Pensez à lire la Charte avant de poster !

$\newcommand{\K}{\mathbf K}$


Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques supérieures
 Les-Mathematiques.net - Cours de mathématiques universitaires - Forum - Cours à télécharger

A lire
Deug/Prépa
Licence
Agrégation
A télécharger
Télécharger
170 personne(s) sur le site en ce moment
E. Cartan
A lire
Articles
Math/Infos
Récréation
A télécharger
Télécharger
Théorème de Cantor-Bernstein
Théo. Sylow
Théo. Ascoli
Théo. Baire
Loi forte grd nbre
Nains magiques
 
 
 
 
 

Logique du second ordre

Envoyé par Martial 
Logique du second ordre
le mois dernier
Salut à tous,

Une question qui m'est posée par un étudiant qui suit comme moi un cours de philo des maths à Paris 7.
On sait que l'arithmétique du second ordre est "catégorique" au sens où elle a un seul modèle, à isomorphisme près.

Question : est-ce un phénomène général ?

Ne connaissant pas grand-chose à la logique du second ordre j'ai préféré m'abstenir de répondre de façon catégorique (sans jeu de mots), même si je pense sincèrement que c'est faux.

Merci d'avance

Martial



Edité 1 fois. La dernière correction date de le mois dernier et a été effectuée par Martial.
Re: Logique du second ordre
le mois dernier
La théorie des corps archimédiens complets l'est aussi (il manque peut-être quelques adjectifs... mais c'est l'idée)

Je ne sais pas trop ce qu'on peut dire sur la généralité, mais voilà une intuition potentielle sur quelques points : il n'y a pas de système déductif raisonnable (entendre : finitaire) qui soit à la fois sound et complet, comme on peut le voir en étudiant la théorie des bons ordres.

Ce que je veux dire par là (mais ce n'est qu'une intuition, je n'ai pas du tout de théorème précis en tête), c'est que du coup, c'est moins facile en général de construire plein de modèles : au premier ordre c'est ultra simple, il suffit d'avoir une cohérence locale et donc à peu près dès que la théorie n'est pas trivialement catégorique, elle aura énormément de modèles (par ailleurs, au premier ordre, c'est difficile de forcer la catégoricité absolue); ce n'est plus le cas au second ordre, et donc on peut "s'attendre" (heuristiquement) à ce que le phénomène de la catégoricité y soit plus commun, plus répandu

"Mathematics, rightly viewed, possesses not only truth, but supreme beauty"-Russell



Edité 1 fois. La dernière correction date de le mois dernier et a été effectuée par Maxtimax.
Re: Logique du second ordre
le mois dernier
Martial: je pense que tu parles des théories complètes. Et de toute façon non il y a pas de raisons du tout. Des indiscernables ne sont pas isomorphes, mais ont même cardinal dénombrable et même théorie du second ordre plein) et même du troisième quatrième etc grinning smiley )

Signature: aide les autres comme toi-même car ils SONT toi, ils SONT VRAIMENT toi
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter

Liste des forums - Statistiques du forum

Total
Discussions: 149 164, Messages: 1 505 849, Utilisateurs: 27 639.
Notre dernier utilisateur inscrit Bordée2.


Ce forum
Discussions: 2 515, Messages: 50 947.

 

 
©Emmanuel Vieillard Baron 01-01-2001
Adresse Mail:

Inscription
Désinscription

Actuellement 16057 abonnés
Qu'est-ce que c'est ?
Taper le mot à rechercher

Mode d'emploi
En vrac

Faites connaître Les-Mathematiques.net à un ami
Curiosités
Participer
Latex et autres....
Collaborateurs
Forum

Nous contacter

Le vote Linux

WWW IMS
Cut the knot
Mac Tutor History...
Number, constant,...
Plouffe's inverter
The Prime page