Pensez à lire la Charte avant de poster !

$\newcommand{\K}{\mathbf K}$


Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques supérieures
 Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques universitaires - Forum - Cours à télécharger

A lire
Deug/Prépa
Licence
Agrégation
A télécharger
Télécharger
212 personne(s) sur le site en ce moment
E. Cartan
A lire
Articles
Math/Infos
Récréation
A télécharger
Télécharger
Théorème de Cantor-Bernstein
Théo. Sylow
Théo. Ascoli
Théo. Baire
Loi forte grd nbre
Nains magiques
 
 
 
 
 

Viré

Envoyé par christophe c 
Re: Viré
l’an passé
@Serge : "Par contre, je ne sais pas pourquoi tu réponds à la place et au nom de Christophe. "
Tu as raison, moi non plus je ne sais pas...

"Enfin, je pense que vous vous connaissez bien tous les deux."
Exact.

" je cherchais ce verbe "insinuer" pour te répondre mais ne le trouvais pas car je l'emploie très rarement."
Au moins, ça aura servi à te faire retrouver le bon verbe.
Re: Viré
l’an passé
Citation
Martial
Citation
Serge
@Serge : "Par contre, je ne sais pas pourquoi tu réponds à la place et au nom de Christophe. "
Tu as raison, moi non plus je ne sais pas...

Moi je sais, nous nous connaissions par le forum, mais avons supplémentairement sympatisé lors de l'enterrement de Patrick Dehornoy. Martial avait une relation intense sur la théorie des ensembles avec PaDe, et a d'ailleurs écrit 1000 pages à cette occasion.
En France, les théoriciens des ensembles ne sont pas une communauté pléthorique, en dehors des sommités mondiales, je dois être un des seuls. Il ne me parait pas étonnant que nous nous soyons rapprochés, même si j'imagine, il ne me le dit pas, il me préférerait plus disponible lors de ses questions sur le forcing par exemple.

Martial m'a beaucoup aidé soit dit en passant depuis qu'on se connait pluss, et par ma propre faute, j'ai raté de lui succéder à son poste (un papier administratif manquant, et il est vrai, peut-être acte manqué une hésitation devant le trajet et, Sarcelles, le lieu). Cane me choque pas que les gens répondent parfois les uns à la place des autres, surtout pour des choses assez matérielles comme ça (on parle taf et argent quand-même, pour moi, ça n'a rien d'intime, et je suis comme tout le monde, si je touchais 10^7 euros au loto, il est assez probable que je me mettrais à déci-temps (mais pas à 0 nonplus probablement grinning smiley )

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
Re: Viré
l’an passé
@Christophe :" même si j'imagine, il ne me le dit pas, il me préférerait plus disponible lors de ses questions sur le forcing par exemple."

Tu n'es à la disposition de personne, et ce que tu fais pour beaucoup d'entre nous est déjà beaucoup, compte tenu de la situation et de tes emmerdes personnels. Il y a quand même un certain nombre de subtilités en théorie des ensembles que j'ai fini par comprendre grâce à toi. La rubrique "remerciements" te concernant dans mon pavé sur les grands cardinaux n'est pas là pour rien.

... Et dire qu'on doit toujours se taper un gastos; Quelle misère !!!
Re: Viré
l’an passé
Je viens de recevoir un lien édifiant.

[www.youtube.com]

J'ai évoqué ce sujet avec juggleforlife un peu plus haut dans le fil. Le problème n'est pas que moral, il est aussi très technique. Il est dommage que l'émission (ou le clip, je ne sais pas) n'approfondisse pas. Il n'existe pas du tout, et c'est normal de délégation judiciaire avec des gens compétents qui seraient habilités à jouer les Miss Marple dans l'entité administrative. Ce n'est pas son rôle. Ni sa compétence.

La victime de la vidéo est vraiment gentil car il n'évoque qu'assez peu cet aspect.

Juggle me disait que je ne "me rendais pas compte que ça pouvait vexer les gens quand je disais qu'il est "plus amusant" pour certaines personnes dans les bureaux de "faire exprès de soupçonner", parce qu'ainsi "ils se trouvent" un jeu, une enquête, un jeu de piste, etc, à mener plutôt que coller 11704 timbres sur des affichettes de prévention contre le diabète à envoyer dans les secrétariats"

Mais bon sang, j'ai envie de dire "dans quel monde on vit" pour que "l'important soit que j'aurais vexé tel ou tel personne en rappelant CE FAIT EVIDENT. Ce qui est grave c'est le fait, pas que je le rappelle. Les personne que le témoin évoque n'ont absolument pas leur place dans un emploi public, or de ce que montre la vidéo, pour un peu on leur aurait accordé un quasi-statut de juge au pénal (sans les compétences et alors qu'il est probablement évident qu'elles savaient "leur jouet" innocent et qu'elles consommaient juste un peu de plaisir à dominer).

J'ai assisté à des dizaines de débilités de ce genre contre des collègues dont l'un des pires a été dans un lycée "gentil" où au lieu d'envoyer paitre sans nervosité le père qui provoquait, ils ont fait venir un "proviseur vie scolaire" qui a passé presque 4 mois à arrondir les angles, etc. Résultat le collègue, qui n'avait jamais eu de problème a pris un arrêt (ça termine toujours comme ça) qui a ma connaissance a pris fin seulement 1an plus tard. Et, là, j'y étais, c'était vraiment pour rien. Juste par politesse à l'égard d'un Neuillyen qui se croyait le président de la République et à qui il fallait faire des courbettes. Ce sont des jeux de pouvoir qui rappellent des âges mentaux de 8ans max. Dans un état de droit, c'est grave alors qu'on a toutes les juridictions et les gens compétents dans les systèmes judiciaires pour donner des avis et éventuellement enquêter.

Un truc rigolo: une fois, c'était il y a 14 ans, j'ai dû "refroidir" tout le monde à une réunion. Il y avait eu un conflit, et donc une question si un CPE avait frappé un gamin. La réunion était de 15 personnes, pour savoir s'il fallait virer le gamin accusateur. Durant 20mn, alors que je dormais à moitié, on a eu des choses inouies, des "reconstitutions", des questions-réponses, on était dans un film comique. J'ai levé la main et dit "mais vous êtes des enuêteurs professionnels, on est dans un tribunal, on recherche une innocence ou une fautivité?"

Il a fallu ça pour qu'une forme d'hypnose collective cesse et que ces gens, nullement policeirs ni juges s'aperçoivent qu'ils "jouaient". Ils n'en avaient pas conscience. Ils croyaient "sincèrement" être en train "d'enquêter". D'ailleurs l'espèce de honte durable qui a duré plusieurs jours après quand ils me saluaient montre à quel point "ils se savaient" avoir eu envie de jouer. Je n'y pensais plus et leurs "bonjour" sentencieux me le rappelaient une semaine durant.

La nature humaine est un truc de dingue. On aurait cru que parce que j'avais juste fait remarquer qu'ils se prenaient pour Miss Marple, je les avais "crâmé" en flagrant délit d'adultère.

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
Re: Viré
l’an passé
C'est une honte !
Ça me rappelle une chanson de Brassens :
"Mais les brav' gens n'aiment pas que
L'on se trouve moins cons qu'eux".
C'est pas exactement ça, mais quelqu'un va bien rectifier..

Tiens bon, bordel !
Re: Viré
l’an passé
avatar
"Mais les brav' gens n'aiment pas que 
L'on suive une autre route qu'eux". 
(je ne sais pas si tu attendais la rectification ou si c'était sur le ton "y'a bien un pisse-froid qui va rectifier". Dans le doute winking smiley)



Edité 2 fois. La dernière correction date de l’an passé et a été effectuée par michael.
Dom
Re: Viré
l’an passé
Ou alors une référence à l'autre chanson : "qu'on ait vingt ans qu'on soit grand-père...".
Re: Viré
l’an passé
@michaël :
1) D'abord, merci.
2) J'attendais une rectification, en pensant que sans doute quelqu'un de plus cultivé que moi (ou avec une mémoire plus fiable) pourrait répondre.
3) Il n'y avait aucune insinuation maléfique là-dedans.
4) Depuis le temps qu'on se connaît (2002 ? 2003 ? 2004 ?) et qu'on se respecte, si un jour je te traite de pisse-froid je t'autorise à contacter d'urgence l'hôpital psychiatrique le plus proche.
5) Tu remarqueras que mon 4) est contradictoire, parce que je ne sais pas où tu habites,et peut-être que l'HP le plus proche de chez toi est à 700 km de mon domicile, mais comme dit Christophe, une contradiction ou deux par ci par là ça mange pas de pain.
Amicalement
Martial
Re: Viré
l’an passé
avatar
Parmi les bonnes chansons de l'oncle Georges, il y a aussi Le pluriel (certes, pas la plus travaillée...). Le champ d'application est large. grinning smiley
Re: Viré
l’an passé
avatar
Martial, je voulais dire que ta remarque aurait pu être dans le sens : "oui, je sais bien que c'est pas le vrai texte, j'ai adapté exprès. Mais y'a bien un gonz' qui va pas le piger et me corriger".
Je ne voulais pas être ce gonz' là winking smiley
Re: Viré
l’an passé
Oui, Michaël, je comprends ton raisonnement. Tu te plaçais au niveau méta, ou au second degré comme tu veux. C'est vrai que ce genre de truc arrive.
Exemple typique : tu veux faire dans l'ubuesque et tu écris : "cette musique de merdre me casse les oneilles", et il y a toujours un blaireau pour te corriger.
Mais là, en l'occurrence je raisonnais au premier degré.

Donc sois rassuré, tu n'as pas du tout été le gonz que tu causes, tu as simplement été le gonz qui a réparé ma mémoire défaillante, et je t'en remercie.



Edité 1 fois. La dernière correction date de l’an passé et a été effectuée par Martial.
Re: Viré
l’an passé
Bon, ceci dit je vais essayer d'arrêter de délirer, car on pollue grave le fil de Christophe.
Re: Viré
l’an passé
avatar
Ravi d'avoir pu te corriger, alors (en tout bien tout honneur).
Quant au fait de polluer un fil de christophe c, je t'avoue que c'est un petit plaisir "vengeur" après tant d'années de modération.
Christophe c me pardonnera certainement devant l'ironie de la situation winking smiley
(blague à part, j'arrête aussi).
Re: Viré
il y a dix mois
Comme j'ai reçu demandes en MP de nouvelles, je réponds ici, ça ira plus vite.

Il semble que ma situation de victime ait été reconnue sur le fond. Mais les dysfonctionnements ont été, selon le syndicat, tellement importants (et surtout les mensonges de la cheffe d'établissement, par écrit, je viens d'en vaoir connaissance de 2, on voit le mensonge juste à la forme de l'écriture) que je ne peux pas espérer m'en sortir au titre à la fois du covid et du fait que l'admnistraton ne reconnait jamais ses erreurs et que quand elles sont grave, elle tape le plus fort possible sur les gens qui essaieraient de les faire reconnaitre.

De mon côté j'ai "assez vite" compris qu'effectivement je ne "pouvais être que cru dans ce que je dénonçais et demandais". D'autant que j'ai des éléments probants (qui ne seraient d'ailleurs même pas nécessaires) matériels assez édifiants (des copies d'écran whatsap que m'ont envoyés les élèves ou parents choqués par le principe de cette affaire.

Conclusion du syndicat très simple:

1/ Ne surtout plus bouger, car pas de droit ni de justice dans ce pays, ces principes d'honnêteté n'abusent que ceux qui y croient (littéral!!)

2.1/ Question "et si je me suicidais en mars 2021 par exemple, après avoir tout rapporté à l'IG, fait par fait?"
2.2/ Réponse: votre mémoire passerait sur le champ à la déchireuse. Mais notez bien, Monsieur, QU'AVANT, il n'aurait pas été lu"

3/ En droit administratif? Réponse: là vous gagnez (vu l'évidence du truc) d'être... maintenu à plein traitement

4.1/ Et personne ne s'inquiète que si on profite de l'alibi du covid pour ne pas me remettre dans mon lycée (alors que c'est écrit, dit et répété qu'il s'agira d'une arnaque**), ces procédés qui sont tout de même absolument abjectes*** afficheront une victoire. Donc très bien, moi, je veux bien, on me paye à ne rien faire, on me réintègre avec de molles excuses non exprimées, il faut que je les devine.

4.2/ Mais qui s'occupe de l'intérêt des élèves, des familles, du TERRIBLE enseignement que produira le fait de ne plus me voir et donc de voir ces procédés avoir gagné (c'est un secret de polichinelle, la cheffe a passé son temps à tout publier auprès de la communauté, donc tout le monde sait au lycée l'enjeu de ce conflit, du rant le covid, elle a "gentiment" sommé les clg de suivre sa stratégie, etc)?

Réponse personne!!! Quelle tristesse, on laisse le covid (qui induit un fort retard du département à me convoquer, donc qui fait que quand je le serai les cours auront repris depuis des mois, et on me fera le coup de l'intérêt du servcice "vous comprenez, ce serait dommage de briser l'installation du remplaçant, veuillez accepter d'aller ailleurs, on sait pouvoir compter sur votre servitude, blabla".

J'ai adressé un courriel disant que tout ceci était parfaitement évident et transparent, qu'ainsi une décision DE FACTO va être prise sans avoir à la confronter au droit et à l'éthique. Rien n'y fait. Je ne reçois "que de l'humour" (inscrivez-vous à GAIA).

En gros, l'argument de vitrine, c'est: quand vous êtes victime d'un HM, si vous n'étes pas prix Goncourt de rédaction de mails (les miens ont été trop nombreux et trop cash), et expert en droit, vous pouvez oublier toute plainte ou dénonciation de ce HM, aussi évident (et surtout S'IL est évident) soit-il.

Avec ça, le syndicat semble content de lui: on gagne les parties en ne les jouant pas, comme ça, on ne risque pas de les perdre. Mais qui a dit que quand on mène on est sûr de le gagner d'avance? Cette question ne l'effleure pas. Quand j'insiste pour dire que mon retour est absolument vital, même 3 mois, dans l'intérpet des élèves et du service pour "faire perdre" ces mensonges, que ce n'est plus une histoire de mon intérêt dont tout le monde a bien compris, qu'il n'allait pas m'arriver grand-chose, on dirait que je suis un extra-terrestre: "quoi, quelqu'un qui n'est pas content parce qu'il ne pense pas à son intérêt mais au message envoyé? Mais, pincez-moi, c'est une blague, ce n'est pas possible.

Bien triste aventure. Elle me donne la grebe, d'autant que je n'ai pas eu vraiment à convaincre que j'avais raison vu que c'était évident.

Moral de l'histoire la loi de 2014 peut être abrogée. Elle n'est ni appliquée, ni applicable. Seuls les morts sont reconnus victimes de HM. Je ne vois pas l'intérêt de devoir mourir pour être entendu.

J'ai la gerbe.

En lien la réponse de la Rectrice: [drive.google.com]

Un grand merci aux gens qui ont pris de leur temps pour témoigner et honte à moi de leur avoir demandé ce généreux et honnête temps pour qu'il soit stocké dans le "pas de vague EN".

Je ne prétends pas que je vais suivre les conseils du syndicat "d'accepter gentiment" le compromis de la Rectrice.

***j'ai été accusé de pédophilie, puis les coupable de ça ont juste eu à dire "pardon, on s'est trompé, on croyait", mais les 5 ans entre les accusations et le rétropédalage ont été un enfer de lancement de rumeurs que j'ai dû contrer une par une (parfois les plus débiles, par exemple, il y en a une qui disait que je passais de la musique pendant mes DS pour entraver la réussite des plancheurs

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
ev
Re: Viré
il y a dix mois
avatar
Bonjour Christophe.

Bien content que n'ait pas l'envie de te foutre en l'air.

Un petit rappel : Dans la vie, tout est moche. Il n'y a qu'une seule chose qui fait que la vie vaut d'être vécue et elle l'emporte sur toutes les saloperies mesquines qui encombrent ton passage sur terre.

C'est la vie.


Qu'elle soit longue et fructueuse pour toi.

e.v. [collectionneur de saloperies mesquines]
Re: Viré
il y a dix mois
Citation
ev
Bien content que n'ait pas l'envie de te foutre en l'air.

Pas avant d'avoir tout raconté au gramme près et m'être assuré que c'est "bien reçu" en tout cas grinning smiley

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
Re: Viré
il y a dix mois
Merci de ces nouvelles.
C'est dingue le cynisme des personnes détenant un pouvoir administratif. Et l'irresponsabilité. On a vu tout ça de loin et en grand pendant la crise du corona ; ton histoire nous fait entrer dans des rouages situés un peu plus bas, mais le mécanisme est le même.
Essaie quand même de profiter de tes vacances : les arbres, le ciel, la nature ...
Re: Viré
il y a dix mois
Ce qui me troue le plus le c.. dans la PJ c'est l'incitation à suivre des formations dans le domaine du numérique. Ça veut dire qu'elle ne sait même pas à qui elle a affaire.

Bon, si je résume : ils vont se démerder à te convoquer le 15 novembre, ils vont te dire que ton "congé maladie" t'a fait du bien et que tu es en état de reprendre ton activité... mais que toutefois, pour des raisons de nécessité absolue de service tu comprendras bien qu'il vaut mieux que tu évites de retourner dans ton lycée d'origine. On va alors te proposer un poste de TZR plus ou moins n'importe où, et tu seras invité à formuler une demande de mut pour la rentrée 2021.
C'est bien ça ?
Re: Viré
il y a neuf mois
Bravo!! Et je suis en train de guerroyer pour éviter cette arnaque. Il serait terrible que les collègues et parents gremlins en constatant mon absence le 1/09 disent "nos méthodes de destruction ont gagné". Mais ce combat la je pense que je vais le perdre. Les mensonges de ma CE coupent les pattes tellement elle ne cherche pas à être crue dans ses rapports. On voit qu'elle a une tellement bonne connaissance des rouages qu'elle sait qu'elle peut écrire importe quoi dans un rapport sans être inquiétée. C'est terrible de subir ça. Je n'ai rien eu à faire d'autre pour prouver qu'elle ment que de mettre une copie d'un mail qu'elle a Crit où elle disait EXACTEMENT l'opposé. Et bien ce ne sera ... pas lu.

Je cherche des solutions.

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
Re: Viré
il y a neuf mois
Bonjour
peut-être à tenter lettre recommandée avec AR
Lettre très soft à envoyer tout de suite adressée à mme le Recteur du genre "En réponse à votre courrier du..., je sollicite de votre haute bienveillance que soit organisé le plus rapidement possible le passage devant le comité médical départemental.Je vous prie d'agréer etc..." à envoyer au nom/bureau "Dossier suivi par"
Re: Viré
il y a neuf mois
avatar
C'est assez piquant dans un contexte où on manque de profs et où empêche des jeunes docteurs de faire qui un ater qui un post-doc...
ev
Re: Viré
il y a neuf mois
avatar
Quelle mauvaise foi aléa ! Tu ne cites pas la phrase complète :

On manque de profs dociles et corvéables jusqu'à l'os.


Bonne journée à toi.

e.v.
Re: Viré
il y a neuf mois
@Christophe : L'idée de mav1 n'est peut-être pas mauvaise. Ainsi, tu ne ramènes pas trop ta fraise, tu caresses dans le sens du poil, mais néanmoins tu demandes à ce que la convocation ait lieu le plus vite possible, cela va de soi "dans l'intérêt du service".

Et dès que tu réintègres ton bahut tu demandes ta mut à la campagne, ça te fera le plus grand bien.
Re: Viré
il y a neuf mois
Merci à vous tous. Je vais aller vers quelque chose de ce genre je pense.

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
geo
Re: Viré
il y a neuf mois
Bonjour Christophe.
Un avocat spécialisé en droit public ne peut pas t'aider??
Re: Viré
il y a neuf mois
Salut géo,

Au jour d'aujourd'hui, à moins qu'il n'y ait des trucs cachés, la situation n'est plus celle du droit autre que pénal.

C'est à dire une enquête JUDICIAIRE en bonne et due forme pour établir et évaluer les CONSEQUENCES des accusations de pédophilie portées contre moi en 2015 quand j'étais en HP, pronostiqué définitivement légume (à juste titre d'ailleurs, sauvé par ECT), et transformé (sans preuve que ça ait été forcément très méchant dans l'intention) en bête du Gévaudan dont on va parler les diners d'hiver à la bougie pour faire "bouuuuu... on a connu un monstre qui....."), donc non susceptible de reprendre un quelconque métier. Je n'ai pas de preuve, mais je ne crois pas que celle qui a fait ça (qui a été une amie durant 7ans), même si elle ne l'a pas voulu et pensait à elle, peut plaider "l’homicide involontaire" dans le HM qui a suivi.

De même le HM est un crime pénal, puni de 1an minimum si entrainant plus de 2 semaines d'ITT (or ce HM m'en a couté plus de 8). Même l'amende est salée (30000E).

A ça s'ajoute le mensonge matériel (oeuvré par la cheffe qui dans un premier temps s'est faite piéger, a agi, puis a pluss que largement alimenté le HM non pas de manière malveillante mais pour sa petite pomme personnelle).

Bref, les auteures prouvées du HM répétitif ne sont pas les déclencheuses prouvées dudit, puisque ce sont essentiellement 2 jeunes du type "ma bobine partout" ayant agi comme elles l'ont fait 15 fois sur d'autres sujets (elles passent leur temps à vouloir faire venir les journalistes, etc, c'est une vraie fixette). La coupable de l'avoir aggravé et pas stoppé n'est pas celle qui le voulait (elle veut juste cacher sa culpabilité, mais ce sont ses actions qui ont été les plus graves (parce qu'elle a compromis à un niveau assez élevé sa propre administration) en voulant cacher le truc, puisque ma "supposée folie" ne vient comme argument que pour tenter d'expliquer l'inexplicable (dans ce cas dire "c'est parce qu'il est fou" tient lieu de réponse))

Tout ceci est judicaire et pénal. Rien à voir avec le droit administratif.

Concernant le droit administratif, selon le syndicat on va me donner raison... en novembre. On va disposer (le juge) que ce que j'ai demandé en juin aurait dû m'être accordé, e til le dira en novembre, car je ne relève pas du référé et il y a vacances du TA en juillet-aout.

Un avocat en DA me dira exactement pareil mais me prendre 150E pour l'heure qu'il consacrera à me le dire.

La solution n'est plus depuis longtemps dans le droit ici (sauf peut-être judiciaire, mais je n'ai pas gaspillé mes preuves, les copies d'écran des whatsap je ne les ai pas envoyées par exemple, pour éviter qu'il y ait accord de version chez les incriminé(e)s). Le COVID (avec probablement reconfinement de la France avant fin aout, pour une durée peu déterminée, mais avec le déjà confinement de 3 mois ayant eu lieu) a énormément émoussé les (enfin ils diront que) potentiels témoignages qui me permettront d'établir les faits (heureusement j'ai les copies des RS privés, mais bon.. Comme ce n'est pas un meurtre, il y a un fort doute et le syndicat est d'accord, qu'il y ait "des moyens" d'investigations anti-mensonges mis pour cramer mes agresseurs)

Je crois (pas sûr du tout) que la médecin est en train de réfléchir si elle va "renier" son acte (mais c'est dur pour elle, risque de conséquences de ses chefs qui lui feraient payer).

Cela dit, il y a une bonne nouvelle: l'admin m'a assuré par écrit récent qu'elle mettra tout en oeuvre pour que je passe le plus vite possible devant l'expert départemental, ce qui atténue (sans être une garantie) qu'elle "traine exprès" au sens où elle a accusé réception de mon accusation brutale (et non fondée en droit du reste, purement gratuite: enfin une correspondante admin me l'avait qd même dit mais bon) disant "vous allez faire trainer, pour ne rien décider-en-le-signant", ce sera une action "DE FACTO" ")

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
geo
Re: Viré
il y a neuf mois
OK pour les précisions.
Bon courage à toi et profite des vacances.
Re: Viré
il y a six mois
Comme promis, je vous tiens informés.

1/ Le COVID a induit une évolution imprévue et "insensée" de mon affaire.

2/ Sa suite a été mise en attente pendant 7 mois, puis, pour des raisons que je ne connais pas, le rectorat semble "motivé" à déployer une "certaine force" inédite contre moi (enfin contre ce qu'il semble percevoir comme problématique pour certains de ses fonctionnaires du fait de l'allongement et des falsifications addionnées, en partie de ce fait, qu'il y a eu)

3/ je me fais conseiller par un syndicat (et même potentiellement 2, puisque A & D semble, sans me faire payer généreux dans son attention pour elle)

4/ je "me laisse faire" tout en surveillant la suite. J'ai fait des concessions de principe (à savoir accepter l'année vacances payées qui me sont offertes en achat de "pas de vague", car je me suis dit qu'après tout, "qui n'a pas rêvé à mon âge de se voir octroyer de telles vacances")

5/ D'après syndics, j'ai largement assez de preuves

6/ Il y a des zones d'ombre qui mériteront plus tard d'être élucidées sur la motivation "bizarre" d'une administration sans système sensitif (mais le COVID est passé par là, ainsi que la BCE)

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a six mois et a été effectuée par christophe c.
Re: Viré
il y a six mois
@Christophe : je n'ai pas tout compris. Je vais résumer et tu me diras si mon interprétation est exacte..
1) Tu es en vacances payées (en partie grâce au covid) pour l'année scolaire 2020/2021, et en septembre on te propose un poste (de préférence loin de ton lycée d'origine), tout ça en échange du fait que tu fermes ta bouche.
2) Tu as accepté leurs conditions mais tu continues néanmoins à te battre, avec l'aide des syndicats.
3) Compte tenu du "poids" du dossier que tu as constitué et de l'appréciation des syndicats, tu as bon espoir de réussir un jour à leur mettre le nez dans leur merde en prouvant par A+B qu'ils se sont gourés de victime.

C'est ça ?
Re: Viré
il y a six mois
pour (1) oui jusqu'à mars 2021.

(2) pas vraiment. J'ai "deviné" la proposition, mais je n'ai pas les garanties reverse. Vigilance donc, en particulier syndicale

(3) absolument pas. Si, à l'issue de mes vacances payées d'une année, j'obtiens des garanties de non dégradation de mon image et capitalisation professionnelle, je me tais et pars dans les Pyrénées. Le truc c'est que je pense sans certitude encore suffisante qu'il m'a été appliqué une mesure de justice pragmatique qui me dédommage encore mieux que si "j'avais gagné un procès HM". Les éléments sont nombreux**. Mais pas de garantie.

Je peux tout à fait me tromper. Je raisonne comme suit (analogie): si on ne me fouille pas à l'entrée d'un magasin, c'est qu'on pense que je ne vais pas tirer sur la population ou que je n'ai pas d'arme. Dans cette analogie, comme j'ai une arme, je crois qu'il y a une tentative de se faire confiance sur un compromis à minima

** des falsifications de pièces plus que maladroites, disons grossières, qui donnent l'impression d'émettre "tenez, regardez, on vous donne de quoi faire des dégats si on vous embêtait" à mon adresse et d'émettre "regardez, ce serait délicat d'être violent, vu comment on s'est compromis" à l'adresse de potentiels supervisieurs-audit de cette question (surtout financière, je pense), des compromissions (avec preuves matérielles) gravissimes de médecins (2 perdent directement leur habilitation si j'écris au CO selon mon médecin traitant), etc.

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
Re: Viré
il y a six mois
Pour dire les choses en une ligne: sans le COVID, il est très très probable que ça aurait pris une toute autre tournure.

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
Dom
Re: Viré
il y a six mois
Bon, reste vigilant, c’est sûr.

Le covid doit les arranger aussi : on a le temps de voir venir. C’est cocasse (si je puis me permettre cette légèreté dans cette situation qui est tout de même très difficile pour toi).

Dans les Pyrénées, à toi le porc noir de Bigorre !!!
Re: Viré
il y a six mois
Dom a raison, il faut que tu restes vigilant sur tous les fronts.

Encore une question : tu pars dans les Pyrénées parce que tu auras obtenu une mut là-bas, ou bien tu y vas pour te reposer en attendant qu'on te demande de rappliquer à tel ou tel endroit ?
Re: Viré
il y a six mois
@Martial: je demande un mutation interacadémique.

@tous deux: oui je reste vigilant. Le truc est que le "bureau", voire une seule personne, je ne sais pas, a falsifié les pièces envoyées à l'experte-psychiatre, pièces en outre qu'il est illégale de ne pas me fournir.

L'experte (déjà largement compromise dans d'autres affaires car c'est LA personne qui fait tout ce que le Rectorat lui demande (là encore en toute illégalité éthique) et qui s'en cache peu) a reçu 200 mails labellisés "envoyé aux élèves" (la liasse faisait plus de 100 pages à vue de nez, et était probablement composée de ce que j'ai envoyé à l'administration.

Elle croyait avoir en face d'elle un fou furieux qui envoyait des mails à ses élèves pour leur expliquer ses déboires avec ses collègues.

Bien sûr, elle a, laborieusement fini par me croire quand je lui ai dit que c'était faux, mais (là, j'ai envie de dire comme tout psy) a tergiversé longtemps avant (comme si j'étais un fautif interrogé par un supérieur hiérarchique).

De mon côté, on avait convenu avec le syndicat que je serai souriant posé, calme (ce que je suis naturellement) et répondrais sobrement et factuellement à ses questions.

Elle s'est donc retrouvée à "juger" sur "pièces" .. matériellement fausses. Pas mal, et surtout caricatural.

Or j'ai du mal à croire que quand on veut "gagner" dans un conflit et qu'on est un bureau administratif, on soit aussi con(ne). Je vois les choses autrement:

"on fait exprès d'être complètement stupide, mon gars, pour que tu comprennes qu'on te dédommage du HM en ré-aiguillant le dédommagement avec ce qui existe, en mode "léger", à savoir 1 année de vacances payées, bon on ne peut pas faire autrement que l'arrêt maladie forcé, mais comprends que si tu portais plainte au pénal, tu en aurais pour 10ans et, à la fin, moins que ça en dédommagement"

Voilà, je suis peut-être optimiste, mais j'aborde le sujet comme ça. Il y a des éléments qui semblent peu trompeurs:

1/ une cheffe probablement déjà "carbonisée" (indépendamment de comment on me traite) pour ce qu'elle a fait

2/ 3 collègues coupables irréfutablement (enfin autant que la progression du COVID) de HM, dont une très gravement

3/ Aucune réaction malgré 200 mails à mes supérieurs avec 200 faits rapportés (le prétexte que je m'exprimerais mal ou manquerais de concision dans ces rapportages ne me semble pas tenir, il y a eu de nombreux faits de violence très grave que j'ai décrit en 10 lignes, largement séparables des procès d'intention exposés sur d'autres paragraphes)

4/ Une docteure interne qui risque une décrédibilisation de sa carrière pour avoir "exécuter" un ordre admin contre sa conviction médicale et 2 collègues médecins en opposition. Le tout sur pièces non fournies à moi, élément qui avait justement mis la puce à l'oreille des 2 autres.

5/ une experte qui risque une réprimande du conseil de l'ordre

6/ Un service RH qui avait un vieux "contentieux" coupable de déni à cause de ça (il "aurait voulu que je sois fou" pour justifier ses errements de 2008: il avait mis un an à reconnaitre une évidence et complètement buggué de sorte que deux cadres avaient dû corriger le tir)

Et tout ceci, c'est là que c'est important EST INDEPENDANT de la question de savoir si je travaille bien ou mal, si je suis Hitler ou mère Teresa: juridiquement, il n'est pas nécessaire d'être un bon pro pour mériter de ne pas subir un HM aussi long et intense. Le HM est un meurtre à petit feu, donc prémédité et que la victime soit Poutine, Erdogan ou Trudeau ne change rien à sa réalité.

Du coup, la falsification envoyée à l'experte (je n'ai même aucune assurance que les textes reçus sont de moi, ils n'avaient pas la forme, ils ont été retravaillés, je voyais de loin aucun saut de ligne, écriture petite, etc) m'apparait comme un moyen de me payer un an sans risque, en effet:

a/ j'ai droit à 2 recours locaux.
2.1 une contre-expertise au même niveau et par un autre expert(e) et

2.2 si elle m'est défavorable, une expertise devant un comité médical dit supérieur censé être encore plus indépendant, dont on a du mal à imaginer que si l'admin lui envoie unilatéralemet des pièces, il les prendra pour paroles d'"évangile.

b/ l'admin a elle-même le droit de demander une contre-expertise de la contre-expertise (dont il est évident que si je la demande, elle me déclarera "normal" et non pas "malade", trop de formalismes accompagnent la question)

c/ J'ai un écrit qui m'a été envoyé et pas par erreur disant "aucune pathologie ne sera mentionnée pour justifier votre arrêt". Je deviendrais donc un malade qui ne souffre pas de pathologie, ce que l'article de loi qui réglemente cette situation n'autorise pas (on arrête des malades uniquement souffrant d'une pathologie déclarée et l'article définit une liste de pathologies autorisées)

d/ l'arrêté n'est pas arrivé et c'est le comité qui m'a écrit informellement. Et j'ai tendance à penser que l'arrêté n'arrivera pas si tôt de sorte que mon délai de recours n'a ... même pas démarré.

etc, etc.



Bref, à mon sens, le truc que je risque c'est le conseil de discipline pur et dur APRES l'arrêt médical avec le motif "chieur".

Encore et toujours le déni du fait que je me plaignais et que je ne me plaignais pas avant (de sorte qu'il faudra expliquer pourquoi je serais devenu subitement un "mec qui se plaint" dans un bahut où il était très bien). D'ailleurs la psy a fait un lapsus super-marrant à ce propos, jela cite, et elle croyait parler seule plus que s'adresser au vis à vis: "je n'arrive pas à comprendre ce qui peut arriver à une personne pour qu'elle se mette subitement à dérailler comme ça durant une année 2019." (le "2019" m'a marqué, on est en 2020 depuis logntemps)

Le syndicat évoque aussi le licenciement au titre du fait que je serais souvent malade et l'admin se servirait du fait qu'elle m'a mise elle même en arrêt, qu'elle ajouterait aux autres. (Ce syndicat ne jure que par le droit administratif qui ignore les boucles auto-génératrices)

Bon, j'ai beau savoir que les juges admin ne sont pas experts en logique, je ne sais pas pourquoi mais cette hypothèse ne m'inquiète pas outre mesure, je suis persuadé qu'un argument aussi cynique se retourne contre ses utilisateurs: mettre quelqu'un de force en arrêt puis venir dire "il est absent" on ne peut pas le garder., je veux bien croire que c'est accepté par la bêtise du droit administratif, mais ce dernier n'est pas l'alpha et l'omega des décisions de droit grinning smiley

En outre, il y a bien plus grave et ça ne me concerne pas:

- La nana à l'origine de mes déboires est une collègue âgée qui pour se venger de la non réciprocité des "sentiments" qu'elle prétendait me porter a passé des dizaines d'heures à instiller doucement et régulièrement la calomnie que je serais animé "d'intentions pédophiles" de sorte qu'elle m'a "roman-polanskisé"

- Ca a offert plus de 80% du terrain aux 2 "vedettes" qui m'ont bizuté et à la cheffe qui "avait envie de les croire".

- Or j'ai appris qu'elle avait agi en 2015 et pas seulement depuis 2018. En d'autres termes, je suis "roman-polaskisé" depuis 2015.

- Quand j'ai écrit à mon chef "neutre" local (enfin plus neutre que ma cheffe impliquée) pour lui demander s'il savait, il m'a répondu par écrit

"au nom de l'article numéros tant, alinea tant du code tant, si j'avais su, je serais en faute grave, car je me serais alors dû de blabla"


ce qui est vrai, j'ai vérifié, mais ce qui est une manière auto-annulante de dire "non", puisque c'est une déclaration du genre "même si c'était oui, je devrais vous répondre non, sous peine, moi, de risquer des ennuis"

De mon côté, alors que j'étais LA PREMIERE personne qui normalement hésite à le faire habituellement dans des situation similaires, j'ai IMMEDIATEMENT avisé par LRAR les bureaux centraux de la situation et DEMANDE qu'une enquête CONTRE MOI soit produite.

Autrement dit, même si je suis innocent, il est totalement fautif d'avoir laissé ça 5 ans à l'état de rumeur glauque peu crédible (là aussi j'ai vérifié: un principe de précaution doit s'appliquer).

De plus 30% des collègues ACTUELS étaient au courant, ce qui fait en fait 50%, voire pluss, du fait des mouvements sur plusieurs années.

Bref, tout ça pour dire que oui, je reste vigilant, mais aussi je comprends tout à fait qu'il n'y a pas de solution simple, puisque, pour qu'il y en ait une, il faudrait "s'assoir officiellement à une table et construire un compromis".

Or ça aurait dû être fait il y a 2ans. Maintenant que je "sais tout" mais l'ai découvert tout seul, difficile de me demander (enfin j'imagine qu'ils se disent ça) : faites-nous confiance et on vous fait confiance.

Aucune loi ne m'interdit de porter plainte et le réalisme qui fait que la plainte ne sera pas traitée n'est pas non plus l'idéal pour eux (si l'agent se suicide, la plainte se retrouve subitement sur le dessus de la pile).

Eh bé, ça faisait longtemps que j'en avais pas écrit aussi long sur le forum grinning smiley

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a six mois et a été effectuée par christophe c.
Dom
Re: Viré
il y a six mois
Méfie-toi.
Parano pour ces choses là, je ne sais pas s’il est pertinent de dire tout ça ici.

Allez ! Bonne semaine winking smiley
Re: Viré
il y a six mois
Oui j'ai tout résumé en un post.

Remarque: j'adorerais qu'on vienne me chercher des poux pour l'avoir dit ici de manière anonymisée.

Je l'ai écrit en long en large et en travers par LRAR à la Rectrice depuis longtemps et me suis même répété grinning smiley

Je ne cours aucun autre risque que de me voir reprocher de me répéter sur internet.

Mais je vais relire et éviter de reposter souvent en l'absence de nouvelles concrètes car ça ne doit pas surtout pas passionner les foules.

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi



Edité 2 fois. La dernière correction date de il y a six mois et a été effectuée par christophe c.
Re: Viré
il y a six mois
J'ai corrigé les coquilles et ajouté des sauts de ligne.

@dom : même si au départ j'étais "un peu désespéré", j'ai fait du chemin depuis et suis sincèrement et sérieusement très fier (et oui, ça peut m'arriver) d'avoir échappé à ce "meurtre". Les éléments strictement "logistiques" pour ne pas dire "logiques" devraient intéresser tout le monde, car tout le monde peut un jour se retrouver face à une tentative de meurtre qu'est fondamentalement un HM.

Je prends un exemple bête et méchant sans "sensibilité" autre que dérisoire dans mon affaire, et rapporte un dialogue avec l'experte que j'analyse ensuite et qui est édifiant.

Préliminaires: elle me déclare d'emblée avant que j'ouvre la bouche que je dois la considérer comme une supérieure hiérarchique administrative, qu'elle ne me fera pas d'ordonnance, qu'elle n'est pas là pour me poser des questions indiscrètes (je pense qu'elle sous-entendait "comme les psys le font habituellement sur votre orientation sexuelle, votre vie privée, les malheurs privés, etc" ).

Elle ajoute qu'elle suit les demandes de l'administration sauf situation exceptionnelle (avec le sous-entendu que je n'en suis pas une, mais ce sous-entendu est un procès d'intention que je lui fais)

Je ne dis rien, mais en pensée me souviens des 2 coups de téléphone que j'ai passés avant dans les bureaux pour demander si je dois ou peux venir avec des documents NON MEDICAUX. Dans les 2 cas, les réponses sont à la fois catégoriques et formels: "non, monsieur, c'est un examen médical. Moi: bin, dans ce cas j'irai avec rien puisque ma revendication est que je vais très bien médicalement. Réponse: oui, tout à fait, les gens qui apportent des documents c'est pour obtenir une reconnaissance de leur maladie ce qui constitue 99% des expertises. Il n'arrive quasiment jamais que l'expert doive donner un avis dans l'autre sens" (on aurait pu le deviner)

La discussion (enfin je ne dis presque rien à part oui ou non) s'engage donc et effectivement je constate qu'elle m'interroge comme un enquêteur sur des FAITS matériels uniquement professionnels et non pas privés (pourtant je suis devant une psy...)

Extraits:

E1/ "Experte : vous savez pourquoi vous êtes là? Moi: non. Psy : si vous le savez"

E2/ "Experte: vous n'avez pas d'enfants connus, Moi: non, ni inconnus d'ailleurs. Experte: ça, on ne le sait jamais"

E3/ "moi: ces courriels sont pour prendre date à chaque fois que des items du HM dont je me prétends victime survenaient. Psy: un HM faut le prouver, je passe à autre chose. Moi (lui coupant la parole) : bin justement, si ce que j'ai écrit n'est pas une preuve, à tout le moins, ça date le moment de l'écriture et si je suis accusé de mentir ou me tromper, ça date le moment où je mens ou me trompe".

Psy muette, qui semble (ce qui me parait inoui) réaliser qu'un HM, ce n'est pas une exécution en une fois à coup de kalachnikov qu'on peut espérer avoir filmé pour prouver, photo à l'appui qui est l'auteur. C'est une succession de petits machins dont chacun pris isolément est insignifiant.

Fin des extraits.

Voilà dom, tout ça pour dire que puisque je m'en suis sorti (entre guillemets et peut-être provisoirement), ce que j'écris n'a d'importance qu'en tant qu'informations EDIFIANTES qui figurent sur un forum et peuvent servir.

Mon affaire "à moi" est très simple parce que j'ai la chance d'être verbalisant et prolixe, donc j'ai pu survivre.

Le HM dont j'ai été victime est double: d'abord un classique, puis une succession (HM2) de coups destinés non plus à me bizuter mais à "cacher" le HM1. Dans ce HM2, mes bourreaux n'étaient pas "mal intentionnés" à mon égard, elles s'étaient juste renseignées juridiquement et avaient obtenu comme réponse inchangeable "oui, vous êtes dans la merde si c'est synthétisé et rapporté". Elles ont donc allumé des contre-feu.

La loi de 2014 criminalisant le HM (la sanction pénale est d'ailleurs lourde) n'a hélas pas fait l'objet de travaux suffisamment approfondis. Par exemple, on demande à la victime d'être un véritable "génie espiègle", un "Arsène Lupin" des gazelles chassées à cour à travers l'obligation de prouver. Or il est bien évident que dans 99% des cas, s'il y a bien un truc que la personne détruite ne peut pas faire, c'est ça. De même en ce qui concerne la NATURE des preuves à apporter.

Bref, en résumé la problématique est en soi scientifiquement ouverte. Actuellement, même pas 2% des HM sont révélés et si j'ose dire les seuls révélés et condamnés sont les moins graves, ou ceux pour lesquels la condamnation des coupables arrive trop tard (la victime s'est suicidée).

J'espère donc non seulement m'en sortir, mais EN PLUSS (je ne doute de rien grinning smiley ) "faire école si besoin".

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi



Edité 2 fois. La dernière correction date de il y a six mois et a été effectuée par christophe c.
Re: Viré
il y a trois mois
Je ne résiste pas au désir d'utiliser le présent fil (qu'il faudra que je complète d'ailleurs, puisque j'ai un peu de nouveautés) pour apporter un vrai et purement concret témoignage en relation avec :

[www.les-mathematiques.net]

Dans mes Zaventures, même si ça n'a pas été le "clou" du feu d'artifice, un ipr en service commandé est venu tenter de me descendre et comme les conditions étaient telles que sa démarche ne pouvait pas être validée (grève, violence, veille de vacances, contextes trop évident de mise à mort), j'avais remplacé le "non-gouter" prévu par les vecteurs et testé à peu près tout ce qui est sulfureux sur ce domaine "serpent de mer" de l'année de seconde.

Du coup, comme j'ai encore un souvenir marquant de l'enlisement de l'ipr lors de l'entretien (je parle des maths), alors que devant un très mauvaise séance il aurait eu l'embarras du choix pour critiquer, je témoigne pour notre camarade auteur du fil en lien. Bien évidemment, je fais semblant de "croire" que l'agent venu "me tuer" ce jour-là représente l'institution, et pas son opinion personnelle, mais on peut en gros dire que ça n'ajoute pas énormément de biais.



1/ L'amour pour la translation chez ces gens confine au pathologique.

Explication possible : "c'est écrit dans les programmes, on croise trop de dissidents qui font autrement, en réaction allergique de supérieurs administratifs, on a développé une addiction"

2/ Le déni vis à vis du fait que les élèves n'ont strictement aucune idée de ce que veut dire une translation est poussé à son paroxisme: je témoigne de l'item qui me fait dire ça.

- En début de séance (et non pas pour mes élèves, mais pour l'ipr), j'ai fait un sondage approfondi, par levée de main face à différentes questions édifiantes. La conclusion irréfutable était que les élèves n'avaient jamais eu la moindre idée de ce que signifie translation et j'ai vu que l'ipr le constatait lui aussi et en ressentait une forme d'interrogation.

- En fin de séance, il a pourtant dit (et ce n'était pas une erreur, une étourderie, mais bien en déni) : "les élèves ont une idée intuitive de ce qu'est une translation, il faut s'appuyer dessus". Moi qui n'interromps jamais un chef, là, je l'ai fait, j'ai souri en lui demandant "bin, vous avez vu les idées intuitives en début d'heure". Sa réaction a été "bref, passons" avec le sous-entendu clair "je sais, je vous récite mon couplet, me faites pas chier on sait tous les 2 à quel joue on joue là et maintenant"

- Quand je lui ai dit "vous auriez fait comment du coup, vous après ces constats". Son cerveau ayant enregistré le début de séance, il a été bloqué

3/ Sur le passé revendiqué de ces admins (autrement dit, non pas sur la réussite, mais ne serait-ce que sur l'essai): j'ai eu du mal à y revenir car il n'aimait pas ça.

- Moi: avez-vous vu les vidéos délirantes, les youtube des "bons profs" sur les translations vues en troisième ET POURTANT FAITES A TETE REPOSEE ET NON DEVANT DES VRAIES CLASSES? (Monka, etc)

- Lui (mes souvenirs sont vagues, mais je me rappelle les clés) : oui, j'en ai vu pas mal, bon euuuh, bon suivi de phrase qui voulaient dire qu'il ne les approuvait pas mais qu'elles étaient faites dans un cadre privé et libre que blabla.

- Moi : vous auriez blabla..

- Lui: bin j'aurais dit que... et que... et que...

- Moi (perplexe): c'est ce que les vidéos font, très exactement!!!! Or vous ne les approuvez pas???

Autrement dit, on est dans la situation "moyenne" suivante très rigolote: un scénario X est exigé OFFICIELLEMENT, et quand il est exécuté, l'admin qui l'a exigé dit "c'est tout pourri, vous êtes nul" (j'entends ici, ce jugement adressés aux profs pedago de troisième).

J'insiste bien, je ne parle pas de réussite/échec, mais même de commande "auto-détruite", ici. "Dans 5 secondes cette bande s'auto-détruira et nous nierons vous avoir demandé...."


4/ Pour terminer sur une note plus légère:

4.1/ en fait, ce qu'il se passe (et ce n'est pas rare), c'est un ordre de type (A et (nonA)) donné par l'admin (qui en fait s'en fout totalement de ce problème et trouve là de quoi, probablement, je pense éperonner tels ou tels agents qu'elle estime mériter des réprimandes.

4.2/ La chose à faire, et qui dépend donc des situations PERSONNELLES de chacun est d'agir mathématiquement (ne rien dire d'incorrect) mais dans l'intérêt des élèves et ne pas se soucier des chefs ici. Et en cas d'inspection, ne pas choisir ce chapitre et son "A et nonA".

Il n'y a rien de plus simple que la notion de vecteur (le fait que ce soit mathématiquement les translations n'a aucune importance en soi, il faut juste ne pas le nier si on le demande, mais la quasi totalité des ipr ne sont pas au courant (enfin il y a eu un progrès depuis que j'avais brocardé ça dans un lointain passé)) avec comme toujours l'objet mathématique d'un côté et la relation "client" de l'autre qui ne sont pas à confondre.

Il faut surtout ne pas lire les productions aliénées des instituts "science de l'éducation" car ils sont capables d'examiner durant des heures l'urine banale qui n'est due qu'à l'étourderie des gamins, en lui affectant une signification qu'elle n'a pas (par exemple, la classique confusion entre $u+v$ et $u=v$).

Pour info, il peut être utile de faire remarquer que la soustraction vectorialise déjà les points d'une droite
(ie $a-b = \overrightarrow{ba}$).

Voilà, bref, chacun fait comme il lui plait, et j'ai évidemment écrit ce post pour décrire comment notre ogre est maltratant avec ce chapitre. (J'ai appris de source sûre qu'en fait ils en veulent aux profs d'avoir résisté à la disparition du concept en 2009 en 4e et depuis leur font payer, même parfois inconsciemment, c'est dire la longévité des rancunes dans ce métier)

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
Re: Viré
il y a trois mois
Le projet était de faire disparaître les vecteurs du programme de 2nde en 2009.
A cette époque, on consultait encore les profs pour les programmes et les trois IPR qui négociaient s'inclinèrent désespérés devant la cohorte furibonde qui leur faisait face.
On a évidemment arrêté ce type de consultation depuis...
Re: Viré
il y a trois mois
Et déjà à l'époque on sentait venir la fin du monde grinning smiley

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
Re: Viré
il y a trois mois
Comment peut-on proposer de supprimer les vecteurs alors que les physiciens en ont cruellement besoin ? "La force se représente par un ... ah ben, plus rien, en fait.". C'est d'ailleurs une bonne occasion de voir la différence entre un vecteur en mathématique (direction, sens, norme) et en physique (direction, sens, norme, point d'application).
Re: Viré
il y a trois mois
Citation

Comment peut-on proposer de supprimer les vecteurs alors que les physiciens en ont cruellement besoin ?

Ils n'en ont plus besoin si on supprime aussi du programme de physique tout ce qui se modélise avec des vecteurs...
Re: Viré
il y a trois mois
Citation
PetitLutinMalicieux
Comment peut-on proposer de supprimer les vecteurs alors que les physiciens en ont cruellement besoin ? "La force se représente par un ... ah ben, plus rien, en fait.".
Signalons opportunément que les vecteurs ont été inventés au plus tôt à la fin du 18 ième siècle mais que Newton est mort en 1727.



Edité 2 fois. La dernière correction date de il y a trois mois et a été effectuée par Foys.
Re: Viré
il y a trois mois
Moi, ce qui me sidère, dans ces affaires politiques, c'est à quel point les gens peuvent partir en "plus c'est gros plus ça passe".

Entre:

- l'invention de mots comme "racialisme", ou des "le racisme anti-blanc n'existe pas" ** qui ont littéralement envahi twitter,

- Des (certains) IPR qui "inventent" le sacrifice des vecteurs en 2009 et depuis se vengent (mais à l'époque, peu l'avaient probablement inventé, mais beaucoup ensuite ont soutenu leurs collègues, juste par corporatisme),

- les LGBT qui "parviennent" à s'allier avec les rigoristes muslims (au nom que priorité no1 = éclater le capitalisme), je mets aussi dans ce pask les abandons de la laicité par les mvts de gauche actuellement en quète de succès dans leurs quartiers, mais eux c'est plus rationnels, leurs électeurs sont muslims) etc,

je viens de découvrir à une époque récente que des choses que je n'aurais pas imaginées même chez les pires militants ou adversaires de la rationalité peuvent survenir, mais surtout que la "mauvaise foi" qui va avec ne semble aucunement préoccuper les participants à ces mouvements.

Ca m'a sacrément fait bizarre parce que sur le forum, lors de polémiques diverses et variées, j'étais habitué à la mauvaise foi standard de tout un chacun. Mais, il y avait des sortes de limites un peu encadrantes tout de même.

Là, depuis peut-être 2005 (avec perception flagrante depuis 4 ou 5ans), on a une irrationalité extrême et surtout "assumée":

"je mens, je sais que je mens, mais je vous emmerde, vous verrez dans 15jours, j'aurai même théorisé ce mensonge avec une théorie factice qui ne convaincra personne, mais qui aura ses adhérents non convaincus mais intéressés"

Et bien, je crois qu'avec cette vieille querelle de 2009, on tient un peu une sorte de départ public de ce type de décomplexation.

** je ne parle pas de politique***, je parle des twittos qui affirment EUX-MEMES que telle ou telle situation de racisme antiblanc ne doit pas s'appeler comme ça. C'est à dire qui proposent EXPLICITEMENT un changement de nom.

*** je ne parle pas de ceux qui disent "ah, non, ce n'était pas du RAB, mais juste de l'énervement", etc. Ca ce serait parler politique quelque soit le désaccord.

Sur twitter, j'en ai vu des choses... C'est le paradis des logiciens twitter grinning smiley grinning smiley grinning smiley (mais c'est abrutissant au possible!!)

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
Re: Viré
il y a trois mois
A propos des vecteurs, si il y en a qui passent par là parmi les intervenants de l'autre fil, j'en profite pour dire qu'il y a peu à perdre de presque tout faire avec des coordonnées***, puis de refiler quelques questionnements conceptuels aux élèves passionnés.

C'est terre à terre, mais ce n'est pas pédagogiste, je partage juste une expérience. L'idée qu'on attendrait les vecteurs pour détruire l'esprit d'abstraction des élèves en les coordonnisant n'est même plus une plaisanterie, mais un discours twittérien. Ca fait belle lurette que l'enseignement détruit l'aptitude à faire des maths à ce moment de la scolarité.

De plus, ça dure peu longtemps et on raccorde vite ensuite avec la pureté mathématique exigée par la géométrie synthétique. Bon, j'ai fini l'écriture de ce post surtout pour l'envoyer à l'intervenant qui a démendé, je vais le faire.

*** Aller de (5,2) à (6,50) c'est appliquer (horizontal:=+1, verticale=+48) ce qui incarne le vecteur $(x,y)\mapsto (x+1,y+48)$, qui se dessine n'importe où

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
Re: Viré
il y a trois mois
Après une petite sortie dans le froid, je me suis reconnecté et trainasse. Du coup suis allé voir le fil "de pédagogie" sur les vecteurs et j'ai une pensée émue bien réelle face aux victimes qui suivent du syndrôme de Stockholm (pour qui ne connait pas, vous pouvez googler).

[www.les-mathematiques.net]

[www.les-mathematiques.net]

[www.les-mathematiques.net]

Les gens qui croient que seuls les auteurs hyperviolents et immédiats d'attaque peuvent déclencher ce syndrome sont vraiment à mon sens dans l'erreur. On voit à quel point, sans arme à feu, une institution diffuse son poison stockholmien tout en ayant l'air de siffloter et regarder ailleurs.

Bon, ce n'est de toute façon pas le lieu, mais je voulais archiver cette remarque car j'ai eu à beaucoup tenter de le distinguer d'un autre processus potentiel pour lequel j'aurais cherché un nom, un autre nom, mais pour l'instant, je ne parviens pas à voir de différence (l'effet longue durée d'exposition au gourou, même virtuel ne méritant pas un renommage, enfin je vais continuer d'étudier ça)

Je recommande la perle :

Citation

il ne faudra pas perdre certains élèves avec les tournures de phrases...
pour certains : "...est l'image de ...par ...telle transformation" peut mériter une explication de texte...et pour bien, il vaudrait mieux que ce soir eux qui finissent par proposer la phrase par approches successives une fois les constructions réalisées...la phrase doit se "balader" dans la classe jusqu'au moment où on a une formulation exacte et précise, tout ça orchestré par toi

citation d'un des liens.

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi



Edité 1 fois. La dernière correction date de il y a trois mois et a été effectuée par christophe c.
Re: Viré
il y a trois mois
Bonjour christophe c
Je dirais plutôt une constatation. Mais tu n'as peut-être pas eu à te confronter à ce type de public.
Re: Viré
il y a trois mois
Au contraire, je pense bien connaitre "ce type de public" justement. Mais ce n'est pas tant un débat sur des détails d'organisation de cours que je pointais que sur un style de verbalisation devenu complètement inconscient et détonant chez les enseignants victimes des contre-feux (enfin voulus tels au départ) installés par la maison EN) qui finalement font perdurer par eux-mêmes un délire dont ils n'ont même plus conscience qu'il est marvelique et à leur détriment et ceux de leurs élèves.

Bon après, je ne te connais pas, j'ai juste pris ta phrase comme exemple, mais comme il n'y avait pas de signe que tu faisais de l'humour, elle était canonique : il vaudrait mieux que ce soir eux qui finissent par proposer la phrase par approches successives une fois les constructions réalisées...la phrase doit se "balader" dans la classe jusqu'au moment

Ces fantasmes IPRiens stériles et délirants par exemple NE PEUVENT PAS être devenus énoncés par des gens de terrain sans qu'il y ait eu un "choc" une sorte "d'AVC collectif". Ca se voit de l'extérieur (ça explose même à la figure tout lecteur), mais je ne sais pas si j'arrive à "faire sentir" aux immergés ce qu'il en est en fait.

Pour l'aspect pratique, les choses ne marchent pas du tout comme ça dans la real life, évidemment, ça c'est du théâtre pour IPR. Dans la vraie vie si tu veux apprendre quelque chose à tes élèves, tout passe exclusivement par la façon dont tu ingrédientises tes interros (surtout au lycée, ce serait moins évident au collège) et où tu rends supportable le fait de venir à l'école de 8H à 17H faire semblant d'écouter. Il n'y a pas de "phrase qui vole dans la classe" et toutes ces dingueries évidemment (en moyenne, exceptionnellement, il y a la fête des écoles et les gens y vont).

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
Dom
Re: Viré
il y a trois mois
J’ai envoyé un mp, Christophe.
Re: Viré
il y a trois mois
Merci pour ta réponse dom. Je viens de te lire. Bisous.

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter

Liste des forums - Statistiques du forum

Total
Discussions: 149 228, Messages: 1 506 987, Utilisateurs: 27 661.
Notre dernier utilisateur inscrit ibra.


Ce forum
Discussions: 2 516, Messages: 51 075.

 

 
©Emmanuel Vieillard Baron 01-01-2001
Adresse Mail:

Inscription
Désinscription

Actuellement 16057 abonnés
Qu'est-ce que c'est ?
Taper le mot à rechercher

Mode d'emploi
En vrac

Faites connaître Les-Mathematiques.net à un ami
Curiosités
Participer
Latex et autres....
Collaborateurs
Forum

Nous contacter

Le vote Linux

WWW IMS
Cut the knot
Mac Tutor History...
Number, constant,...
Plouffe's inverter
The Prime page