'y croyez pas !"
Re: L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
avatar
Il n'y a pas besoin d'essentialiser la pensée mathématique ou la pensée scientifique pour faire la remarque de bon sens que des paroles venant de personnes de culture différente doivent pouvoir arriver dans les oreilles des gens, que ce soit à l'école ou dans les médias.
Ce qu'on constate dans les médias, c'est qu'il y a un accès aux médias à des gens qui ont une culture littéraire relativement standard (regardez le CV de Natacha Polony ou de Christine Bravo par exemple); on n'a pas l'équivalent côté scientifique, le seul qui a pu dire son avis sur n'importe quoi, c'est Villani.
C'est pareil dans le monde politique, y percent des gens de culture littéraire/éco plutôt modeste, en revanche les politiques venant des sciences, ce sont plutôt des polytechniciens (NKM, Giscard), un tout autre niveau de formation.
Re: L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
avatar
Citation
Aléa
le seul qui a pu dire son avis sur n'importe quoi, c'est Villani.

Il y avait aussi Georges Charpak (RIP) qui finissait par ressembler, selon moi, à une espèce de VRP du nucléaire.

PS:
Villani c'est le gars qui est une espèce d'IA-dolâtre, c'est bien ça?
Sans doute pour la même raison qu'on soigne l'homéopathie: des questions de gros sous essentiellement.
(pour un autre éclairage sur l'IA voir: [www.youtube.com] )

Je vis parce que les montagnes ne savent pas rire, ni les vers de terre chanter.(Cioran)



Edité 2 fois. La dernière correction date de il y a onze mois et a été effectuée par Fin de partie.
Re: L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
avatar
Un article du Monde,

Les mathématiques plébiscitées malgré la fin des filières au lycée,

[www.lemonde.fr]

(hélas c'est un article pour les abonnés dont je ne suis pas mais il y en a assez à lire pour qu'on comprenne ce dont il s'agit)

On est en train d'assister à un des plus grand tour de bonneteau qu'on ait jamais vu. eye rolling smiley*

(il y a eu une enquête réalisée récemment par un syndicat enseignant, dont j'ai oublié le nom, sur les voeux que comptaient faire les élèves quant à leur orientation et leur conclusion était que les mathématiques allaient continuer à être considérées comme la "voix royale")

*: ceux qui auront cru les bonimenteurs du gouvernement vont choisir le "mauvais" gobelet (pour espérer intégrer l'enseignement supérieur) tandis que les enfants issus de bonnes familles eux, sauront quel est le gobelet sous lequel se trouve réellement la boule.

Je vis parce que les montagnes ne savent pas rire, ni les vers de terre chanter.(Cioran)



Edité 2 fois. La dernière correction date de il y a onze mois et a été effectuée par Fin de partie.
Re: L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
Ce qui va se passer avec cette réforme? il y aura forcément de la perte en nombre sur cette option maths par rapport à l'addition ES+S et en mélangeant les deux on ne poussera certainement pas les élèves au dessus du niveau S actuel...bref, on va torturer inutilement ceux qui voulaient faire ES "à l'ancienne" et on ne fera pas progresser pour autant les S. Rendez-vous dans deux ou trois années pour constater le carnage.



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a onze mois et a été effectuée par biely.
Re: L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
avatar
L'enquête du SNES-FSU:

[www.snes.edu]

Je vis parce que les montagnes ne savent pas rire, ni les vers de terre chanter.(Cioran)
Re: L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
avatar
Biely:

Il a fallu des décennies pour mettre en place la sélection par les mathématiques.
Crois-tu que les acteurs de ce système qui ont intégré ce processus de sélection vont le changer du jour au lendemain alors qu'ils peuvent continuer à fonctionner sans rien changer ou presque? Ce type de "logiciel" je ne vois pas comment il pourrait changer dans les dix prochaines années et le retour d'expérience de ceux qui vont se voir écarter de filières d'enseignement supérieures parce qu'ils n''avaient pas fait les bons choix d'option va contribuer à renforcer l'immobilisme du système.

Cette réforme c'est comme la corvée de chiotte à l'armée: le juteux demande qui parle Anglais et il y a toujours un coui.. qui lève la main et qui se voit remettre un balai. grinning smiley
Parcoursup c'est presque pareil, avec leur système d'options c'est comme si on demandait aux élèves mal informés de se désigner eux-mêmes pour "la corvée de chiottes". eye rolling smiley

Je vis parce que les montagnes ne savent pas rire, ni les vers de terre chanter.(Cioran)



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a onze mois et a été effectuée par Fin de partie.
Re: L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
avatar
Les CPGE iront sempiternellement recruter la plupart des élèves parmi ceux ayant choisi les options "M ou S". L'avantage de cette réforme sera d'obtenir une mixité avec les bons en F ou L pas issus d'une même filière S.
Indispensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
avatar
Pour le moment, la proportion des élèves qui ont choisi les maths est d’environ 2/3 soit moins que d’élèves qui ont des maths actuellement.
Il y en aura encore moins quand la partie qui allait en ES avant se cassera les dents et fera savoir aux suivants qu’il ne faut pas y aller.

Le café est un breuvage qui fait dormir,
quand on n’en prend pas.
-+- Alphonse Allais -+-
Re: Indispensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
avatar
Selon le Fig' c'est même un peu plus:
[www.lefigaro.fr]
(l'article est réservé aux abonnés mais vous avez la proportion qui est donnée et comment ils la calculent)

Je vis parce que les montagnes ne savent pas rire, ni les vers de terre chanter.(Cioran)



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a onze mois et a été effectuée par Fin de partie.
Re: L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
En 2018, les filières S et ES représentaient ensemble 85% des effectifs des lycéens généraux.

Mais les lycéens généraux ne constituent que 67.6 % de tous les (545.000, mentionnés par l'article) lycéens, donc je ne sais pas à quoi il faut comparer le 71%.

page 107 de [cache.media.education.gouv.fr]



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a onze mois et a été effectuée par marsup.


Re: L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
Pour le moment on a seulement des élèves qui "envisagent" et j'en connais déjà pas mal qui envisageaient l'option maths en décembre et qui petit à petit abandonnent l'idée car on leur fait bien comprendre qu'ils vont s'y casser les dents (en majorités des élèves de seconde avec un souhait "ES" à l'ancienne et un niveau en maths moyen voire très moyen). C'est totalement délirant: soit un élève qui voulait faire style ES va abandonner les maths dès la fin de la seconde en prenant le risque de se fermer beaucoup de portes , soit il tente l'option maths de première mais pour la grande majorité de ces profils la barre sera trop haute et il prendra maths complémentaires en terminale et aura ainsi par exemple ingurgité un paquet de géométrie en première qui lui sera inutile dans la plupart des cas...quel intérêt de bloquer ou de faire souffrir inutilement ces élèves?



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a onze mois et a été effectuée par biely.
Re: L'indspensable enseignement des mathématiques
il y a onze mois
avatar
La multiplication de ces articles de presse va agir comme une prédiction auto-réalisatrice.

Celui qui doit faire un choix et voit ce taux de 71% va se dire que ceux qui le font , ils le font pour une bonne raison, qu'ils sont bien informés de la "bonne" stratégie à suivre et il va avoir tendance à suivre l'opinion "majoritaire".

Je vis parce que les montagnes ne savent pas rire, ni les vers de terre chanter.(Cioran)



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a onze mois et a été effectuée par Fin de partie.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter

Liste des forums - Statistiques du forum

Total
Discussions: 140 501, Messages: 1 373 656, Utilisateurs: 25 581.
Notre dernier utilisateur inscrit thmoas.


Ce forum
Discussions: 4 460, Messages: 68 244.

 

 
©Emmanuel Vieillard Baron 01-01-2001
Adresse Mail:

Inscription
Désinscription

Actuellement 16057 abonnés
Qu'est-ce que c'est ?
Taper le mot à rechercher

Mode d'emploi
En vrac

Faites connaître Les-Mathematiques.net à un ami
Curiosités
Participer
Latex et autres....
Collaborateurs
Forum

Nous contacter

Le vote Linux

WWW IMS
Cut the knot
Mac Tutor History...
Number, constant,...
Plouffe's inverter
The Prime page