Pensez à lire la Charte avant de poster !
Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques supérieures
 Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques universitaires - Forum - Cours à télécharger

A lire
Deug/Prépa
Licence
Agrégation
A télécharger
Télécharger
1 personne(s) sur le site en ce moment
E. Cartan
A lire
Articles
Math/Infos
Récréation
A télécharger
Télécharger
Théorème de Cantor-Bernstein
Théo. Sylow
Théo. Ascoli
Théo. Baire
Loi forte grd nbre
Nains magiques
 
 
 
 
 

prof déçu cherche reconversion

Envoyé par prof_decu 
prof_decu
prof déçu cherche reconversion
il y a cinq années
Bonsoir,

J'ai été prof agrégé en 2006 mais je me rends compte que j'ai choisi ce métier pour de mauvaises raisons. J'envisage sérieusement d'arrêter cette profession, mais il y a le problème de la reconversion.

J'ai pensé à reprendre les bancs de l'école et faire un master pro de statistique. D'une part j'aime bien les statistiques, et d'autre part il y a visiblement dans la branche pas mal de débouchés. Cependant, je me demande si ce projet est viable d'une part parce que j'ai déjà 26 ans, et d'autre part cela fait déjà 4 ans que j'ai validé mon master 1 donc je me demande si ce n'est pas trop tard, même si je me souviens encore de pas mal de choses de mon master 1 (obtenu avec mention bien).

Concernant l'agrégation il est apparemment possible de se mettre en indisponibilité, j'aimerais avoir confirmation sur ce point.

Merci par avance pour vos réponses.

PS : je n'ai pas envie que ce post devienne un débat sur la condition des professeurs.



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a cinq années et a été effectuée par AD.
dark vador
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a cinq années
hello
fais toi detacher sur un poste de prag dans le superieure, une autre administration.
fais autres choses à coté, colles , td en facs?
passes les concours des impots, douanes, repressions des fraudes.
Dans ce boulot pas de seconde carriere pour l'instant.
voila

a+
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a cinq années
Bonjour Prof_déçu.

Si tu veux changer, fais le tout de suite (on s'habitue vite aux revenus d'un premier métier). Je ne vois pas pourquoi un master pro te refuserait, tu es au contraire un candidat idéal, d'autant que tu as eu une vie professionnelle, tu n'es pas un blanc bec d'étudiant. Par contre, cherche de vrais masters pros, car certains sont seulement des viviers pour les thèses.
Tu peux effectivement obtenir une disponibilité, mais pour cela, renseigne-toi au rectorat ou au ministère directement. Mais l'administration n'a aucune obligation de te la donner, si ça ne lui convient pas.

Bon courage !
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a cinq années
Si c'est le milieu lycéen qui ne vous convient pas, l'idée de dark vador peut être intéressante. Seulement, il y va un peu vite ("fais toi detacher sur un poste de prag dans le superieur"). Ce n'est pas si évident . Il faut faire acte de candidature et être retenu.
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a cinq années
26 ans ça va ce n'est pas encore trop vieux. En revanche si tu en avais 27 comme moi, il te faudrait sans doute candidater dans l'Eure.
Plus sérieusement, je ne pense pas que ton âge soit un obstacle à la reprise d'études. L'important c'est la motivation non ? Et comme celle-ci te fait défaut dans ton poste actuel, mieux vaut changer de projet professionnel.
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a cinq années
C'est vrai que 26 ans, c'est même très jeune en matière professionnelle. On peut se reconvertir aisément.
Le système français est assez particulier dans la mesure où il encourage (involontairement) ce genre de pensée défaitiste même chez les plus jeunes. Or, on voit bien des gens qui étaient des bêtes de concours et qui aujourd'hui ne foutent plus grand chose en pantouflant dans les grandes administrations. Alors que d'autres qui sont moins précoces (et les mathématiques devenant tellement immenses, il est nécessaire d'étudier longtemps) sont devenus de grands chercheurs.
Tout dépend de ce qu'on vise.
Bonjour,

Peut-être mon cas peut-il t'intéresser. Professeur de mathématiques certifié stagiaire en 2005 après une licence de mathématiques j'ai demandé et obtenu (Oh miracle) une disponibilité pour études (non payé) en 2006 (Si on te la refuse, n'hésite pas à contacter les syndicats, ça peut aider...). J'ai ensuite dû, dans mon cas, enchainer un master1 et un master2 en mathématiques appliquées.

Par contre, il faut que tu te dépêches de faire ta demande auprès de ton supérieur hiérarchique ou directement auprès du recteur car les délais peuvent être assez long et ta demande doit de toute façon être formulée trois mois avant le début de la prochaine rentrée. Et commence à envoyer des dossiers à différentes universités: avec une agrégation, tu as quand même de très bonnes chances d'éviter la case Master1.

PS: 26 ans, c'est jeune et tu as déjà une expérience professionnelle.
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a cinq années
Bonjour prof_decu,

Tu me fais sourire avec tes angoisses par rapport à tes 26 ans. Moi je me suis barré de l'IUFM et j'ai intégré une 2ème année de master (pro) de stats alors que j'avais passé mes 30 ans!

Pour ma part il fallait faire une demande particulière, pour cela il faut te renseigner à l'université que tu vises. Si tu es agrégé (plutôt synonyme de "bon étudiant"), tu seras certainement accepté avec plaisir !

Et concernant ton choix, les stats, je t'y encourage vivement. C'est très intéressant et, comme tu dis, il y a des débouchés. C'est vrai que tu risques de finir 8H/jour à appliquer des procéduers statistiques sur un ordinateur, sans trop te poser de questions sur ce que tu fais... mais tu peux aussi viser une thèse en maths/stats appliquées qui t'ouvrira bien plus de portes.
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a cinq années
Citation

une thèse en maths/stats appliquées qui t'ouvrira bien plus de portes
C'est avéré ? Suite aux discussions précédentes il semblerait que cela en ferme plus que cela en ouvre.
Bonjour,

Je ne sais pas si cela peux t'aider, mais je suis moi même une ancienne prof agégée qui s'est reconvertie dans le privé. Ca fait 4 ans que je suis en dispo pour convenances personnelles, on ne m'a jamais fait d'histoires pour l'obtenir, mais il est vrai que cela dépend des académies, j'ai entendu dire que dans certaines (notamment région parisienne) ils étaient beaucoup plus durs avec ca.

26 ans ce n'est pas trop vieux, ne t'en fais pas, je suis partie à 25 alors tout est possible du moment qu'on est motivé et qu'on ne craint pas d'entendre de la part des recruteurs du privé des remarques négatives sur le passé de prof. En France on n'aime pas les profils atypiques, du moins dans certaines branches du privé (je suis moi même dans le commerce), j'en ai fait maintes fois l'expérience (cabinets de recrutement frileux sur ce point). Mais si tu te bats et montre ta volonté de réussir, alors tu y arriveras.
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a cinq années
Tyrsia.

Je trouve ton discours imprécis sur un point en particulier. Tu es en disponibilité ou tu es partie car il me semble bien que ce n'est pas la même chose. Or ton premier paragraphe semble dire une chose et le second une autre.

Merci de repréciser.

Rémi.



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a cinq années et a été effectuée par AD.
pourquoipas
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a cinq années
pourquoi ne postulerais tu pas a une admission sur titre au concours mines/ponts ou centrale?
tyrsia
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a quatre années
Bonjour Rémi,


Ma réponse était effectivement imprécise:
Je suis en disponibilité pour convenances personnelles depuis 2006. Au départ je voulais démissionner mais on me l'a déconseillé au rectorat en me disant que c'était une sécurité d'emploi et que je pourrais peut°etre en avoir besoin un jour.
Par contre dans ma tête je suis définitivement "partie", dans ce sens où je n'envisage aucunement de remettre un jour les pieds dans l'éducation nationale.
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a quatre années
Fais-toi syndicaliste teigneux, tu vas voir si le rectorat va te conseiller longtemps de garder la sécurité de l’emploi.

Le café est un breuvage qui fait dormir,
quand on n’en prend pas.
-+- Alphonse Allais -+-
Si tu es déçu, je te conseille ces trois sites fort instructifs, et qui méritent à mon avis d'être mieux connus:

Café Pédagogique (rubrique seconde carrière): [www.cafepedagogique.net]

Aidoprofs: [www.aideauxprofs.org]

Le livre "Enseignant et après ? Comment préparer et réussir sa seconde carrière" (une mine d'informations sur toutes les possibilités actuelles de détachement sur des postes administratifs dans l'EN, je n'ai vu nulle part ailleurs ce genre de bouquin aussi précis sur la question ): [www.lessavoirsinedits.fr]

Bonne recherche... !

[Activation des liens. AD]



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a quatre années et a été effectuée par AD.
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a quatre années
Le café pédagogique ? J’en connais sur le forum qui vont faire des bonds.

Le café est un breuvage qui fait dormir,
quand on n’en prend pas.
-+- Alphonse Allais -+-
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a quatre années
lol, qui par exemple?
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a quatre années
Moi par exemple...
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a quatre années
Et moi aussi, bien sûr.

Le café est un breuvage qui fait dormir,
quand on n’en prend pas.
-+- Alphonse Allais -+-
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a quatre années
personnellement, je sais que j'avais critiqué 2 ou 3 trucs, en particulier l'interview "cirage de pompes" par (mince, je me souviens plus Didier Missenard (ou Missenot) je crois) de Jacques Moizan, pendant le débat sur le programme de seconde, et j'avais aussi trouvé (dans un lien me concernant) D.M trop critique et trop idéologique (et trop "post moderne" (maths vivantes, et blabla)) envers Gilles Cohen de "tangente" il y a quelques années (il l'accusait d'être passéiste: argument que je trouvais totalement sans sens: que veut dire "passéiste"?)

Pour le reste, n'ayant pas tendance à lire bcp ni les manuels scolaires envoyés dans les lycées, ni les manuels en ligne, je ne peux me permettre d'émettre d'avis.

A vue de nez je dirais que le peu que j'ai vu en diagonale me parait bien dans la mouvance actuelle où on croit que mettre des belles couleurs et mille exemples-type est non négligeable, mais c'est à peu près tout.

De toute façon, plus je vois l'évolution, plus je me dis que "c'est mort" de toute façon, j'ai donc tendance à ne même plus sourciller quand je vois un énième parleur faire des discours pro pédagogies tarabiscotées moderenes pour cacher le vide sidéral qui a frappé l'EN, suite à son abandon d'"obliger" les enfants-ados à un certain nombre de choses corvéeuses, voulant aller contre l'adage "il n'y a pas d'éducation sans traumatisme", dont ces idéologues ne cernent pas le côté théorème et non pas slogan.



Edité 2 fois. La dernière correction date de il y a quatre années et a été effectuée par christophe chalons.
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a quatre années
Bonjour à tous,

je réponds un peu tard, mais je pense que ce complément peut intéresser d'autres personnes. Tout d'abord une évidence, mais la carrière d'agrégé est assez intéressante du point de vue de la rémunération, en gros à 45 ans on est sûr d'être à 2900 nets ce qui ne sera pas nécessairement le cas dans le privé (cela va dans le sens de la remarque très pertinente de Gérard). De plus dans le privé, à Paris, dans les grands groupes il y a souvent une notion de variable, or seule la partie fixe entre pleinement dans le calcul de la retraite, la retraite dans le public sera donc plus avantageuse au final même si dans le privé vous espérez une accélération. Je passe aussi sur les accidents possibles dans le privé avec une baisse possible de salaire.

Bon ce point n'est pas très important à votre âge, mais il s'agit bien sûr de ne pas agir sur un coup de tête que vous pourriez regretter.

Concernant les statistiques, il faut bien réfléchir au parcours professionnel que vous souhaitez avoir afin d'éviter les désillusions. En gros on commence par la partie exploratoire qui s'appuie sur des résultats d'algèbre linéaire. Si la théorie est bien ficelée et très propre, les analyses qui peuvent être faites de l'interprétation des axes (notamment en afd) sont souvent subjectives, les professionnels (psychologues, chargés d'études ...) vous le confirmeront. Bref en master on fait de la théorie, parce que c'est fondamental, mais dans la pratique vous serez amené à utiliser des produits tous faits. Le but du master est avant tout de former un utilisateur avancé capable d'utiliser les outils avec esprit critique. Par exemple sur un outil on compare toujours la corrélation de pearson avec le rho de spearman, mais jamais on ne s'appuie sur un seul indicateur et bien sûr les études sont donc importantes. Cela étant, le problème est actuellement que dans la plupart des masters on entend parler de stat exploratoire, de réseaux de neurones etc ..., bref les débouchés, vu la compétition qui est âpre, seront essentiellement si vous voulez percer, de vous spécialiser dans la partie informatique du décisionnel à savoir : gestion de bases de données, migration, ... etc ... C'est autre chose, mais il y aura toujours des besoins et c'est un gagne pain (salaire correct): il faut voir si c'est vraiment cela que vous visez.

En seconde partie j'ajoute que bien sûr on peut espérer "faire des stats" d'un point de vue professionnel, mais pour exercer le métier de chargé d'études, il vaut mieux avoir privilégier des études plus pluridisciplinaires à savoir à caractère économétrique. Il sera plus aisé d'évoluer vers l'actuariat avec ce profil (si vous êtes un profil "de reconversion" non issu d'une voie initiale genre ensae).

Pour finir si vous souhaitez vraiment faire des mathématiques (statistiques) en entreprise, il n'y a "pas à tortiller", il faut viser le doctorat.

Cela étant je suis moi-même un prof reconverti et comme beaucoup, je travaille dans une ssii comme analyste, mais je ne regrette rien de mes études, je continue à lire des livres et j'évolue à mon rythme. L'essentiel est d'avoir une vie équilibrée. Parfois je m'ennuie dans mon métier, mais au global mes collègues sont sympathiques et ça se passe bien, mais en toute objectivité si les mathématiques sont utiles, et bien sûr personne n'en doute sur ce forum, elles le sont à un haut niveau et sont au bout du compte très peu utilisées dans les entreprises commerciales, si vous voulez vraiment faire des maths, il faudra viser des entreprises très pointues avec des départements de recherche ou des organismes connus comme l'inra, l'inria etc ..

Comme beaucoup, j'ai eu le temps de faire le point à plusieurs reprises et il m'arrive d'examiner les programmes du secondaire, j'ai donc constaté que par tranches de 10 ans, il y a des vraies évolutions, on met beaucoup plus l'accent sur l'informatique, des éléments de terminale ont été remontés en première année universitaire mais à l'inverse d'autres ont été descendus : je pense notamment aux phénomènes sans mémoire en S, ou au calcul matriciel en ES ou encore aux graphes (graphes au sens de l'algorithmique) en seconde.

Bref on peut "s'éclater" en seconde, une fois qu'on a su prendre "de la dimension", un peu de distance avec le métier, tout est possible, et on peut s'épanouir même en enseignant à un niveau qui n'est pas nécessairement celui que l'on attendait de prime abord.

A+
Rémi.
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a quatre années
Bonjour,

"[les programmes du secondaire ont vu ]des vraies évolutions", je suis d'accord mais est-ce que l'évolution est croissante, stagnante ou décroissante?

Pas évidnet de juger cela sur du cours terme mais bon, pas évident que toutes les évolutions soient croissantes aussi bien au niveau du contenu que du contenant.

A voir. Mais lorsqu'on est passionné par son métier peu importe lequel, il arrive souvent qu'on se blase des manques d'évolution ou des manque de possibilités d'évolution ceci étant exacerbé par la passion du métier en soi. Donc, on peut "ce faire plaisir dans son métier" en passant outre les tracas et autre soucis lié au métier lui-même mais la passion du métier est plus contraignante pour celui qui l'a et voudrait réellement faire évoluer les choses, je pense. Il n'y a pas qu'un côté égoïste "se" faire plaisir mais il y a aussi une dimension humaine "on" pourrait faire mieux pour "eux" au sein de mon métier (peu importe ici le métier dans ma réflexion). Après cette possibilité humaine est plus restrainte lorsque le métier est à vocation public car justement le regard du public tend à paralyser l'engrenage à un moment (ce qu'on appelle la pression sociale inhérente mais pas explicitement écrite).

Pour ma part, enseigner les mathématiques (pour revenir au sujet) sans vocation pour le métier lui-même (je parle même pas de maths car comme dirait Christophe pour le peu qu'on en fait lol), il y aura un moment où l'individue se blasera de l'état de son travail par rapport à ce qu'il espérait de lui (=du travail). Il y a une dimension humaine dans le métier qui est non négligeable (et non enseignable qu'on me raconte pas de blague) mais qui fait sans doute la beauté du métier aussi.
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a quatre années
Salut,

pour un prof de maths : je vois trois axes (pour le secteur info/stat)

-passer le concours pour entrer à l'ensae en tant qu'élève-attaché de l'insee - bon ça (je sais vous pouvez piaffer, c'est la réponse bateau).

Ensuite deux possibilités:

-prof à la limite de la dépression; la poursuite est dure à envisager : pour un candidat jeune, je lui conseille de s'orienter vers une ssii, même avec la conjoncture, en ayant une prétention salariale de 24~28k€, c'est accessible. Ensuite possibilité d'évoluer vers le décisionnel (attention ce n'est pas vraiment des stats : en ssii c'est surtout la technique qui intéresse: exemple de poste db2 oracle ... etc ...). Cela étant ce ne sera pas du gâteau, ne vous attendez pas à avoir beaucoup de considération à vos débuts ... au bout de 5 ans avec votre profil, vous pourrez vous faire remarquer et être embauché en interne, ça arrive souvent: le profil classique : un démarrage en société de services (ssii) où on fait "ses armes" puis une embauche chez un client final. Si vous êtes mobile, c'est réaliste même avec le contexte actuel.

-deuxième possibilité : on reste en poste et on fait un master pro via la foad, mais le problème est qu'il faudra réfléchir avant en quelle mesure on pourra faire le stage sinon ce ne sera pas viable.

Sinon il y a aussi le métier d'inspecteur des impôts, une personne "carriériste" qui arrive à se faire remarquer peut bien évoluer aussi et avoir des tâches intéressantes.

Pour ma part je suis analyste en info de gestion et je vais évoluer vers la gestion (j'ai la quarantaine) et même si ce n'est pas "l'éclate" tous les jours, je trouve que mon métier est pas si mal.

Autre chose : j'envisage de donner bientôt des cours particuliers en maths car je garde un oeil sur les programmes via le net et que cela continue à m'intéresser, et pourtant il y a 10 ans je pensais que c'était fini donc comme quoi dans la vie on change !o!

Ce que je veux surtout dire c'est qu'avec l'âge vous arriverez à faire une transformation.

Renseignez vous aussi sur d'autres pistes, je vous rappelle qu'actuellement n'importe quel gradé master peut attaquer un DSCG sans passer par le DCG, c'est beaucoup de travail mais c'est possible dans le but d'évoluer vers du contrôle de gestion ou pourquoi pas soyons fou mais ce sera beaucoup plus long l'expertise comptable.

Voila à+



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a quatre années et a été effectuée par pragmatique2010.
bonjour
je viens de trouver votre message sur un forum
Je suis prof de lettres deouis 11 ans et cherche des moyens de me reconvertir. Je suis donc intéressée de savoir dans quelle branche du privé vous travaillez. Comment avez-vous réussi votre reconversion?
Merci pour votre réponse
bien cordialement
Stéphanie
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a quatre années
Bonjour,

En informatique de gestion (pour une personne qui se reconvertit), les secteurs les plus accessibles sont celui de la logistique, distribution, secteur bancaire.

A+
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a quatre années
Citation

en ayant une prétention salariale de 24~28k€
C'est vraiment pas beaucoup ça...
Il vaut mieux viser le CDI dans une entreprise innovante qui saura mettre à profit votre profil de mathématicien. Faire de l'informatique de gestion c'est un peu nivellement par le bas.
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a quatre années
Bonjour deudeufeu,

de nos jours l'agrégation s'est bien modifiée, mais il y a 15 ans le poids de l'appliqué et de l'informatique était très faible, donc imaginons le cas d'une personne qui se reconvertit avec un profil fondamental comme diplôme, il ne lui reste que la maitrise de maths pures et alors les prétentions salariales pour un moins de 30 ans de 24~28 sont croyez-moi largement réalistes.

Nous parlons bien de reconversion et non d'une personne diplômée en informatique.

Quant à mathématicien, je n'emploie ce terme que pour un docteur spécialiste d'un sujet...

Dans mon entourage je ne connais pas de profs de lycée devenus mathématiciens dans une entreprise.

A+



Edité 4 fois. La dernière correction date de il y a quatre années et a été effectuée par pragmatique2010.
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a quatre années
deufeufeu écrivait:
-------------------------------------------------------
Faire de l'informatique de
> gestion c'est un peu nivellement par le bas.

Bonjour deudeufeu,

je n'ai pas réagi hier à ce passage, mais en fait on peut en effet le penser de prime abord, mais l'IG c'est très large et il y a aussi de la complexité avec une palette large de métiers: maintenant on trouve même des centraliens qui sont directeurs de projets et croyez-moi dans certains secteurs comme ceux de la logistique ils ont largement de quoi de faire: il faut sans cesse imaginer les systèmes de demain. Ce n'est donc pas dévalorisant.

A+
Je suis passé par là.
Je n'étais que certifié pas agrégé (contrairement à moi, tu conserveras ton diplôme )

On m'avait refusé tous les détachements possibles et imaginables, 1 an de démarches (ça marche uniquement au piston)

Si tu peux te faire financer, redeviens étudiant, sinon passe les concours administratifs !
Le forum de la reconversion des enseignants : [quitterlenseignement.forumgratuit.fr]
Xavier Verne
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a deux années
Sujet intéressant.

Je suis d'accord avec le reste des avis : il n'y a pas d'age pour se reconvertir. Vous avez un potentiel énorme et avez les moyens de l'exploiter : 1. Un diplôme reconnu, 2. Une expérience professionnelle dans la "vraie vie", 3. Une réflexion sur votre situation et vos possibilités d'évolution.

Trop de gens se réveillent à 50 ans en se disant qu'ils auraient dû "faire autre chose !"...;

Ensuite sur votre reconversion, il peut y avoir plusieurs critères, qu'ils soient financiers ou en terme de valeurs. J'ai personnellement l'impression qu'il y a plusieurs sensibilités et savoirs-être qui émergent chez les gens que je côtoie : des enseignants qui aiment bien communiquer, transmettre, être à l'écoute, autour du Savoir, des Batisseurs qui sont dans le Faire, avec une composante travail en équipe et leadership. Des Gestionnaires qui sont moins en avant mais s'assurent que tout roule en coulisse (rigueur, vision), des Suiveurs qui ne se posent guère de questions ou ne les intègrent pas dans leur trajectoire personnelle et/ou professionnelles. Je sais on dirait que cela met les gens dans les cases mais elles sont poreuses et rien n'empêche de changer de case dans sa vie et de voir la ou on a envie d'aller.

Un site qui peut vous aider à cerner le type de choses dans lequel vous vous épanouissez ou vous souhaiteriez vous épanouir.
[www.compagniedrh.com]

J'aime bien l'idée de valeurs qui peut vous aider à voir ce qui "vous parle"
[fr.wikipedia.org]
[fr.wikipedia.org]

En résumé : soyez Positifs, plus vous croirez en vous et vous vous donnerez vraiment les moyens, plus vous ferez des choses intéressantes in fine ! L'énergie que vous serez capable d'y mettre dépendra directement du sens que cela a pour vous.
J'exhume ce vieux sujet sur lequel je suis tombée par hasard pour signaler que dans la droite ligne des statistiques, on peut tenter les concours de l'insee et ne pas perdre le bénéfice du concours puisqu'on reste fonctionnaire. Par ailleurs, je recommande un forum pour les professeurs qui souhaitent quitter l'enseignement et qui cherchent des pistes:
[www.quitterlenseignement.org]
Bon courage à tous.

[Activation du lien. AD]



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a deux années et a été effectuée par AD.
Hello, is anyone there? Cette bouteille, tu l'as jetée à la mer il y a quatre ans. Tu cherches toujours une alternative à ton emploi actuel? Alors, laisse-moi te présenter un business: plein de gens le font pour 300 à 500euros par mois, mais si on est bon, on peut générer suffisamment de revenus pour quitter son emploi. Veut en savoir plus? J'ai laissé mon mail!!
Nathanael
Re: prof déçu cherche reconversion
il y a six mois
Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu de spam pour une chaîne pyramidale. Parce que j'imagine qu'il s'agit bien de cela.

Signature:
Tout le monde comprend et sait que $£€ù%#@:§ est vrai.
Il n’est pas de problème que le langage ne parvienne à dissoudre dans la salive.
Auteur:

Votre adresse électronique:


Sujet:


Mesure anti-SPAM :
Recopiez le code que vous voyez dans le champ ci-dessous. Cette mesure sert à bloquer les robots informatiques qui tentent de polluer ce site.
       **  ********  **     **   ******    **     ** 
       **     **     **     **  **    **   **     ** 
       **     **     **     **  **         **     ** 
       **     **     **     **  **   ****  **     ** 
 **    **     **      **   **   **    **    **   **  
 **    **     **       ** **    **    **     ** **   
  ******      **        ***      ******       ***    
Message:
A lire avant de poster!
Liste des forums - Statistiques du forum

Total
Discussions: 95 518, Messages: 870 053, Utilisateurs: 8 936.
Notre dernier utilisateur inscrit ploufe.


Ce forum
Discussions: 3 663, Messages: 49 264.

 

 
©Emmanuel Vieillard Baron 01-01-2001
Adresse Mail:

Inscription
Désinscription

Actuellement 16057 abonnés
Qu'est-ce que c'est ?
Taper le mot à rechercher

Mode d'emploi
En vrac

Faites connaître Les-Mathematiques.net à un ami
Curiosités
Participer
Latex et autres....
Collaborateurs
Forum

Nous contacter

Le vote Linux

WWW IMS
Cut the knot
Mac Tutor History...
Number, constant,...
Plouffe's inverter
The Prime page
Autres...